Course - Crutchlow imparable, Márquez à la faute

partages
commentaires
Course - Crutchlow imparable, Márquez à la faute
Par : Léna Buffa
23 oct. 2016 à 06:11

Cal Crutchlow a remporté à Phillip Island sa deuxième victoire MotoGP, en profitant du premier abandon de la saison de Marc Márquez. Rossi et Viñales complètent le podium après une belle remontée.

Chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Deuxième place en qualifications pour Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP, Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Podium : victoire de Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : le vainqueur Cal Crutchlow, Team LCR Honda, et le troisième Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Après deux jours fortement perturbés par la météo, c'est sous un ciel clément que s'est déroulée cette dernière journée du Grand Prix d'Australie. Les pilotes ont bénéficié d'un warm-up rallongé, ce matin, afin de préparer les 27 tours de course, et c'est une épreuve très ouverte qui s'est élancée à 16h.

Qualifié en première ligne pour la deuxième fois de sa carrière MotoGP, Pol Espargaró a parfaitement réussi son départ et c'est lui qui a plongé en tête dans le premier virage. Cela n'allait pas durer, car Marc Márquez s'est emparé de la tête de la course quelques virages plus loin, semblant prêt à filer vers une victoire impossible à lui contester.

C'était sans compter sur l'approche plus risquée adoptée cette semaine par l'Espagnol, tout juste libéré de la pression du championnat et par conséquent désireux de pousser sa moto un peu plus dans ses retranchements. S'il a effectivement pu se mettre à l'abri de ses poursuivants, le pilote Honda restait sous la menace de sa prise de risque…

Alors qu'il s'était constitué une avance de deux secondes sur son plus proche poursuivant, il est parti à la faute seul, en perdant l'avant dans le virage n°4. Il l'admettra aisément, sitôt rentré aux stands : c'est une erreur strictement personnelle, due à une attaque moins mesurée que celles qu'il a menées pendant la saison. Et, de fait, il s'agit de son premier abandon de l'année alors même que sa régularité l'a mené il y a une semaine vers le titre.

Duel à distance entre Crutchlow et Rossi

La chute de Márquez a profité à celui qui s'était installé en deuxième position, Cal Crutchlow. L'Anglais avait remporté une bagarre survoltée contre Danilo Petrucci et les frères Espargaró pour s'emparer de la place de dauphin, et se placer en embuscade.

Alors que Márquez s'illustrait avec des chronos en 1'29, Crutchlow est parvenu à son tour dans cette fenêtre… de même qu'un certain Valentino Rossi, revenu du diable vauvert. Qualifié 15e, l'Italien a entamé sa remontée dès l'extinction des feux, bouclant le premier tour en 13e position et gagnant deux autres places dans chacun des trois tours suivants.

L'Italien s'est défait de Viñales, Hayden, Miller, Petrucci puis Lorenzo jusqu'à se retrouver en tête de son groupe, en sixième position dans le cinquième tour. Le pilote Yamaha a poursuivi son effort, profitant pleinement d'un pneu avant tendre qui lui a permis un temps d'être le plus rapide en piste. Il a semé Pol Espargaró, puis Andrea Dovizioso et enfin Aleix Espargaró, se retrouvant troisième dans le dixième tour, derrière Márquez et Crutchlow.

Crutchlow ne s'est en rien laissé abattre par la remontée de Rossi, maintenant un rythme rapide et surtout très régulier qui allait lui permettre de creuser irrémédiablement son avance. Tandis que l'Italien était ralenti par une petite erreur, Crutchlow est resté dominateur au chrono et a distancé son rival dixième après dixième, jusqu'à aller décrocher sa deuxième victoire de la saison, avec quatre secondes de marge.

Suzuki sur le podium

Le podium est complété par Maverick Viñales au terme d'une superbe course. Confronté à Hayden dans les premiers instants, l'Espagnol s'est lui aussi illustré par sa remontée dans le peloton. De la 13e place qu'il occupait sur la grille, il était neuvième dès le cinquième tour, puis s'est défait de Lorenzo avant de revenir sur un groupe hautement compétitif.

Il a rattrapé puis dépassé Pol Espargaró, avant de rejoindre Andrea Dovizioso et Aleix Espargaró avec qui il allait faire le show durant plusieurs tours, les trois hommes évoluant à environ deux secondes de Rossi et s'affrontant par conséquent pour la troisième place suite à la chute de Márquez.

Chacun d'eux s'est illustré par ses manœuvres de dépassement, jusqu'à la chute d'Aleix, piégé par le virage n°4 à cinq tours de l'arrivée. Dovizioso n'allait plus réussir à inquiéter Viñales, qui en a donc terminé au troisième rang, offrant un nouveau podium à Suzuki.

Baz et Hayden abandonnent

Très bien parti, Pol Espargaró a tenu autant qu'il l'a pu, mais n'a pu résister aux assauts venus de toutes parts. Il se classe tout de même à une belle cinquième place et devance Jorge Lorenzo de six secondes. Parti d'une lointaine 12e place, le Majorquin a réussi son départ, puisqu'il s'est immédiatement propulsé à la 8e place. Il a ensuite pris l'avantage sur les Redding, Miller, Petrucci et Hayden mais sans parvenir à afficher un rythme similaire à celui des leaders. Il doit par conséquent se contenter de la sixième place, à 20 secondes du vainqueur.

Scott Redding se classe septième, en tête d'un groupe qui aura mené cette course avec hargne. Bradley Smith termine huitième après avoir battu Jack Miller et Danilo Petrucci dans le dernier tour.

On notera encore que Mike Jones, protégé de Troy Bayliss et appelé en renfort chez Avintia depuis deux courses, marque le point de la 15e place. En revanche, Nicky Hayden et Héctor Barberá ont chuté alors que l'arrivée était en vue et qu'ils occupaient respectivement la 11e et la neuvième place.

Quant à Loris Baz, il a été contraint à l'abandon dès le premier tour, victime de ce qui semble être un problème électrique.

MotoGP - Phillip Island - Course

Pos.#PiloteMotoÉcarts
1 35  Cal Crutchlow   Honda 40'48.543
2 46  Valentino Rossi   Yamaha 4.218
3 25  Maverick Viñales   Suzuki 5.309
4 4  Andrea Dovizioso   Ducati 9.157
5 44  Pol Espargaró   Yamaha 14.299
6 99  Jorge Lorenzo   Yamaha 20.125
7 45  Scott Redding   Ducati 28.369
8 38  Bradley Smith   Yamaha 28.781
9 9  Danilo Petrucci   Ducati 28.792
10 43  Jack Miller   Honda 28.815
11 6  Stefan Bradl   Aprilia 31.809
12 19  Álvaro Bautista   Aprilia 47.734
13 68  Yonny Hernández   Ducati 47.749
14 50  Eugene Laverty   Ducati 54.311
15 7  Mike Jones   Ducati 55.875
16 53  Tito Rabat   Honda 1'06.395
17 69  Nicky Hayden   Honda 1'22.604
Ab. 8  Héctor Barberá   Ducati 3 tours
Ab. 41  Aleix Espargaró   Suzuki 5 tours
Ab. 93  Marc Márquez   Honda 18 tours
Ab. 76  Loris Baz   Ducati  

 

Porte-clés Cal Crutchlow
Porte-clés Cal Crutchlow, en vente sur Motorstore.com
Prochain article MotoGP
Rossi - "J'ai pensé pouvoir gagner, mais Cal était trop fort"

Previous article

Rossi - "J'ai pensé pouvoir gagner, mais Cal était trop fort"

Next article

Márquez teste le changement de moto version 2017

Márquez teste le changement de moto version 2017

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Dimanche - Course
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de course