MotoGP
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Événement terminé
16 oct.
Événement terminé
23 oct.
EL1 dans
00 Heures
:
09 Minutes
:
55 Secondes
C
GP d'Europe
06 nov.
EL1 dans
14 jours
13 nov.
Prochain événement dans
20 jours
20 nov.
Prochain événement dans
27 jours

Crutchlow en première ligne, prêt à se "battre comme un chien"

partages
commentaires
Crutchlow en première ligne, prêt à se "battre comme un chien"
Par :

De retour en première ligne, Cal Crutchlow met ses progrès sur le compte d'un bras qui commence enfin à montrer des signes d'améliorations, et non sur un quelconque remède miracle apporté à la Honda.

Pour la première fois depuis le Grand Prix des Amériques disputé au printemps 2019, Cal Crutchlow s'est qualifié aujourd'hui en première ligne. Un retour au premier plan qui confirme la courbe ascendante de ses performances déjà observée au Mans, et qui intervient alors que touche à sa fin une saison particulièrement rude pour le pilote anglais, touché par une série de pépins physiques depuis le premier Grand Prix.

Depuis qu'il a retrouvé la piste après une opération compliquée pour un arm-pump et ses deux forfaits au mois de septembre, Crutchlow a obtenu à Barcelone son premier top 10 en course, puis il a abandonné sur chute en France alors qu'il avait réussi à accrocher une solide quatrième position sur la grille de départ. Cette fois, il espère pouvoir concrétiser en partageant la première ligne avec deux des prétendants au titre, Fabio Quartararo et Maverick Viñales.

"Ça fait du bien d'être de retour ! Je suis passé tout près de la première ligne au Mans, alors c'est bien d'avoir pu y arriver aujourd'hui. Le Mans ce n'était que la semaine dernière et j'ai gardé ma forme depuis. Je me suis senti bien jusqu'ici ce week-end et j'ai pu pousser la moto à sa limite", se félicite-t-il au micro du site officiel du MotoGP.

Lire aussi :

"Je pense qu'on a encore une limite assez grande parce que la dégradation du pneu arrière est plutôt forte et je pense que le rythme de course sera assez dur demain. On verra comment on gérera ça, mais si on le fait ne serait-ce qu'à moitié aussi bien que les Yamaha, alors je pense qu'on pourra faire une bonne course !"

"Toute l'équipe LCR Honda a fait du bon boulot et je commence à me sentir mieux physiquement et un peu mieux sur la moto, alors ça fait du bien d'être de retour", poursuit-il. "C'était bien de pouvoir pousser pour un tour. Franchement, mon team a fait du super boulot. Quand je suis revenu à Barcelone, mon bras n'était pas à 100% − il ne l'est toujours pas, mais ça va un peu mieux. Au Mans, je me sentais mieux, et je me sens encore mieux ce week-end."

"Austin, ça date ! Ces deux ou trois dernières années, je n'ai pas vraiment été super en qualifs, alors c'est génial d'être en première ligne, avec ces deux gars qui affichent un super rythme chaque semaine, et surtout en qualifs", salue-t-il. Et s'il est conscient qu'il n'a pas les armes pour jouer la victoire dimanche, Cal Crutchlow est quoi qu'il en soit bien décidé à aller chercher le meilleur résultat à sa portée et promet que, dès le début de la course, il faudra compter sur lui.

"Je vais me battre comme un chien quoi qu'il arrive ! Alors si ça veut dire me battre pour la dixième place, eh bien je me battrai pour la dixième place, mais je vais en tout cas clairement essayer de partir avec eux au départ. On sait qu'ils ont un rythme supérieur à l'heure actuelle, mais ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas se mêler à eux et essayer de se battre."

Pas de remède miracle sur la Honda

Ces progrès, déjà perceptibles au Mans, ne sont pas selon lui à mettre sur le compte d'améliorations apportées à la Honda, et ce même si les autres pilotes du groupe se sont félicités des avancées obtenues lors du test de Misano, entre les deux Grands Prix italiens le mois dernier. Le nouvel amortisseur Öhlins, notamment, ne suscite pas un enthousiasme débridé de la part du pilote anglais.

"Je ne pense pas que ce soit le jour et la nuit comme ce que tout le monde pense. Ce n'est pas le remède miracle qui fera que l'on gagnera ou pas", juge-t-il. "Je pense que c'est positif pour certains pilotes, mais pas forcément pour d'autres. J'ai essayé au Mans ce qu'ils ont trouvé au test de Misano, et à nouveau ce week-end, mais cela a aussi des aspects négatifs, alors on n'est vraiment pas sûrs de continuer avec."

Lire aussi :

"Je ne pense pas qu'il y ait particulièrement eu de tournant avec la moto. Mon bras commence à aller mieux et j'arrive à pousser", pointe plutôt Crutchlow. "Je ne pense pas qu'il y aura de changement d'ici à la fin de l’année concernant le problème que l'on a avec la moto, mais on peut quand même essayer [d'y arriver] en tant qu'équipe et en tant que constructeur, et je pense qu'on fait du bon boulot jusqu'à présent."

Dovizioso déçu humainement par Petrucci : "Ce n’était pas intelligent"

Article précédent

Dovizioso déçu humainement par Petrucci : "Ce n’était pas intelligent"

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix d'Aragón MotoGP

La grille de départ du Grand Prix d'Aragón MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Q2
Lieu MotorLand Aragón
Pilotes Cal Crutchlow
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa