MotoGP
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
30 jours
16 avr.
Prochain événement dans
44 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
57 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
85 jours
03 juin
Prochain événement dans
92 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
106 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
113 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
127 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
162 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
176 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
190 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
197 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
211 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
218 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
232 jours
28 oct.
Prochain événement dans
239 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
253 jours

Crutchlow veut transmettre à Miller le flambeau du franc-parler

Réputé pour sa liberté de ton et ses propos politiquement incorrects, Cal Crutchlow estime que Jack Miller, dont il est très proche, est le plus à même de s'inscrire dans cette lignée maintenant qu'il met fin à sa carrière de pilote titulaire.

Crutchlow veut transmettre à Miller le flambeau du franc-parler

Le MotoGP va perdre un personnage truculent en 2021, Cal Crutchlow ayant décidé de renoncer à une place de titulaire, malgré une proposition d'Aprilia, pour devenir le pilote d'essais de Yamaha. Au cours de ses dix saisons dans la catégorie, le Britannique n'a jamais hésité à livrer des opinions très tranchées, quitte à froisser des adversaires ou des sponsors, et ce franc-parler a fait de lui un personnage à la popularité unique auprès des supporters.

Même si les propos des pilotes des compétitions sur deux roues restent moins policés que dans d'autres catégories des sports mécaniques, comme la F1, ils sont aujourd'hui peu nombreux à s'exprimer aussi librement que Crutchlow en MotoGP. Celui qui s'inscrit le plus dans cette lignée est probablement Jack Miller, dont il est très proche et avec qui il avait l'habitude de passer ses soirées durant les week-ends de Grand Prix. Lorsqu'il a été interrogé sur ce qu'il aimerait dire à la jeune génération au moment de raccrocher, Crutchlow a donc préféré passer le flambeau à l'Australien.

"Je vais passer le témoin à Jack pour le côté politiquement incorrect et pour le fait de dire ce qu'il veut !" s'est-il amusé. "Et je pense qu'il est déjà pas mal avec ça et qu'il fait un bon travail dans le domaine ! Je n'ai pas de regrets concernant ce que j'ai déjà dit. Il y a 22 pilotes sur la grille et je suis certain qu'ils ont chacun un regard sur la manière dont ils gèrent les choses et Jack reprendra le témoin ! Et depuis la maison, je lui enverrai des textos pour lui dire quoi dire ! [rires]"

Lire aussi :

Fier de la comparaison, Jack Miller a tenu à rendre hommage à la carrière en MotoGP de son ami, qui n'a passé qu'une saison dans un team d'usine, chez Ducati en 2014, et qui s'est imposé à trois reprises, à chaque fois au guidon de Honda du team LCR. "Je pense qu'en mon nom et au nom de tout le monde, tout ce que l'on peut dire est 'merci' à Cal pour tout ce qu'il a fait en piste comme en dehors", a déclaré l'Australien. "Il a été un bon ambassadeur pour ce sport et a été de loin l'un des gars les plus travailleurs que j'aie vus dans ce paddock. Et très souvent, j'ai eu le sentiment qu'il a eu moins de réussite que d'autres pilotes, mais à chaque fois que des doutes ont été émis ou qu'on l'a mis de côté, il a été en mesure de revenir et de montrer qu'ils avaient tort. Je souhaite dire qu'il va beaucoup nous manquer, à moi et à tout le monde."

Imaginez si j'écrivais un livre ! Je dirais la vérité et j'aurais des plaintes aux fesses !

Cal Crutchlow

Cal Crutchlow sera un peu plus dans l'ombre en 2021, en prenant part à des séances d'essais nettement moins exposées que les week-ends de course, et les médias perdront ainsi un "bon client" capable d'offrir régulièrement des déclarations fracassantes ou décalées. Le pilote britannique voit également dans son succès auprès des membres de la presse un signe de son bon niveau en piste.

"J'ai eu une excellente relation avec les médias, parce que je suis sincère et que je vous dis la vérité. Peut-être que c'est pour ça que vous [les journalistes, ndlr] voulez me voir rouler, parce que vous voulez me parler ! Mais je serai encore là. Je serai sur les tests, j'assisterai à quelques courses, c'est sûr. C'est bien que les médias veuillent me voir en course, parce que ça veut dire que je suis encore performant, que ne suis pas encore totalement en retrait, et que j'ai encore quelque chose à donner ! J'ai encore quelque chose à donner à ce championnat, et c'est dans un rôle de pilote d'essais."

Lire aussi :

Et Crutchlow n'a peut-être pas encore livré tout ce qu'il avait à dire sur les personnes qu'il a côtoyées en MotoGP, quitte à se faire de nouveaux ennemis... "Je pourrais débarquer dans le monde des médias, et tout exploserait si je le faisais, je dirais la vérité !" plaisante-t-il. "Imaginez si j'écrivais un livre ! Je dirais la vérité et j'aurais des plaintes aux fesses !"

Avec Guillaume Navarro

partages
commentaires
Joan Mir fier de son parcours de gros bosseur

Article précédent

Joan Mir fier de son parcours de gros bosseur

Article suivant

Morbidelli : Les teams satellites poussent tout le plateau vers le haut

Morbidelli : Les teams satellites poussent tout le plateau vers le haut
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow , Jack Peter Miller
Équipes Pramac Racing , Team LCR
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud