MotoGP
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

Crutchlow se sent différent des "robots corporate" des autres équipes

La franchise et le langage parfois fleuri de Cal Crutchlow ont fait de lui un personnage à part en MotoGP. Le nouveau pilote d'essais de Yamaha estime que cette attitude lui a permis de gagner une popularité singulière auprès des supporters.

Crutchlow se sent différent des "robots corporate" des autres équipes

Les grilles de départ du MotoGP vont perdre l'un de leurs personnages les plus truculents cette année puisque Cal Crutchlow a renoncé à une place de titulaire, le team LCR s'étant séparé de lui et l'offre d'Aprilia ne l'ayant pas séduit. Au cours de ses dix saisons dans la catégorie, le Britannique s'est illustré par un franc-parler qui tranche avec le discours de plus en plus policé de la majorité de ses concurrents.

Si cette sincérité a pu lui jouer des tours, les constructeurs se méfiant d'une telle liberté de parole, elle a également contribué à faire de Crutchlow un personnage apprécié des passionnés et de certains sponsors. Le principal intéressé estime que son attitude lui a permis de gagner un certain respect auprès du public.

"Je dis ce que je dis parce que c'est ce en quoi je crois", a déclaré à Crash.net celui qui est désormais pilote d'essais de Yamaha. "Que ce soit bien ou pas de le dire, il est difficile de le savoir ! Mais je ne vais pas mentir, je dirai la vérité ou ce que je ressens. C'est pour ça que j'ai de bonnes relations avec les médias – oui, c'est sûr, ils m'ont parfois mis dans la merde, mais au final les gens m'ont respecté parce que j'étais différent."

Lire aussi :

"Je suis différent des robots qui donnent tous l'image corporate et les réponses corporate que les constructeurs attendent. Je pense que ça a bien fonctionné pour moi, et aussi pour mes sponsors. J'ai gardé les mêmes sponsors de nombreuses années, je figure parmi les athlètes avec qui Monster est lié depuis le plus longtemps."

Cal Crutchlow attribue cette popularité singulière à une certaine simplicité, sa sincérité le rendant plus proche du public que des pilotes selon lui assez déconnectés des réalités, même s'il a conscience que ce comportement peut à l'inverse déplaire à certains.

"Je crois que c'est lié à ma personnalité. Je suis plus proche [des gens] – les gens ont tendance à nous voir comme des héros ou quelque chose que nous ne sommes pas. Nous sommes juste bons dans notre boulot. Comme d'autres sont bons dans leur boulot. Je pense que c'est pour ça que j'ai eu un bon lien avec les gens qui ne sont pas impliqués [dans le monde de la course], parce qu'au final ils ne sont pas différents de moi. Alors que, comme on le sait, beaucoup de pilotes pensent qu'ils sont au dessus des autres parce qu'ils sont dans une situation privilégiée."

"Mais au final, j'ai toujours dit ce que je ressentais et on lit en moi comme dans un livre ouvert. Si certains le prennent comme de l'arrogance ou quoi que ce soit, ça me va. Je pourrai quand même dormir tranquille. Mais je crois que les gens m'apprécient grâce à ça."

Lire aussi :

Cette sincérité a poussé Cal Crutchlow à éviter les luttes politiques au cours de ces dix saisons au plus haut niveau mais il reconnaît aujourd'hui une certaine lassitude, appuyée par le rythme éreintant des saisons, avec des déplacements aux quatre coins de la planète qui l'ont souvent tenu éloigné de ses proches. Père d'une fille depuis 2016, celui qui sera en charge des essais sur la Yamaha a déjà demandé à sa nouvelle équipe de lui ménager du temps pour pouvoir rester auprès de sa famille.

"La chose la plus importante est que je veux emmener Willow [sa fille] à l'école. J'ai déjà essayé de prévoir avec Yamaha de ne pas faire d'essais quand elle ira à l'école pour la première fois. C'est important pour moi et sincèrement, je pense que je me suis arrêté au bon moment."

"Ce qui ne me manquera pas, et ce qui explique ma décision, ce sont les voyages et l'aspect politique de la compétition. J'ai fait avec pendant longtemps, je pense que j'ai fait un bon travail pour gérer ça du mieux possible, mais on ne peut pas gérer ce qu'il se passe entre constructeurs, les règlements, etc. C'est ce qui ne me manquera pas. Mais peut-être que c'est juste que je n'aime pas me conformer aux règles !"

partages
commentaires

Related video

Johann Zarco : sérénité et "grandes ambitions" pour attaquer 2021

Article précédent

Johann Zarco : sérénité et "grandes ambitions" pour attaquer 2021

Article suivant

Pour Lorenzo, la Yamaha n'est plus aussi complète qu'à son époque

Pour Lorenzo, la Yamaha n'est plus aussi complète qu'à son époque
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud