C'est arrivé un 18 août - La 1ère victoire de Valentino Rossi, face à Aspar

Le 18 août 1996, Valentino Rossi signait sa première victoire en Championnat du monde et donnait le coup d'envoi de l'exceptionnelle carrière qu'on lui connaît !

Champion d'Italie et troisième du Championnat d'Europe, il dispute alors, à 17 ans, sa première saison sur la scène mondiale. En ce 18 août, il commence tout juste à faire connaître sa silhouette dégingandée dans le peloton 125cc, en plein âge d'or des pilotes japonais. Il vient en effet de décrocher son premier podium, deux semaines plus tôt sur l'A1 Ring, et commence à remonter la pente après trois abandons.

Sur un circuit qu'il connaît depuis l'année précédente, il signe sa première pole position, mais son départ n'est pas une réussite! Habitué aux mauvais envols, le jeune Valentino se retrouve immédiatement englué dans le peloton, aux alentours de la quinzième position. Tandis que Kazuto Sakata et Masaki Tokudome tentent tour à tour de s'échapper en tête, Rossi se débarrasse de ses adversaires les uns après les autres.

Premier coup d'éclat pour l'Aprilia, déjà flanquée du numéro 46 : un dépassement sorti de nulle part, un freinage si retardé qu'il aurait pu avoir une toute autre conséquence, mais qui permet à Valentino Rossi de se défaire à la fois de Stefano Perugini et de Jorge Martínez. Celui-ci réplique et le dépossède de la deuxième place quelques instants plus tard.

Contrairement à Perugini, Rossi et Tokudome résistent au quadruple Champion du Monde. Tous trois parviennent à légèrement se détacher de leurs adversaires et c'est alors que Martínez perd soudain le contact! Rossi en profite pour s'emparer de la tête en faisant l'intérieur à Tokudome, qui finit bientôt par perdre beaucoup de terrain.

Valentino Rossi n'a pas encore la paix : Emilio Alzamora cravache pour faire la jonction et... Jorge Martínez réapparaît! Les dernières minutes de course offrent alors le duel tant attendu entre le vétéran (bientôt 34 ans à l'époque) et le jeune loup dont on ignore encore la richesse de la carrière à venir. "Aspar" est une référence, notamment pour sa maîtrise des freinages et Rossi prouve ce jour-là que cela deviendra également l'un de ses grands talents.

Car c'est grâce à un freinage parfaitement réussi qu'il dépossède définitivement Martínez de la première place et s'impose... avec une telle joie qu'il manque de peu de heurter le muret des stands à force de gesticuler.

"Certaines courses, on ne les oublie jamais"

"Je me souviens que je me sentais en forme," raconte Rossi. "J'ai de super souvenirs, parce que j'ai fait la pole et c'était déjà une grande surprise. Ensuite, la course a elle aussi été très bonne, c'était très fun avec Martínez. On a eu une super bagarre jusqu'au dernier tour. J'ai réussi à le battre au freinage alors qu'il était vraiment le dieu du freinage !"

La coupe au carré et la raie au milieu, déjà affable et souriant, Valentino Rossi monte sur la première marche du podium en suivant sagement les conseils de sa mère, qui craignait qu'il ne fasse l'idiot. L'adolescent a produit ce 18 août une performance qui force le respect, jusque celui de Jorge Martínez qui ne l'appréciait guère jusqu'alors, la faute à un différend datant du début de saison. Cette fois, le Champion va féliciter l'étoile montante, accompagnant sa poignée de main d'un : "Dis donc, tu vas sacrément vite !" Bientôt, on ne s'étonnera plus du talent de ce Valentino Rossi...

"Certaines courses, on ne les oublie jamais, même si elles datent d'il y a très, très longtemps. C'était ma première pole position, j'arrivais de mon premier podium en Autriche, mais la victoire c'est complètement différent. C'est le moment où tu te dis que tu peux peut-être devenir un vrai pilote professionnel," se souvient Valentino Rossi aujourd'hui.

19 ans plus tard, ceux qui furent ses adversaires sur cette course ont raccroché leur casque depuis longtemps. Lucio Cecchinello est devenu team manager, tout comme Jorge "Aspar" Martínez. Emilio Alzamora gère lui aussi une équipe et n'est autre que le manager de Marc Márquez. Celui-ci, qui n'avait que trois ans à l'époque, est devenu l'un des adversaires les plus coriaces que Rossi affronte encore aujourd'hui.

A 36 ans, Valentino Rossi en est à sa vingtième saison en Championnat du Monde et c'est à son tour d'observer l'arrivée des jeunes promesses, à l'image de Niccolò Antonelli, pilote de son académie. 19 ans plus tard, presque jour pour jour, celui-ci a décroché à Brno son premier doublé pole-victoire. Et si l'histoire se répétait ?...

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Circuit Brno
Pilotes Valentino Rossi , Emilio Alzamora , Stefano Perugini , Lucio Cecchinello , Jorge Martínez
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Contenu spécial
Tags aspar, brno, duel, histoire, premiere victoire