MotoGP
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
30 jours
16 avr.
Prochain événement dans
44 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
57 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
85 jours
03 juin
Prochain événement dans
92 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
106 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
113 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
127 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
162 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
176 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
190 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
197 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
211 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
218 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
232 jours
28 oct.
Prochain événement dans
239 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
253 jours

Pour Binder, KTM a "ce qu'il faut" pour jouer le titre

Brad Binder est convaincu que KTM a les armes pour prétendre au titre cette année, malgré la prudence affichée par ses patrons. Le Sud-Africain veut s'inspirer de la réussite de Suzuki en 2020.

Pour Binder, KTM a "ce qu'il faut" pour jouer le titre

La saison 2020 a vu KTM remporter ses trois premières courses dans la catégorie MotoGP, avec son team factory mais aussi avec Tech3, son équipe satellite. Les dirigeants de la marque de Mattighofen font malgré tout preuve de prudence pour 2021, ne souhaitant pas faire du titre un objectif clair, mais Brad Binder, premier pilote à avoir fait triompher la machine autrichienne à Brno l'an passé, estime que son équipe a désormais la capacité de prétendre à la couronne mondiale.

"Je crois que nous avons un package extrêmement performant", a déclaré le Sud-Africain en marge de la présentation de la KTM version 2021. "L'an dernier, nous avons prouvé l'efficacité de notre package et je n'imagine que des progrès cette année. Je crois vraiment que nous avons ce qu'il faut pour nous battre pour le titre mondial et je suis impatient que cette année débute. Mais je pense qu'il faudra avancer étape par étape et course par course, et nous verrons ce que nous pourrons faire."

Lire aussi :

Binder espère que KTM, quatrième chez les constructeurs en 2020, pourra émuler les succès de Suzuki, un outsider passé de la quatrième à la première place du championnat et qui a mené Joan Mir au titre l'an dernier : "Je pense que c'est la preuve que si, on travaille suffisamment, on est forcément récompensé. Je pense vraiment qu'on peut faire la même chose. On a déjà fait de gros progrès et je crois qu'il y en aura encore beaucoup. Ce qu'ils ont fait est incroyable et c'est un peu un objectif, ils sont là où tout le monde veut être."

Des progrès de KTM sont d'autant plus possibles que la marque a pu bénéficier d'une certaine liberté dans le développement cet hiver, car si elle a perdu les concessions qui lui permettaient notamment de faire évoluer régulièrement son moteur, elle a toutefois été autorisée à un changement, contrairement à Suzuki, Yamaha, Ducati et Honda. Binder ne s'attend pas à des évolutions majeures sur la RC16 − à juste titre −, mais il pense que le constructeur de Mattighofen pourra tirer profit du développement qui lui a été accordé.

"Sincèrement, je ne sais pas vraiment quelles nouveautés nous avons sur la moto. Je sais que nous avons beaucoup de choses à tester. Mais d'après ce que je sais, la base est assez similaire à l'an dernier. Dans l'ensemble, je pense que nous avons vraiment un petit avantage parce que nous sommes les seuls [avec Aprilia] à pouvoir jouer un peu [sur le moteur]. Donc oui, je sais que les gars ont énormément travaillé à l'usine, comme toujours, et je suis vraiment confiant pour que notre package soit meilleur que la saison passée. Nous n'étions pas si loin l'an dernier, donc je pense que le moindre petit progrès apportera beaucoup."

KTM a encore une expérience limitée du MotoGP, avec uniquement quatre saisons complètes à son actif, tandis que deux pilotes roulant pour le groupe, Binder dans l'équipe officielle et Iker Lecuona chez Tech3, découvraient la catégorie en 2020. Le #33 pense que la marque a désormais plus de connaissances qui lui éviteront les résultats en dents de scie parfois vus la saison passée.

"Je pense que la principale chose à améliorer est la capacité à vraiment adapter les réglages et à faire de notre mieux sur les pistes qui ne nous conviennent pas trop, quand la situation n'est pas facile. L'an dernier, surtout quand deux courses s'enchaînaient [sur le même circuit], on était peut-être un peu en difficulté sur la première puis on trouvait une solution le second week-end."

"Je pense que nous avons toute cette expérience de la saison passée maintenant. En assimilant toutes ces petites choses, nous pouvons vraiment faire un pas en avant. Il faut aussi que je donne les bonnes informations, en profitant de toute l'électronique que nous avons et de tous les réglages possibles."

partages
commentaires

Related video

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Article précédent

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Article suivant

Désormais pilote officiel, Miller ne sent pas un gros changement

Désormais pilote officiel, Miller ne sent pas un gros changement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Brad Binder
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud