La "clé" de 2021 pour Viñales : "Partir premier ou deuxième, maximum"

Maverick Viñales est entendu chez Yamaha, où la concentration lors d'une partie de la troisième journée de tests au Qatar s'est portée sur les départs et la mise en marche d'une moto avec laquelle l'Espagnol se veut incisif.

La "clé" de 2021 pour Viñales : "Partir premier ou deuxième, maximum"

Se disant bien volontiers épaté par la performance signée par Jack Miller et Fabio Quartararo sur l'exercice du time attack au terme de la troisième journée de tests au Qatar, Maverick Viñales, qui a lui-même signé le troisième temps de la journée (à trois dixièmes de celui de l'Australien), ne cachait néanmoins pas sa satisfaction d'avoir pu mener à bien un programme cher à son cœur. Au menu notamment, la recherche de performance au départ, jugée comme étant un facteur de performance crucial pour gérer au mieux ses week-ends de course et lutter aux avant-postes le dimanche.

Victime d'une petite chute au premier virage alors qu'il était équipé "d'un pneu medium froid", Viñales garde de sa journée de mercredi le sentiment d'un temps utile passé à creuser l'une des questions comptant le plus pour lui : la capacité de sa Yamaha à convertir une bonne position sur la grille en un départ solide lui permettant de se présenter dans le premier tour aux commandes, ou proche de celles-ci. Ainsi, c'est tout le début d'après-midi qui fut passé par le #12 à réaliser des procédures de départ dans des conditions de course ; entendre, avec un réservoir plein.

"Il nous faut progresser sur les départs, alors nous avons utilisé les deux premières heures de la journée à en faire", décrit l'Espagnol, qui expliquait que cette procédure, qui l'a vu s'essayer à cet exercice pas moins de 14 fois de suite mercredi, serait de nouveau testée ce jeudi, avec des réglages différents de la veille.

"Il est difficile de progresser [sur le 0-100 km/h] et il faut faire la différence avec l'embrayage. Les gars bossent très dur là-dessus car ils savent que c'est la clé de la saison. On essaie d'améliorer les départs car je pense que c'est la clé pour nous. C'est la clé pour faire de bonnes courses cette saison : partir premier ou deuxième, maximum."

Lire aussi :

Un son de cloche déjà entendu l'année dernière, alors que le pilote Yamaha disait vouloir orienter la construction de ses week-ends autour d'un gros time attack en qualifications et d'une capacité à négocier un ou deux premiers tours en pleine attaque. Car, lucide, il rappelle que la puissance n'est pas le point fort de sa monture et dépasser en course restera difficile cette année.

"On le sait, nous sommes encore derrière avec le moteur sur la vitesse de pointe. Mais on doit faire avec et être meilleurs au départ et dans le premier tour. Notre course, c'est d'être premier ou deuxième au premier tour et de pousser à bloc, faire un time attack vraiment incroyable en qualifications, être premiers. Il nous faut pousser vraiment dur le samedi puis bien partir le dimanche, il n'y a pas d'autre opportunité !"

Et bien entendu, la régularité sur le rythme de course à un niveau élevé est une autre clé que tout pilote se doit d'avoir s'il désire lutter pour la couronne mondiale. C'est dans cette optique, que Viñales testait hier un nouveau châssis. "Je pense que la journée a été globalement vraiment positive", souriait-il. "Globalement, je pense que nous pouvons réellement être satisfaits, nous sommes contents. Nous essayons de progresser sur les départs : les améliorer constitue vraiment clairement notre objectif à l'heure actuelle. Avec le nouveau châssis, il est clair qu'il nous faut faire plus de tours pour le comprendre et être plus à l'aise sur la moto, mais globalement je suis assez content et je pense qu'avec Yamaha, nous faisons du bon travail, car le rythme est là. J'ai essayé de faire un tour rapide en fin de journée et j'ai pu en boucler deux ou trois rapides, ce qui est bien. Honnêtement, je semble réussir à conserver un certain flow, ce qui est important, et que je peux maintenir de bons temps au tour en permanence."

Lire aussi :

Sur la tentative de tour rapide, Viñales se montre satisfait, mais ne cache pas une certaine admiration pour le temps réalisé par ses rivaux. "J'en ai déjà fait [mercredi] mais pour bien le faire, il faut utiliser deux pneus. Je n'ai mis qu'un pneu et j'ai poussé, peut-être pas au maximum, mais pas loin, et je suis heureux car la moto répond vraiment bien et c'est important. Je me sens vraiment bien et nous sentons que nous pouvons être plus rapides. Quoi qu'il en soit, les temps au tour qu'ont fait Fabio et Jack sont incroyables ! Être en bas des 1'53, c'est incroyable car ce n'est pas le pneu soft, il s'agit du medium de l'an dernier ! C'est vraiment rapide."

C'est pourtant sur un long run que Viñales compte ce jeudi pour se rassurer sur le potentiel de son package et poursuivre sa propre feuille de route. Cela permettra "de voir où nous en sommes", analyse-t-il. "On essaiera aussi de faire mieux encore sur le 0-100 km/h. Nous allons tester quelques autres choses, mais pas trop non plus. Juste de petites choses : il nous faut aussi nous concentrer sur l'électronique."

partages
commentaires
Pol Espargaró n'est "pas encore" prêt à gagner avec la Honda

Article précédent

Pol Espargaró n'est "pas encore" prêt à gagner avec la Honda

Article suivant

Test Losail, J4 - Viñales en tête, triplé des pilotes Yamaha

Test Losail, J4 - Viñales en tête, triplé des pilotes Yamaha
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test Qatar
Catégorie Mercredi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Maverick Viñales Ruiz
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Guillaume Navarro