Colère et rappel à l'ordre général chez Aprilia

Pas de points en Autriche pour Aprilia, dont les deux pilotes ont été pénalisés pour faux-départ. Après le fiasco, les dirigeants de la marque ont rappelé tout le monde à l'ordre.

Colère et rappel à l'ordre général chez Aprilia
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Racing Team Gresini
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Gresini Racing Team
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Racing Team Gresini
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Racing Team Gresini

Fait exceptionnel en catégorie reine, le Grand Prix d'Autriche a vu cinq pilotes prendre un faux-départ : Cal Crutchlow (LCR), Yonny Hernández (Aspar), Héctor Barberá (Avintia) et les porte-drapeaux d'Aprilia, Álvaro Bautista et Stefan Bradl. Tous ont été pénalisés d'un ride-through, qui s'est transformé en exclusion sur drapeau noir pour Barberá puisqu'il n'a pas obtempéré.

Du côté de chez Aprilia, Bautista et Bradl ont observé leur passage obligatoire par la voie des stands dès le tour suivant l'annonce de leur pénalité, à ceci près que l'Allemand s'est véritablement arrêté devant son box tandis que l'Espagnol ne faisait que passer à vitesse réduite dans la pitlane comme le veut le principe du ride-through. Une erreur de communication est évoquée par l'équipe italienne pour expliquer ce cafouillage, qui a conduit Bradl à repasser par les stands quatre tours plus tard afin d'observer un véritable ride-through.

Classés 16e et 19e, les deux pilotes ont donc manqué les points pour la première fois de la saison malgré des chronos dignes du top 10, voire de la 7e ou 8e place dans le cas de l'Espagnol. Cette débâcle a d'autant plus de mal à passer auprès des dirigeants d'Aprilia, qu'ils jugent avoir fourni à leurs pilotes "la meilleure RS-GP de la saison", grâce à des évolutions de moteur et d'aérodynamique.

"Je suis le premier à être furieux pour le dénouement de la course d'aujourd'hui", assure Romano Albesiano, responsable Aprilia Racing. "Même si ce circuit ne nous était pas favorable, nous disposions de la meilleure RS-GP, une moto qui a donné la preuve d'une progression notable tant du point de vue du moteur que de son rythme de course, et les chronos le démontrent de manière irréfutable. Sans ces problèmes, Álvaro aurait aisément pu entrer dans le top 10."

"Nous ne pouvons pas accepter que, après tout ce travail, notre potentiel soit gâché par un moment d'inattention des pilotes au départ et des erreurs banales de notre part dans la gestion des messages sur le tableau de bord", affirme Albesiano, rappelant ses troupes à l'ordre malgré la perspective du départ des deux pilotes en fin de saison : "De la part de professionnels comme Álvaro et Stefan, je m'attends à de la concentration et à une implication maximale jusqu'à la fin de l'année, mais c'est toute l'équipe que je veux appeler à un investissement extraordinaire, qui nous mènera à travailler sans relâche, même en cette période d'Assomption, pour préparer la course de Brno."

À situation exceptionnelle, communication exceptionnelle : Roberto Colaninno a tenu à prendre la parole pour un message de fermeté. "Aujourd'hui, Aprilia avait tout pour démontrer les progrès accomplis par la RS-GP", assure le Président du Groupe Piaggio. "La nouvelle moto a été améliorée depuis la première course de la saison, et nous ne pouvons accepter que des erreurs humaines - qui peuvent concerner la gestion technique aussi bien que la conduite de la course - nous empêchent de montrer notre vraie valeur et d'obtenir les résultats que méritent Aprilia et cette moto."

"Le calendrier MotoGP nous offre immédiatement la possibilité de nous racheter avec la course de Brno (cette semaine, ndlr) : j'ai pleinement confiance en Romano Albesiano et dans la nouvelle moto, mais il faut se retrousser les manches et continuer à travailler chaque jour afin d'être prêts pour la prochaine course et de reprendre la progression affichée jusqu'à présent", prévient Colaninno.

partages
commentaires
Márquez - "Le point positif c'est que Ducati a gagné"
Article précédent

Márquez - "Le point positif c'est que Ducati a gagné"

Article suivant

Un grand jour entre satisfaction et soulagement chez Ducati

Un grand jour entre satisfaction et soulagement chez Ducati
Charger les commentaires