Stoner cite Pedrosa comme le pilote dont il a le plus appris

Casey Stoner a affronté de grands champions au cours de sa carrière et c'est chez Dani Pedrosa qu'il assure avoir le plus tiré de leçons pour s'améliorer lui-même.

Stoner cite Pedrosa comme le pilote dont il a le plus appris

Nés tous deux en 1985 et arrivés en Grand Prix en 2001, Casey Stoner et Dani Pedrosa se sont suivis de près durant leur carrière. L'Espagnol a d'abord eu le dessus, avec un passage un peu plus long dans les petites catégories et surtout trois titres de Champion du monde, mais en MotoGP c'est l'Australien qui a explosé avec deux titres remportés en 2007 et 2011.

Son arrivée dans la catégorie reine, Stoner l'a faite via le team LCR, alors que Pedrosa intégrait directement l'équipe officielle Honda. Passé chez Ducati en 2007, le pilote australien a ouvert un chapitre de quatre ans resté dans les annales, puisqu'il a remporté le tiers des courses qu'il a disputées et décroché un titre historique pour la marque italienne.

Revenu chez Honda pour ses deux dernières saisons, il a alors retrouvé Pedrosa, cette fois en tant que coéquipier. Une expérience dont il a tiré beaucoup d'enseignements tant il admirait les prouesses de son acolyte, bien qu'il l'ait battu en remportant un nouveau titre en 2011, avant une saison 2012 entachée par des ennuis de santé.

"Je pense qu'il y avait des points forts chez tous ceux contre qui j'ai couru. Il n'y a pas deux pilotes pareils, pas deux motos pareilles, pas deux virages qui soient vraiment les mêmes. Il y a toujours une façon différente d'aborder les choses", a observé Casey Stoner dans une interview accordée au site officiel du MotoGP. "Et c'est ce qui fait la beauté de ce sport. Ce n'est pas comme la course auto, et en particulier la F1, où tout le monde est dicté par l'aéro et où ils suivent tous plus ou moins la même ligne. Ici, on a beaucoup d'options, beaucoup de façons différentes d'aborder une situation très similaire."

"Jorge [Lorenzo] avait beaucoup de choses que j'aurais voulu avoir ; la capacité de Valentino [Rossi] à se battre et la façon dont il lisait les courses, surtout quand ça commençait à être un peu chargé. Mais la personne dont j'ai le plus appris durant ma carrière, parce que j'ai couru contre lui toute ma carrière, c'est Dani Pedrosa. La façon dont il était capable de trouver de la vitesse et ce qu'il faisait parfois c'était époustouflant. Vous vous demandiez 'mais, bon sang, comment fait-il ça ?'."

"Devenir son coéquipier en 2011 est la meilleure chose qui me soit arrivée. Les années précédentes chez Ducati, même si je ne veux pas être mal compris, je ne pouvais jamais regarder les données de mon coéquipier pour savoir comment aller plus vite. C'était négatif pour moi, parce que personne ne pouvait m'aider [avec l'idée que] 'OK, tu peux t'améliorer un petit peu ici parce qu'il y a quelqu'un capable d'être plus rapide que toi à cet endroit'. C'est un énorme bénéfice."

"Avec Dani, encore une fois sans fierté, j'ai pu voir ce qu'il était capable de faire dans certaines parties de la piste, avec la même moto ; il était capable de me détruire totalement. Et alors, vous vous dites : 'OK, qu'est-ce qu'il fait ? Qu'est-ce qu'il fait de différent ?'. Je ne suivais pas ses réglages parce que j'allais dans ma propre direction avec ces choses-là, mais parfois il attaquait les choses un peu différemment et j'ai pu en apprendre beaucoup. Cela m'a donné beaucoup plus de force, sachant qu'il y avait quelqu'un d'aussi rapide avec qui je pouvais corriger certaines de mes faiblesses."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Pour Dall'Igna, "la Ducati ne fait plus peur aux pilotes"
Article précédent

Pour Dall'Igna, "la Ducati ne fait plus peur aux pilotes"

Article suivant

Votez - Qui est votre pilote de l'année 2021 ?

Votez - Qui est votre pilote de l'année 2021 ?
Charger les commentaires