MotoGP
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
38 jours
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
52 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
66 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
73 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
87 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
94 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
108 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
136 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
143 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
157 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
171 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
186 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
193 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
206 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
214 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
220 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
235 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
242 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
249 jours

Contrôles électroniques et homologation des casques plus stricts

partages
commentaires
Contrôles électroniques et homologation des casques plus stricts
Par :
8 nov. 2018 à 14:30

De nouvelles règles entreront en vigueur en 2019, touchant à la fois à des contrôles techniques plus stricts en MotoGP, au renforcement du standard de protection des casques et à une plus grande fermeté face au dépassement de la vitesse dans les stands.

Des amendements ont été votés lors de la dernière réunion de la Commission Grand Prix, en marge du Grand Prix de Malaisie. Toutes les mesures entérinées, qu'elles concernent le règlement technique ou le code disciplinaire, s'appliqueront à partir de 2019.

Lire aussi :

Règlement technique

  • Homologation des casques

La Commission Grand Prix a approuvé un nouveau standard d'homologation des casques, établi par la FIM pour toutes les disciplines de courses sur piste. Un seul standard, renforcé, sera désormais valable, et non plus plusieurs.

La FIM a l'intention de publier d'ici au Grand Prix de Valence une liste des marques de casques approuvées ou en cours d'approbation, sur la base de tests d'homologation menés actuellement et sur les semaines à venir. Ceux-ci visent à évaluer la protection assurée lors d'impacts linéaires, d'impacts obliques ou de pénétrations, à basse, moyenne et grande vitesse.

Chaque casque portera un QR Code comportant les informations qui lui sont relatives ainsi que la validité de son homologation. "Il s'agit d'un véritable exemple de technologie au service du sport et de la sécurité. Nous sommes très fiers que le lancement de ce programme soit en cours et que l'industrie et toute la communauté de course aient accueilli ces changements", se félicite Fabio Muner, directeur des sports à la FIM.

  • Analyse des données (catégorie MotoGP)

Le directeur technique sera autorisé à télécharger les données directement de l’ECU vers le "PC officiel" afin de vérifier que celles-ci n'ont pas été modifiées par rapport à l’enregistrement d’origine. Une fois qu'il aura été établi que les données sont conformes aux règles de la FIM, elles seront effacées du PC Officiel.

  • Connexions à l'ECU (catégorie MotoGP)

Outre l’ECU et l’IMU, qui sont déjà standardisés, les équipes vont désormais devoir utiliser une prise CAN unifiée et officielle, laquelle ne pourra être modifiée et ne pourra recevoir aucun ajout.

Lire aussi :

  • Température ambiante et carburant (catégorie MotoGP)

Le délai entre l'annonce de la température ambiante et le départ de la course passe de 60 à 75 minutes, et ce afin que les équipes aient plus de temps pour le ravitaillement.

  • Composants de frein

La Commission Grand Prix a approuvé des spécifications plus détaillées des matériaux utilisés pour les raccords de conduites de frein et les maîtres-cylindres de frein.

Code disciplinaire

  • Dépassement de la vitesse dans la voie des stands

Les commissaires pourront désormais se montrer plus sévères avec les pilotes en cas de vitesse excessive dans la pitlane. Le règlement actuel fixe à 200€ l'amende infligée, mais celle-ci pourra désormais être plus forte en cas de récidive au cours d'un même Grand Prix, et les pilotes incriminés pourront même recevoir d'autres pénalités complémentaires s'ils répètent leur faute pendant la saison.

Article suivant
Tito Rabat ne fera pas son retour au GP de Valence

Article précédent

Tito Rabat ne fera pas son retour au GP de Valence

Article suivant

La stabilité, objectif du SIC Yamaha Petronas pour sa 1re année

La stabilité, objectif du SIC Yamaha Petronas pour sa 1re année
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , Moto2 , Moto3
Auteur Léna Buffa