Brillant en qualifications, Zarco a "le potentiel pour le podium"

Invité en troisième position sur la grille de départ du Grand Prix de France, le pilote tricolore se verrait bien franchir la ligne d'arrivée à la même place, dimanche après-midi.

Il avait promis dès jeudi que la pression d'évoluer à domicile et d'être très attendu ne le freinerait pas. Au Mans, en qualifications, Johann Zarco a tenu parole, jusqu'à s'inviter en première ligne, aux côtés des deux Yamaha d'usine de Maverick Viñales et Valentino Rossi. Pourtant, le chemin a été tout sauf évident pour en arriver là. Exclu du top 10 après une chute ce matin, le pilote Tech3 a dû passer par la Q1, où une stratégie pneumatique osée mais payante lui a permis de décrocher le deuxième ticket qualificatif pour la Q2. 

"C’est parce que j’ai dû changer de pneus ce matin [en EL3], et ce n’était pas une stratégie particulière, je n’en avais pas assez sinon : j’en voulais un pour la Q1 et la Q2", précise-t-il. "J’avais la confiance et je me sentais à l’aise pour rester en piste. Ça a fonctionné, il y avait de la pression mais j’ai su la contenir."

"Samedi n’a pas bien commencé, et quand j’ai chuté ce matin, j’étais un peu inquiet, et on glissait pas mal en attaquant, c’était compliqué pour se mettre en confiance. En EL4, j’ai fait un reset mental et j’ai trouvé le feeling. La Yamaha marchait vraiment bien et ces EL4 m’ont placé en bonne confiance pour la première qualification. Mais c’était serré avec Dovi, et finalement, en attaquant un peu plus, parfait, P2 !"

Lors de la Q2, Zarco a pris le temps avant de se lancer à la chasse au chrono, pour finalement se hisser à une magnifique troisième place dans les dernières minutes : "Je trouvais que je n’avais pas besoin d'attaquer pendant 15 minutes ; je voyais qu’ils ne battaient pas les records du tour, et je pouvais commencer tranquillement et améliorer jusqu’à la première ligne. Ça a commencé durement samedi, mais ça finit en rêve : P3 devant les fans, c’est le meilleur que ce que je pouvais espérer." 

Quatrième lors du dernier Grand Prix à Jerez, Zarco connaît par cœur la prochaine étape, et les fans savent lui rappeler. Il ne fait aucun doute que décrocher un premier podium en France aurait quelque chose de particulier, et si les conditions sont parfaitement sèches, le principal intéressé estime qu'il aura les armes pour tenter le coup.

"La moto a le potentiel pour le podium", assure-t-il. "Elle le veut ! En analysant toute la saison et l’an dernier, on voit que Lorenzo et Vale étaient si bons ici ; alors je me dis que pourquoi pas, je peux être dans cette position. C’est sur le sec total que je me sens le mieux."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de France
Sous-évènement Qualifications
Circuit Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Type d'article Réactions
Tags france, le mans