MotoGP
25 mars
Prochain événement dans
55 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
63 jours
16 avr.
Prochain événement dans
77 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
90 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
118 jours
C
GP de Catalogne
03 juin
Prochain événement dans
125 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
139 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
146 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
160 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
195 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
209 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
223 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
230 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
244 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
251 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
265 jours
28 oct.
Prochain événement dans
272 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
286 jours

Crutchlow veut apporter le "dernier petit quelque chose" à Yamaha

partages
commentaires
Crutchlow veut apporter le "dernier petit quelque chose" à Yamaha
Par :

Cal Crutchlow estime que la Yamaha est très performante et il est convaincu qu'il peut beaucoup apporter à la marque dans son nouveau rôle de pilote d'essais.

Après dix saisons en MotoGP, Cal Crutchlow a décidé de renoncer à la compétition en devenant le pilote d'essais de Yamaha cette année, avec pour mission d'aider le constructeur japonais à reconquérir le titre. Les pilotes de la marque d'Iwata ont identifié différentes faiblesses sur leur moto au cours de l'année 2020 mais Crutchlow préfère attendre de découvrir la machine avant de porter un diagnostic précis.

Pour le Britannique, la M1 a un potentiel évident, qui s'est traduit par des succès lors de sept des 14 courses au programme la saison passée, et de petits changements pourraient suffire à apporter de gros progrès. "La moto est clairement performante, parce qu'ils ont gagné à Jerez, un circuit très difficile", a rappelé Crutchlow. "Ils ont été bons dans d'autres courses et ils ont gagné à Barcelone, qui est très différent de Jerez. Je vois que la base est là. Ils font un bon travail. Yamaha a toujours eu une bonne moto, mais il faut trouver ce dernier petit quelque chose."

"Je vais essayer de faire mon travail de la meilleure façon possible, afin de leur donner suffisamment d'informations pour progresser. On testera des pièces et des choses, pour essayer de progresser, et l'une d'entre elles fera peut-être gagner un dixième au tour. Sur certaines courses, ça fait deux ou trois secondes [au total]."

Lire aussi :

À ce stade, plusieurs éléments empêchent Crutchlow de se prononcer sur les choses à améliorer. "Je ne vais pas juger ce que [j'ai vu en 2020], parce qu'on ne peut pas juger quatre pilotes différents", estime-t-il, rappelant l'inconstance des résultats dans le clan Yamaha en 2020 : "On ne peut pas juger les quatre pilotes. Franco [Morbidelli] a gagné des courses et il a eu des courses difficiles par la suite. Maverick [Viñales] a parfois eu de mauvais départs mais il a gagné une course largement. Il y a beaucoup de choses qui font que ça s'est bien ou mal passé [en 2020]. Mon travail est de piloter la moto et qu'ils soient bons." 

Et Cal Crutchlow est déterminé à répondre aux attentes dans ce nouveau rôle. Celui qui a remporté trois courses en MotoGP veut maintenant mettre à profit l'expérience acquise depuis dix ans et aider sa nouvelle équipe, qui n'était pas satisfaite du travail de son prédécesseur, Jorge Lorenzo, rarement vu en piste en 2020, Yamaha ayant limité son programme d'essais en raison du COVID-19. Crutchlow pense que ses capacités ont séduit le constructeur et il est convaincu que son travail sera utile s'il est pleinement intégré à l'équipe.

"J'ai de l'expérience avec l'ancienne Yamaha, avec la Ducati, avec la Honda. J'ai toujours pu voir des choses de l'extérieur, sur ce que les gens peuvent faire ou pas, sur ce que les motos peuvent faire ou pas. Je peux peut-être le faire sur ma moto, ou le reproduire, très bien lire les choses et le faire très rapidement. Je peux aussi évaluer une chose en trois tours alors que ça prendrait une journée à un autre pilote. J'ai toujours pu apporter ça à un constructeur. C'est pour ça qu'aux tests de Sepang, avec Honda, vous m'avez vu faire 15 relais de plus que les autres, pour tester différentes choses." 

Lire aussi :

"Je suis content que Yamaha l'ait vu et qu'ils aient voulu que je le fasse [pour eux]. Il ne s'agit pas de dire 'Vous faites ça mal, ça aussi, il faut faire ça', il faut faire des essais et leur donner des informations. Et aussi travailler avec les pilotes, parce que c'est inutile de faire un test en Malaisie et de ne pas leur parler pendant quatre mois. Ça ne sert à rien. Il faut une certaine communication avec l'usine, avec les pilotes, peut-être avec les mécaniciens et le chef mécanicien, sur ce qu'on a testé, ce qu'ils ont testé, et comprendre qu'une chose marche mieux, ou qu'il faudra évaluer une chose pendant les essais."

Related video

Les tests MotoGP de Sepang annulés à cause du COVID-19

Article précédent

Les tests MotoGP de Sepang annulés à cause du COVID-19

Article suivant

KTM formalise son engagement jusqu'en 2026

KTM formalise son engagement jusqu'en 2026
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud