Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse
Résultats

À quoi ressemblerait le championnat sans les courses sprint ?

Quel est l'impact des courses sprint dans la hiérarchie du championnat après les cinq premiers Grands Prix de la saison MotoGP ? Nous avons sorti la calculatrice pour nous en rendre compte. Spoiler : le sprint ne joue pas du tout en faveur des Français...

Johann Zarco, Pramac Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La saison 2023 restera dans les annales pour avoir vu le lancement du format sprint en MotoGP. Lors de chaque Grand Prix, une course est systématiquement disputée le samedi, sur une distance réduite de moitié et avec à la clé un maximum de 12 points, contre 25 le dimanche. Neuf pilotes y sont récompensés, contre 15 lors de la course principale.

Selon que l'on soit servi ou pas par ce format, on peut estimer que le sprint permet d'engranger des points qui se révèleront précieux dans l'optique du titre, ou au contraire qu'une contre-performance n'est pas trop dommageable compte tenu du peu de points en jeu. Mais rien de tel que de se pencher véritablement sur les résultats pour comprendre qui y a gagné ou perdu le plus.

Le leader ne serait pas le même

On remarque que plusieurs pilotes figurant en haut du classement général actuel ont obtenu une moisson assez équivalente le samedi et le dimanche, ce qui est le signe de quelques contre-performances lors des courses longues compte tenu de la différence de barème. Cela vaut notamment pour le leader, Pecco Bagnaia, qui ne serait que troisième s'il n'avait couru que le dimanche, ou de Brad Binder, qui descendrait à la sixième place.

À l'inverse, Marco Bezzecchi, qui est aujourd'hui deuxième à un point, serait leader si l'on comptait uniquement les courses du dimanche mais seulement quatrième avec celles du samedi.

Zarco et Quartararo désavantagés par le sprint

Et que dire des pilotes français ? Ce sont tout simplement ceux qui perdent le plus parmi les pilotes ayant marqué des points au sprint. Johann Zarco et Fabio Quartararo perdraient en effet sept places si le championnat ne prenait en compte que cette épreuve du samedi, et ils en gagneraient respectivement trois et cinq si l'on n'avait couru que le dimanche : Zarco serait alors deuxième et Quartararo quatrième !

Il faut dire qu'ils font partie, avec Álex Márquez et Maverick Viñales, des pilotes qui sont montés sur le podium le dimanche sans avoir décroché de médaille le samedi. Quartararo n'a même marqué qu'un seul point pour le moment lors des courses sprint.

Le cas inverse est celui de Marc Márquez, le seul à avoir terminé dans le top 3 d'une course le samedi mais pas le dimanche. L'Espagnol apparaît par ailleurs en bien meilleure position au "championnat sprint", et pour cause, il est tombé le dimanche lors des deux seuls Grands Prix qu'il a disputés jusqu'à présent.

Et on touche évidemment à la limite d'un tel exercice comptable : les courses, quelles qu'elles soient, peuvent avoir des conséquences et les nombreuses blessures de ce début de saison l'ont bien démontré, à l'image de celle d'Enea Bastianini qui n'a pas encore pu prendre de départ le dimanche. Il est donc impossible de dire ce que serait réellement la saison 2023 si les courses sprint n'avaient pas eu lieu.

Championnat ne comptant que les courses sprint

Pos. Pilote Points Portugal Argentina United States Spain France +/-
1 Italy P. Bagnaia 44 12 4 12 9 7 =
2 South Africa B. Binder 38 - 12 5 12 9 +1
3 Spain J. Martín 36 9 2 7 6 12 +1
4 Italy M. Bezzecchi 17 - 9 4 1 3 -2
5 Italy L. Marini 16 - 7 3 - 6 +1
6 Australia J. Miller 14 6 - 1 7 - +2
7 Spain M. Márquez 12 7 - - - 5 +12
8 Spain A. Espargaró 12 4 - 6 - 2 +3
9 Spain M. Viñales 12 5 3 - 3 1 -2
10 Portugal M. Oliveira 10 3 - 2 5 - +6
11 Spain Á. Rins 9 - - 9 - - -1
12 France J. Zarco 8 2 - - 2 4 -7
13 Italy F. Morbidelli 6 - 6 - - - =
14 Spain Á. Márquez 6 1 5 - - - -2
15 Spain D. Pedrosa 4 - - - 4 - +3
16 France F. Quartararo 1 - 1 - - - -7
17 Japan T. Nakagami 0 - - - - - =
18 Italy F. Di Giannantonio 0 - - - - - -3
19 Spain R. Fernández 0 - - - - - +6
20 Spain J. Mir 0 - - - - - +1
21 Germany S. Bradl 0 - - - - - +5
22 Spain A. Fernández 0 - - - - - -8
23 Italy D. Petrucci 0 - - - - - +1
24 Italy L. Savadori 0 - - - - - =
25 Spain I. Lecuona 0 - - - - - +2
26 Germany J. Folger 0 - - - - - -6
27 Italy M. Pirro 0 - - - - - -4
28 Italy E. Bastianini 0 - - - - - =

Championnat ne comptant que les courses du dimanche

Pos. Pilote Points Portugal Argentina United States Spain France +/-
1 Italy M. Bezzecchi 76 16 25 10 -

25

+1
2 France J. Zarco 58 13 20 9 -

16

+3
3 Italy P. Bagnaia 50 25 - - 25

-

-2
4 France F. Quartararo 48 8 9 16 6 9 +5
5 Spain J. Martín 44 - 11 - 13 20 -1
6 South Africa B. Binder

43

10 - 3 20

10

-3
7 Spain Á. Rins 38 6 7 25 - - +3
8 Italy L. Marini

38

- 8 20 10

-

-2
9 Spain M. Viñales 37 20 3 13 0 - -2
10 Spain Á. Márquez 35 11 16 - 8 - +2
11 Australia J. Miller 35 9 10 - 16

-

-3
12 Italy F. Morbidelli 34 2 13 8 5

6

+1
13 Spain A. Fernández 30 3 5 6 3 13 +1
14 Spain A. Espargaró 30 7 1 - 11 11 -3
15 Italy F. Di Giannantonio 25 - 6 7 4 8 =
16 Japan T. Nakagami 21 4 3 - 7 7 +1
17 Portugal M. Oliveira 11 - - 11 - - -1
18 Spain D. Pedrosa 9 - - - 9 - =
19 Germany J. Folger 7 - - 4 - 3 +1
20 Spain J. Mir 5 5 - - - - +1
21 Italy M. Pirro 5 - - 5 - - +2
22 Italy D. Petrucci 5 - - - - 5 =
23 Italy L. Savadori 4 - - - - 4 +1
24 Spain R. Fernández 3 - 2 - 1 - +1
25 Germany S. Bradl 2 - - - 2 - +1
26 Spain I. Lecuona 0 - - - - - +1
27 Spain M. Márquez 0 - - - - - -8
28 Italy E. Bastianini 0 - - - - - =

 

Arrêtons là cette projection dans un championnat virtuel... La saison MotoGP compte bel et bien autant de courses sprint que de Grands Prix, et le classement avant la reprise, cette semaine au Mugello, est celui-ci :

Championnat pilotes après le GP de France (5/20)

Pos. Pilote Points Portugal Argentina United States Spain France
1 Italy P. Bagnaia 94 37 4 12 34 7
2 Italy M. Bezzecchi 93 16 34 14 1 28
3 South Africa B. Binder 81 10 12 8 32 19
4 Spain J. Martín 80 9 13 7 19 32
5 France J. Zarco 66 15 20 9 2 20
6 Italy L. Marini 54 - 15 23 10 6
7 Spain M. Viñales 49 25 7 13 3 1
8 Australia J. Miller 49 15 10 1 23 -
9 France F. Quartararo 49 8 10 16 6 9
10 Spain Á. Rins 47 6 7 34 - -
11 Spain A. Espargaró 42 11 1 6 11 13
12 Spain Á. Márquez 41 12 21 - 8 -
13 Italy F. Morbidelli 40 2 19 8 5 6
14 Spain A. Fernández 30 3 5 6 3 13
15 Italy F. Di Giannantonio 25 - 6 7 4 8
16 Portugal M. Oliveira 21 3 - 13 5 -
17 Japan T. Nakagami 21 4 3 - 7 7
18 Spain D. Pedrosa 13 - - - 13 -
19 Spain M. Márquez 12 7 - - - 5
20 Germany J. Folger 7 - - 4 - 3
21 Spain J. Mir 5 5 - - - -
22 Italy D. Petrucci 5 - - - - 5
23 Italy M. Pirro 5 - - 5 - -
24 Italy L. Savadori 4 - - - - 4
25 Spain R.Fernández 3 - 2 - 1 -
26 Germany S. Bradl 2 - - - 2 -
27 Spain I. Lecuona 0 - - - - -
28 Italy E. Bastianini 0 - - - - -

 

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Maverick Viñales apaisé, mais toujours affamé de victoire
Article suivant Après le MotoGP, Andrea Iannone tend une perche au WorldSBK

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse