Un choix de pneu avant opportun, clé du podium de Petrucci

partages
commentaires
Un choix de pneu avant opportun, clé du podium de Petrucci
Par :
20 mai 2018 à 16:47

À l'inverse de Dovizioso et Zarco, qui avaient opté pour le pneu medium, Petrucci s'est ravisé sur le mélange tendre, échaudé par sa chute de vendredi.

Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Le deuxième, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Le deuxième, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Sur le podium : le deuxième, Danilo Petrucci, Pramac Racing, le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le troisième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le deuxième, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Le deuxième, Danilo Petrucci, Pramac Racing

W.Z., Le Mans - Danilo Petrucci n'avait plus fini dans le top 3 depuis Motegi l'an passé, et son retour sur le podium à l'issue du Grand Prix de France ce week-end pourrait bien revêtir une importance capitale pour son avenir.

Car si les deux Ducati officielles ont joué les têtes d'affiche durant la première partie de la course, c'est finalement le pilote Pramac qui a fait office de fer de lance de la marque italienne suite à la chute de Dovizioso et au manque de rythme de Lorenzo en fin de parcours.

Pourtant, le numéro 9 a dû cravacher après un départ qui, comme il l'avait effectivement pressenti la veille en conférence de presse, a été laborieux. "C'était une très bonne course, c'est sûr, comme je vous ai dit hier, je ne suis pas bon au départ, et au premier virage, j'étais cinquième."

Petrucci a certes profité des deux chutes devant lui, celle de Andrea Dovizioso donc mais aussi celle de Johann Zarco, mais il a également pu compter sur un choix de pneu opportun, 100% tendre, qui lui a permis de contenir Valentino Rossi en fin de parcours.

Un mauvais souvenir avec le medium lors des essais libres

Et si le pneu medium à l'avant aurait peut-être pu lui permettre de soutenir le rythme de Márquez jusqu'au bout – c'est en tout cas la certitude de Dovizioso, qui a utilisé cette option pour la course – une chute vendredi au même endroit que le pilote officiel a fini de convaincre Petrucci de rester sur ses gardes et de choisir le pneu tendre en vue de l'épreuve.

"Peut-être que Dovi aujourd'hui avait quelque chose en plus, mais avec le medium à l'avant je n'étais pas sûr de la sécurité du pneu, car j'ai chuté vendredi comme lui aujourd'hui", a expliqué le pilote Pramac. "Peut-être que le pneu était meilleur, mais je me disais que je pouvais chuter, donc j'ai choisi le soft, qui tenait peut-être moins mais était plus 'safe'."

Le numéro 9 a même pensé pouvoir menacer Márquez une fois en deuxième position, mais a finalement été contraint de parer les attaques de Rossi. "Derrière Marc, je ne peux pas dire que j'étais très à l'aise, mais j'arrivais à conserver l'écart", se souvient-il. "À un moment je l'ai vu perdre l'avant au virage 3 donc je me suis dit qu'il pouvait peut-être être en difficulté, et il était tellement en difficulté qu'il a fait le record du tour après ! J'attaquais car Valentino me poussait de derrière, mais j'étais constant."

Un retour sur le podium, Petrucci ne demandait rien de plus avant de se tourner vers sa manche à domicile, qui se tiendra dans deux semaines au Mugello. Et il y a de quoi être optimiste pour l'Italien, puisque c'est sur ce circuit qu'il avait signé son premier top 3 l'an dernier.

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Poncharal : Zarco était "vraiment très, très agressif"

Article précédent

Poncharal : Zarco était "vraiment très, très agressif"

Article suivant

Pour Dovizioso, Zarco a été "très limite" au départ

Pour Dovizioso, Zarco a été "très limite" au départ
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Catégorie Course
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir toute l'actu