Une chute et un exploit touché du doigt pour Johann Zarco

partages
commentaires
Une chute et un exploit touché du doigt pour Johann Zarco
Par : Léna Buffa
26 mars 2017 à 20:44

Le pilote français a été contraint à l'abandon dans son premier Grand Prix MotoGP, mais avant de chuter il a marqué les esprits.

Chute de Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Johann Zarco a bien failli entrer dans l'Histoire dès son premier Grand Prix en catégorie reine. Le double Champion du monde Moto2 en titre avait non seulement obtenu la meilleure place d'un rookie sur la grille depuis les prestations de Jorge Lorenzo et James Toseland en 2008, mais il a aussi su capitaliser sur ce départ de la quatrième place en prenant la tête de la course dès le premier tour.

Durant six tours, le Français a tenu bon et il s'est même payé le luxe de signer le meilleur temps en course et de se détacher de ses poursuivants jusqu'à compter 1"6 d'avance. Il aura tenu durant un tiers de cette course si particulière, raccourcie de deux tours pour cause de pluie, mais la Yamaha numéro 5 n'allait pas voir l'arrivée. Tout s'est arrêté au freinage du virage 2, dans le septième tour.

"J'étais prêt à courir. Je partais de la deuxième ligne et voulais utiliser cette opportunité pour être rapidement dans le rythme, comme les top pilotes. J'ai pris un bon départ, j'ai bien freiné dans les deux premiers virages. J'ai vu que je me sentais bien par rapport [aux autres] et je suis content d'avoir pu faire des dépassements, prendre la tête et essayer de m'échapper."

"Mon feeling était bon, je ne voulais pas attaquer plus mais j'étais proche de la limite et, en élargissant juste un tout petit peu dans le virage 2, je suis tombé", raconte le pilote Tech3, expliquant qu'il était indemne après cette chute : "Juste une glissade. Un peu mal au cœur, mais pas physiquement."

Assumer et continuer à apprendre

Si cette première course en catégorie reine a été avortée, Johann Zarco assume parfaitement son approche et notamment la décision de monter un pneu arrière soft juste avant le départ.

"C'est dommage, c'est sûr", concède-t-il. "Il était peut-être possible de signer un podium, voire plus, mais pour ma première course, partir de cette façon c'est bon pour le moral et pour ma confiance. J'ai pu voir comment mes adversaires courent, et comment ils peuvent contrôler et aussi être intelligents en course. C'est une bonne leçon pour moi, j'ai besoin d'apprendre cette nouvelle catégorie. Il y a de petites choses qu'il faut un peu plus contrôler. Je ne l'ai pas fait ici, je n'ai pas bien fini, mais je peux vraiment dire que cela va arriver."

"J'ai dit au team que je voulais jouer comme au poker et [miser sur] ce pneu tendre", explique-t-il. "En voyant que la course passait de 22 tours, à 21 puis 20 tours, je me suis dit 'Pourquoi ne pas essayer'. Je n'ai rien à perdre, j'apprends. Je reste positif quant à ce que j'ai fait, je savoure ce moment et je me sens fort pour l'avenir."

"Il faut accepter que, si vous prenez la décision d'aller vite et d'attaquer, vous pouvez trouver la limite. [C'est] peut-être une limite de rookie, mais je pense plutôt à accepter ce que j'ai choisi de faire", conclut Johann Zarco.

Prochain article MotoGP
Viñales : "Il fallait que je reste concentré, et que je les rattrape"

Previous article

Viñales : "Il fallait que je reste concentré, et que je les rattrape"

Next article

Championnat - Viñales débute l'aventure Yamaha sur les chapeaux de roue !

Championnat - Viñales débute l'aventure Yamaha sur les chapeaux de roue !

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions