MotoGP
28 mars
Événement terminé
04 avr.
Événement terminé
C
GP d'Espagne
02 mai
Course dans
19 jours
C
GP d'Italie
30 mai
Course dans
47 jours
C
GP d'Allemagne
20 juin
Course dans
68 jours
C
GP des Pays-Bas
27 juin
Course dans
75 jours
C
GP de Finlande
11 juil.
Course dans
89 jours
C
GP d'Autriche
15 août
Course dans
124 jours
C
GP de Grande-Bretagne
29 août
Course dans
138 jours
C
GP d'Aragon
12 sept.
Course dans
152 jours
C
GP de Saint-Marin
19 sept.
Course dans
159 jours
C
GP du Japon
03 oct.
Course dans
172 jours
C
GP de Thaïlande
10 oct.
Course dans
180 jours
C
GP d'Australie
24 oct.
Course dans
193 jours
C
GP de Valence
14 nov.
Course dans
215 jours

Brno renonce aux championnats du monde

Le circuit de Brno annonce qu'il renonce aux événements internationaux et c'est ainsi l'une des épreuves les plus populaires de ces dernières saisons qui disparait du calendrier MotoGP.

Brno renonce aux championnats du monde

Depuis la publication au mois de novembre dernier d'une version provisoire du calendrier MotoGP dans un format classiqueplusieurs changements ont d'ores et déjà été annoncés il y a près de deux semaines, et ce alors que la pandémie de COVID-19 sévit toujours et que l'émergence de plusieurs variants préoccupants entraîne une recrudescence des infections dans certains pays et de nouvelles restrictions de déplacements.

Lire aussi :

Ainsi, les Grands Prix des Amériques et d'Argentine, initialement prévus comme deuxième et troisième manches de la saison, ont été reportés à une date qui reste à préciser. Ils ont été remplacés par un Grand Prix au Portugal, ainsi qu'une deuxième course au Qatar après celle qui doit donner le coup d'envoi de la compétition fin mars. Plus largement, le championnat prévoit de concentrer son activité sur le circuit de Losail durant un mois complet, en y organisant l'intégralité des essais de pré-saison avant ces deux Grands Prix, à la fois pour le MotoGP et, comme annoncé mardi, pour les deux autres catégories qui renoncent ainsi à leurs tests de Jerez.

La publication de la version remodelée du calendrier faisant état des changements apportés au début de saison avait également permis de noter que la date initialement réservée au Grand Prix de République Tchèque, au mois d'août, ne figurait désormais plus au programme. Cela faisait suite à des informations parues dans la presse tchèque cet hiver et faisant état du refus des autorités locales de financer le resurfaçage de la piste de Brno. Celui-ci était pourtant annoncé comme indispensable par les instances du championnat, qui s'étaient refusées à intégrer l'épreuve en bonne et due forme en novembre, dans l'attente des travaux.

Aucune officialisation n'a depuis été faite par le MotoGP quant au sort de ce Grand Prix, organisé depuis 1965, d'abord sur le circuit routier puis depuis 1987 sur l'Automotodrom Brno. En revanche, les responsables du circuit ont annoncé mardi leur intention de ne plus accueillir de championnats du monde, une décision qu'ils expliquent par l'absence du public. "Nous avons de nombreuses années d'expérience dans l'organisation de compétitions mondiales et nous connaissons très bien l'économie de tels projets. Aucun événement sportif ou culturel de niveau mondial ne peut économiquement être organisé sans un soutien public approprié", a déclaré Ivana Ulmanová, directrice de l'Automotodrom Brno.

À sept semaines de sa reprise, le MotoGP n'est en effet pas en mesure pour le moment de se projeter vers le retour du public sur les circuits, le protocole mis en place en 2020 afin de maintenir les équipes dans une bulle sanitaire n'ayant pas encore la possibilité d'être levé. Le fait est qu'avec la suppression de la manche de Brno, le MotoGP perd l'une de ses épreuves les plus populaires, longtemps la plus attractive pour le public et qui figurait encore dans le top 5 en 2019 avec 186'793 spectateurs.

Dans le même temps, le Bankok Post rapportait mardi que le gouvernement thaïlandais aurait décidé de reporter d'un an le nouveau contrat liant le Grand Prix à la Dorna et que le déplacement à Buriram ne figurerait donc pas au calendrier MotoGP 2021. Sollicité par Motorsport.com, le circuit a démenti cette nouvelle via une brève déclaration : "Il y a eu un malentendu. Le gouvernement annonçait en réalité le report de la course de 2020 et le fait qu'elle se tiendrait en 2021 à la place. Nous continuons et nous nous réjouissons d'accueillir le GP de Thaïlande sur notre circuit en octobre."

Le GP de Thaïlande est prévu pour le week-end du 10 octobre, une semaine après la manche du Japon et dans le cadre d'une tournée en Asie et Océanie correspondant au programme traditionnel du MotoGP.

Dans sa dernière version officielle, le calendrier MotoGP comporte donc 19 manches, dont six prévues hors d'Europe, auxquelles s'ajouteraient les GP des Amériques et d'Argentine qui restent en suspens. Parmi les trois circuits de réserve initialement annoncés, celui de Portimão a été confirmé pour un Grand Prix en avril et celui d'Igora Drive, en Russie, a disparu de la liste. Seul demeure celui de Mandalika Street, en cours de construction.

partages

Related video

Les tests Moto2 et Moto3 déplacés au Qatar

Article précédent

Les tests Moto2 et Moto3 déplacés au Qatar

Article suivant

Présentation poignante pour Gresini Racing en l'absence de son patron

Présentation poignante pour Gresini Racing en l'absence de son patron

À propos de cet article

Séries MotoGP , Moto2 , Moto3
Lieu Brno Circuit
Auteur Léna Buffa