MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Course - Dovizioso arrache la victoire à Márquez !

partages
commentaires
Course - Dovizioso arrache la victoire à Márquez !
Par :
11 août 2019 à 13:03

En pole position sur le Red Bull Ring pour la troisième année consécutive, Márquez y a longtemps cru mais n'est pas parvenu à ses fins : Ducati conserve son invincibilité sur le Grand Prix d'Autriche au terme d'un duel palpitant.

Seule piste du calendrier actuel qui échappe encore à Marc Márquez, tout était réuni pour que le Red Bull Ring fasse son entrée dans le palmarès du pilote Honda cette année, lui qui ne faisait pas de secret sur le but qu'il s'était fixé. Dominé en 2016, puis battu de peu en 2017 et 2018, à chaque fois par un pilote Ducati, cette fois l'Espagnol voulait mettre à profit les progrès accomplis sur le moteur de la RC213V et profiter de sa suprématie actuelle sur le championnat pour saisir sa chance. Dominateur en essais libres, auteur d'une pole position record, il partait en favori, mais Andrea Dovizioso avait prévenu : il était prêt à livrer bataille. 

Lire aussi:

En pole position pour la 59e fois de sa carrière MotoGP, un accomplissement inédit, Márquez a opté pour une monte pneumatique medium-medium, tandis que Dovizioso, au même titre que Fabio Quartararo, qualifié deuxième, a choisi un pneu arrière soft en association au medium avant. Cette différence de choix, l'Espagnol allait la regretter plus tard, mais à l'extinction des feux il a néanmoins brièvement conservé son leadership. Il en a toutefois été dépossédé par Dovizioso dans le virage 2, si peu marqué qu'il en aurait presque des airs de ligne droite. Dans la foulée, les deux hommes se sont gênés dans le virage 3, beaucoup plus sec, un incident qui allait coûter quatre places à Dovizioso et déséquilibrer l'Espagnol au point de le voir se rattraper tel un acrobate. Troisième conséquence : Quartararo, bien parti depuis la première ligne, a saisi sa chance et s'est emparé des commandes, devant Álex Rins et un Jack Miller qui s'était élancé tel un boulet de canon.

Ce départ mouvementé a rapidement été oublié, car Dovizioso a eu tôt fait de regagner des places et de prendre la tête du groupe de poursuivants, alors que Quartararo avait réussi à se constituer une petite avance de quatre à six dixièmes. Qualifié dixième, Rossi a gagné cinq places dès le début de course, notamment en prenant l'avantage sur son coéquipier, puis sur Rins qui, bien que momentanément deuxième, a vite rétrogradé. Le #46 s'est alors installé dans la roue de Márquez, qui devenait celle de Miller dans le cinquième tour quand le pilote Honda est parvenu à prendre l'avantage sur l'Australien.

Plus rapide que tout le monde en piste à ce stade de la course, le #93 entamait sa remontée et plaçait désormais dans sa ligne de mire Dovizioso, deuxième derrière Quartararo. Le pilote Petronas a fini par céder face à Dovizioso dans le sixième tour, dépassé par la Ducati dans la ligne droite principale alors que le #4 venait de boucler le tour le plus rapide de la course, le seul en 1'23. Márquez a lui aussi tenté de saisir sa chance, dans le virage 2, mais le Français a répliqué au freinage du virage 3. Dans le virage suivant, cependant, le #93 profitait de sa supériorité pour parvenir cette fois à ses fins.

Désormais leader, Dovizioso savait qu'il lui fallait imposer son rythme pour laisser le moins d'opportunité possible à Márquez. Mais l'Espagnol s'était solidement installé dans sa roue et de toute évidence le pilote Ducati n'arriverait pas à s'échapper et il allait en effet lui falloir maintenir son attaque jusqu'au bout de ces 28 tours. 

Attaques et contre-attaques

Derrière les trois hommes de tête, très légèrement distancés, Miller et Rossi étaient désormais en duel pour la quatrième place. Ils bénéficiaient d'une avance déjà large sur le binôme Viñales-Rins, qui devançaient eux-mêmes Bagnaia puis Nakagami, Oliveira, Petrucci et Morbidelli. La course de Miller allait cependant s'arrêter dans le neuvième tour sur une chute, conclusion malheureuse d'un week-end éprouvant pour le pilote australien.

 

Exactement au même instant, dans le virage 9, Márquez parvenait à reprendre les commandes de la course mais se heurtait à la réplique de Dovizioso dans la ligne droite suivante. Les deux hommes poursuivaient littéralement au coude à coude, jusqu'à ce que le pilote Honda assène à son rival un block pass dans le virage 3 pour reprendre l'avantage. Nous en étions au dixième tour de course et le duel n'était pas joué, loin de là !

Dans le 20e tour, Dovizioso a porté une nouvelle attaque sur Márquez, en profitant à nouveau de la ligne droite. À la tête d'une avance de trois secondes sur Quartararo, avec Rossi distancé de deux secondes supplémentaires, les deux hommes entraient dans la phase finale de la course avec la promesse d'offrir le duel tant attendu.

 

Nouvel acte dans le 26e tour, avec cette fois un dépassement de Márquez dans le virage 7, à nouveau suivi par une réplique immédiate de Dovizioso, qui manquait toutefois son virage et laissait son adversaire repasser. Le pilote Ducati a alors tenté une nouvelle attaque dans la ligne droite principale, et une nouvelle fois le leader du championnat a pu montrer qu'il avait réponse à tout et a repris l'avantage immédiatement. Dans le tour suivant l'Italien a encore une fois retenté sa chance dans la ligne droite, mais s'est manqué à l'entrée du virage 1 et a laissé échapper sa chance.

Márquez semblait avoir enfin trouvé la clé pour mettre un terme à la domination de Ducati sur le Red Bull Ring, mais c'était sans compter sur l'abnégation de Dovizioso, bien décidé à remettre le pilote Honda à sa place. L'ultime attaque qu'il a pu porter, dans le dernier virage, le bloquant au point de frôler les moustaches de la RC213V, lui a cette fois permis de contenir son rival et d'arracher cette victoire. "C’était le dernier virage… Il fallait que j'essaye, je la voulais !" lâchait le #4 à l'arrivée.

Troisième podium pour Quartararo

Le podium est complété par un Quartararo auteur d'une très solide course et qui a parfaitement réussi à attaquer lorsqu'il le fallait pour se mettre à l'abri de Rossi. S'il a un temps semblé pouvoir menacer la place de Français sur le podium, le #46 a vu la troisième place s'échapper et même Viñales et Rins se rapprocher dans les derniers tours. Il est toutefois parvenu à les contenir et signe son meilleur résultat depuis Austin, devant son coéquipier et le pilote Suzuki. 

Lire aussi:

Auteur hier de sa meilleure qualification en MotoGP, Pecco Bagnaia a réalisé une solide course qu'il a conclue à la septième place. Derrière lui, une grosse bagarre a opposé Oliveira, Petrucci et Nakagami pour le gain de la huitième place. Dans la deuxième partie de la course, c'est le pilote Tech3 qui a pris l'avantage, alors que Morbidelli parvenait, lui, à dépasser le Japonais pour se classer dans le top 10. Un peu plus loin, Johann Zarco a rallié l'arrivée à la 12e place.

La course de son coéquipier, Pol Espargaró, s'était arrêtée dès le deuxième tour, dans le virage 3, où sa KTM a semblé s'arrêter en plein virage, menant également à la chute Cal Crutchlow. Quelques instants plus tard c'était au tour de Hafizh Syahrin de partir à la faute, un accident qui lui vaut de se trouver actuellement à l'hôpital avec une commotion cérébrale. Puis c'est Tito Rabat qui a chuté dans le virage 3, dans le 22e tour.

Austria GP d'Autriche - Course

Cla   # Pilotes Moto Temps Gap
1   4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 39'34.771  
2   93 Spain Marc Márquez Alentà Honda 39'34.984 0.213
3   20 France Fabio Quartararo Yamaha 39'40.888 6.117
4   46 Italy Valentino Rossi Yamaha 39'42.490 7.719
5   12 Spain Maverick Viñales Ruiz Yamaha 39'43.445 8.674
6   42 Spain Alejandro Álex Rins Navarro Suzuki 39'43.466 8.695
7   63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 39'50.792 16.021
8   88 Portugal Miguel Ângelo Falcão de Oliveira KTM 39'50.977 16.206
9   9 Italy Danilo Carlo Petrucci Ducati 39'52.121 17.350
10   21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 39'55.281 20.510
11   30 Japan Takaaki Nakagami Honda 39'57.044 22.273
12   5 France Johann Zarco KTM 40'00.274 25.503
13   6 Germany Stefan Bradl Honda 40'06.733 31.962
14   41 Spain Aleix Espargaró Villà Aprilia 40'09.512 34.741
15   17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 40'22.880 48.109
16   29 Italy Andrea Iannone Aprilia 39'46.598 1 Lap
  dnf 53 Spain Esteve "Tito" Rabat Bergada Ducati 28'34.686 8 Laps
  dnf 43 Australia Jack Peter Miller Ducati 9'58.670 21 Laps
  dnf 55 Malaysia Hafizh Syahrin Abdullah KTM 2'59.364 26 Laps
  dnf 44 Spain Pol Espargaró Villà KTM 1'30.967 27 Laps
  dnf 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 1'31.293 27 Laps

 

Article suivant
LIVE MotoGP, GP d'Autriche: Course

Article précédent

LIVE MotoGP, GP d'Autriche: Course

Article suivant

Championnat - Márquez capitalise, Quartararo gagne deux places

Championnat - Márquez capitalise, Quartararo gagne deux places
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Catégorie Course
Lieu Red Bull Ring
Auteur Léna Buffa