Un choix de gommes payant pour Dovizioso

Le pilote Ducati a certes été battu par Márquez en qualifications, mais il a su faire preuve d'ingéniosité pour figurer sur la première ligne de la grille.

Il n'aura peut-être pas réussi à décrocher une pole qui semblait lui être promise avant le début de week-end, mais Andrea Dovizioso peut se satisfaire d'avoir signé la deuxième position sur la grille ce samedi après-midi, à peine plus d'un dixième derrière Marc Márquez.

Alors que son rival de chez Honda s'était montré particulièrement madré en République Tchèque lors de la course pour remporter la victoire, cette fois-ci c'est le pensionnaire Ducati qui a été le plus rusé lors des qualifications.

Son pari pneumatique, en utilisant lors de ses deux derniers runs le composé medium à l'arrière de sa GP17, s'est avéré payant, et a permis à l'Italien de s'intercaler entre le pilote Honda et son coéquipier Jorge Lorenzo sur la première ligne. "Parfois, on prend des stratégies différentes de toute le monde et je suis très heureux de notre décision", s'est réjoui le transalpin. "C’est très dur en qualifications de prendre le risque de sortir avec des spécifications pneumatiques plus dures [que celles des autres pilotes]."

Une stratégie baroque donc pour le numéro 4, après avoir cerné les limites de la piste dans un premier temps avec les pneus tendres lors des essais libres. "Le feeling en qualifs était excellent et je suis confiant pour la course", assure Dovizioso. "Dans la matinée, ce n’était pas aussi bon que prévu, et aujourd’hui, la stratégie en EL a été différente de celle de nos adversaires, en utilisant plus les tendres : on a souffert, mais avec des gommes plus dures, on a confirmé qu'on avait le bon grip et la vitesse."

Un bon rythme de course en prévision

Davantage en difficulté ce matin avec les pneus tendres donc, mais le pilote Ducati a pu se rassurer lors des qualifications en dépit du recours à des gommes censées procurer une moindre adhérence. "Mon feeling en piste était pire dans la matinée, c’était plus glissant", assure-t-il. "Mais peut-être que c’était une question de poussière ou de pneus. Dans l’après-midi c’était mieux. C’était étrange aujourd’hui. On a beaucoup utilisé le tendre usé d’hier dans la matinée. Donc le rythme n’était pas très bon, mais après les qualifs, je peux confirmer qu’on sera très rapides avec des pneus différents de ceux utilisés par nos concurrents aujourd’hui. Mais je ne suis pas inquiet du rythme ; plutôt de faire le bon choix pour la course."

En ce sens, Dovizioso abonde dans le sens de Márquez, selon lequel le verdict de l'épreuve dépendra essentiellement des choix pneumatiques de tout un chacun. "Comme l’a dit Marc, ce sera très important de prendre la bonne direction en course pour le pneu arrière. Cinq, six ou sept degrés de d'écart peuvent faire une grande différence, et c’est maintenant qu’il faut prendre la décision car il fera plus frais demain en warm-up."

Avec Guillaume Navarro

 

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Sous-évènement Qualifications
Circuit Red Bull Ring
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Team
Type d'article Réactions