Cinq wild-cards pour Kallio en 2018 chez KTM

partages
commentaires
Cinq wild-cards pour Kallio en 2018 chez KTM
Jamie Klein
Par : Jamie Klein
6 déc. 2017 à 09:10

Le pilote d'essais Mika Kallio va prendre part à cinq courses en MotoGP pour le compte de KTM l'an prochain.

Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing

Mika Kallio a été le premier pilote au guidon de la RC16 en course, à l'occasion du Grand Prix de Valence 2016, à l'issue duquel il avait abandonné après avoir accusé environ trois secondes de débours sur les leaders.

Le pilote d'essais de KTM a néanmoins bénéficié de quatre wild-cards en 2017, la première au Sachsenring, puis trois autres dans la seconde partie de saison, en Autriche, en Aragón, ainsi que lors de la finale à Valence.

En ces occasions, le Finlandais a impressionné par ses performances, notamment sur les terres du constructeur autrichien, dans les montagnes de Styrie, où il s'est classé à la dixième place d'une course lors de laquelle il s'est montré plus rapide que les deux pilotes titulaires.

Kallio a ensuite remis cela en Aragón, avec cette fois-ci une 11e place, alors que dans le même temps Bradley Smith perdait pied dans le classement, faisant croire que le Finlandais était une alternative crédible à l'Anglais pour 2018.

Des wild-cards faute de mieux pour Kallio

Mais KTM a finalement pris le parti d'honorer jusqu'au bout son contrat de deux ans avec Smith, reconduisant le même line-up pour l'an prochain peu avant la manche japonaise du calendrier alors que Kallio, lui, était conforté dans son rôle de pilote essayeur.

Ce dernier va cependant bénéficier de cinq wild-cards l'an prochain, un choix validé par la Commission Grand Prix. Le pilote de 35 ans fera ainsi sa première apparition lors du Grand Prix d'Espagne, à Jerez début mai, puis à Barcelone, au Sachsenring, en Autriche et enfin en Aragón.

Les concessions faites à certaines équipes – Aprilia, Suzuki et donc KTM – permettent à celles-ci de bénéficier de six wild-cards par saison, alors que les autres constructeurs sont limités à trois sur ce point.

Mika Kallio a participé à deux saisons complètes en MotoGP, en 2009 et 2010 sur une Ducati de l'équipe Pramac, lors desquelles il a obtenu ce qui reste à ce jour son meilleur résultat dans la catégorie reine, avec la septième place à Misano en 2009 et à Jerez en 2010.

Pour sa première saison en MotoGP, KTM a pour sa part terminé à la cinquième position du championnat des constructeurs, après être passé devant Aprilia lors de l'ultime épreuve à Valence.

Prochain article MotoGP
La Suzuki de 1989 de Schwantz totalement restaurée

Previous article

La Suzuki de 1989 de Schwantz totalement restaurée

Next article

Silverstone ne fait pas l'unanimité chez les pilotes anglais

Silverstone ne fait pas l'unanimité chez les pilotes anglais

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Mika Kallio
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Jamie Klein
Type d'article Actualités