Course - Quartararo seul au monde, Espargaró place Aprilia sur le podium

Fabio Quartararo a survolé le Grand Prix de Grande-Bretagne, devant Álex Rins et Aleix Espargaró, qui a offert à Aprilia son premier podium depuis son retour en MotoGP.

Course - Quartararo seul au monde, Espargaró place Aprilia sur le podium

Très attendu ce week-end, Fabio Quartararo a répondu aux attentes en dominant de la tête et des épaules la course de Silverstone. Aleix Espargaró a de son côté enfin décroché le podium qu'il attendait tant avec Aprilia, en prenant la troisième place derrière Álex Rins.

C'est son frère, Pol Espargaró, qui était en pole, une première fois depuis son arrivée chez Honda. Il a conservé la tête au départ, aidé par un pneu tendre à l'arrière, devant Fabio Quartararo. Ce dernier a été dépassé par Aleix Espargaró et Pecco Bagnaia dans les premiers virages de la course.

Derrière les leaders, Jorge Martín et Marc Márquez ont eu un premier contact à Stowe dans ce premier tour, avant de s'accrocher à nouveau dans la chicane suivante et de chuter tous les deux. Les deux Espagnols ont dû abandonner.

Les frères Espargaró ont vite créé un petit écart sur le reste du plateau. Aleix a tenté un dépassement à Stowe mais il a dû écarter la trajectoire et son frère a repris l'avantage. Quelques virages plus loin, Quartararo a repris la troisième place à Bagnaia. Derrière eux, Jack Miller restait au contact, en devançant les pilotes Suzuki, Joan Mir et Álex Rins, qui avaient pris l'avantage sur un Valentino Rossi vite distancé.

Quartararo a rapidement comblé l'écart le séparant du duo de tête. Il a pris l'avantage sur Aleix Espargaró, doublé par Bagnaia dans la foulée. Le pilote Aprilia a répliqué dans le tour suivant, récupérant ainsi la deuxième place. Dès la cinquième boucle, Quartararo s'est emparé de la première place en doublant Pol Espargaró au virage 12.

Le cavalier seul de Quartararo

Le leader du championnat a vite repoussé ses rivaux à plus d'une seconde. Craignant de voir Quartararo s'envoler, Aleix Espargaró a vite doublé son frère, tandis que les pilotes Suzuki ont pris l'avantage sur le duo de Ducati, Bagnaia et Miller glissant à la sixième et à la septième place. Rins a continué sa remontée en doublant Pol Espargaró.

L'aîné de ce dernier n'a rien pu faire face à la suprématie de Quartararo, qui a continué à augmenter son avance tour après tour. Au dixième passage devant les stands, marquant la mi-course, l'avance du Français était de 2"544. Quand l'écart a dépassé les trois secondes, Rins a pris l'avantage sur Aleix Espargaró, alors que son coéquipier chez Suzuki a connu la trajectoire inverse en étant doublé par Jack Miller, qui avait doublé un Pecco Bagnaia à la peine puisqu'il a ensuite dû céder face à Álex Márquez.

Pol Espargaró a éprouvé des difficultés de plus en plus grandes à suivre les pilotes qui le devançaient et il a fait une petite erreur qui a offert la quatrième place à un Miller sur la trajectoire inverse, puisqu'il était de plus en plus performant avec sa Ducati. L'Australien s'est fait menaçant sur Aleix Espargaró mais ce n'est que dans le dernier tour qu'il a pu l'attaquer. Miller a pris l'avantage mais son rival a pu répliquer et récupérer la troisième place.

Quartararo fait un pas vers le titre, Espargaró offre un podium à Aprilia

Fabio Quartararo est resté plus de trois secondes devant le trio de poursuivants et il a facilement signé son cinquième succès en 12 courses cette saison, devant Álex Rins, qui restait le dernier vainqueur en date à Silverstone. Aleix Espargaró a réussi à conserver la troisième place, offrant enfin à Aprilia le podium dont il rêvait depuis son arrivée chez le constructeur de Noale en 2017.

Jack Miller a franchi la ligne d'arrivée à la quatrième place devant Pol Espargaró, auteur de sa meilleure course depuis son arrivée chez Honda. Brad Binder a complété un top 6 fait de six machines différentes. Le vainqueur du GP d'Autriche devancé Iker Lecuona, qui a réalisé plusieurs dépassements en fin de course. L'Espagnol a devancé Álex Márquez et Joan Mir.

Danilo Petrucci a complété le top 10 avec un dépassement sur Johann Zarco à quelques virages de l'arrivée. À la peine tout au long du week-end, le Français a passé toute la course aux alentours du top 10, perdant des places au départ puis dans le cœur de la course, pour finalement remonter dans les derniers tours. Entré en Q2, Valentino Rossi n'a pu se classer qu'à une lointaine 18e place.

Comme Mir et Zarco, Pecco Bagnaia a eu une course difficile, dégringolant jusqu'à la 14e position. Les résultats décevants de tous ses rivaux permettent à Fabio Quartararo de faire à nouveau une excellente opération au championnat, avec une colossale avance de 65 points sur Mir et de 69 sur Zarco, qui repasse devant Bagnaia.

Lire aussi :

United Kingdom GP de Grande-Bretagne - Course

P. Pilotes Moto Tours Temps Ecart Intervalle
1 France Fabio Quartararo
Yamaha 20 -
2 Spain Alejandro Álex Rins Navarro
Suzuki 20 2.663 2.663 2.663
3 Spain Aleix Espargaró Villà
Aprilia 20 4.105 4.105 1.442
4 Australia Jack Peter Miller
Ducati 20 4.254 4.254 0.149
5 Spain Pol Espargaró Villà
Honda 20 8.462 8.462 4.208
6 South Africa Brad Binder
KTM 20 12.189 12.189 3.727
7 Spain Iker Lecuona
KTM 20 13.560 13.560 1.371
8 Spain Álex Márquez
Honda 20 14.044 14.044 0.484
9 Spain Joan Mir Mayrata
Suzuki 20 16.226 16.226 2.182
10 Italy Danilo Carlo Petrucci
KTM 20 16.287 16.287 0.061
11 France Johann Zarco
Ducati 20 16.339 16.339 0.052
12 Italy Enea Bastianini
Ducati 20 17.696 17.696 1.357
13 Japan Takaaki Nakagami
Honda 20 18.285 18.285 0.589
14 Italy Francesco Bagnaia
Ducati 20 20.913 20.913 2.628
15 Italy Luca Marini
Ducati 20 21.018 21.018 0.105
16 Portugal Miguel Ângelo Falcão de Oliveira
KTM 20 22.022 22.022 1.004
17 United Kingdom Cal Crutchlow
Yamaha 20 23.232 23.232 1.210
18 Italy Valentino Rossi
Yamaha 20 29.758 29.758 6.526
19 United Kingdom Jake Dixon
Yamaha 20 50.845 50.845 21.087
Spain Jorge Martín
Ducati 1
Spain Marc Márquez Alentà
Honda 0

partages
commentaires
Miller agacé par ses soucis de pneus : "Ça fait vraiment chier"
Article précédent

Miller agacé par ses soucis de pneus : "Ça fait vraiment chier"

Article suivant

Championnat - Quartararo fait plus que le break !

Championnat - Quartararo fait plus que le break !
Charger les commentaires