Course - Márquez contrôle Lorenzo et Rossi sur le podium
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Depuis qu’il officie en MotoGP, Marc Márquez a cette particularité de rester invaincu sur le sol américain. Intouchable sur le tracé d’Austin au Texas, il est aussi difficilement prenable sur le Brickyard d’Indianapolis où il comptait, avant le départ de cette dixième manche du championnat, pas moins de quatre consécrations. Deux en Moto2 et autant dans la catégorie reine. Il peut à présent se targuer de cinq réalisations après ce Grand Prix des États-Unis géré de main de maître et de haut niveau.

Car le rythme imprimé par les quatre fantastiques du plateau a effacé le reste d’une concurrence évoluant dans un autre espace-temps. En tête, il y a eu un duo alignant les tours en moins de 1’33 comme d’autres les perles, suivi, à portée de tir, par le couple composé de Valentino Rossi et de Dani Pedrosa en duel, et prêt à profiter de la moindre opportunité pour arracher le morceau.

Deux combats rapprochés que les Yamaha ont mené la plus grande partie du temps. Mais à deux tours du but, Marc Márquez a lancé une offensive nette avant de s’aménager, certes seulement quelques mètres d’avance, mais à ce niveau de la compétition, suffisants pour rafler la mise. Lorenzo second, c’est Valentino Rossi qui monte sur un podium on ne peut plus important dans la course au titre.

Valentino Rossi mène le championnat pour neuf points

Le Doctor n’a pas raté une seule cérémonie aux drapeaux depuis le début de cette saison, et celle-ci a une saveur spéciale. Elle n’était en effet pas garantie au vu de l’ensemble des essais et des qualifications. Mais comme toujours, l’homme de Tavullia a fait le boulot en course, en rendant coup pour coup à un Dani Pedrosa ambitieux. Le nonuple titré qui veut une dixième couronne à la fin de ce millésime ne rend que 4 points à son équipier et rival et continue donc de mener la danse au général avec 9 longueurs d’avance.

Le top 5 est fermé par un solide Andrea Iannone qui a vécu toute l’épreuve sous la menace pressante d’un Bradley Smith qui a vraiment de quoi séduire et susciter l’enthousiasme, n’en déplaise à Yamaha qui tarde à lui dessiner un avenir pour 2016.

Pol Espargaró, Cal Crutchlow, Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci refusent le top 10 à une usine Suzuki dont le meilleur représentant est Maverick Viñales. Une mention spéciale est à donner à la Ducati n°4 de Dovi qui s’est retrouvée au fond du peloton après une bousculade au premier virage. L’Italien a ensuite effectué une solide remontée.

Hector Barbera marque le point de la quinzième place et domine le peloton des machines Open. Mike Di Meglio finit dix-septième. Pour ses débuts chez Aprilia, Stefan Bradl est vingtième devant Toni Elias, pigiste de Karel Abraham. Prochaine étape du MotoGP le 15 août sur le circuit de Brno.

Cla  Nº  Pilote  Moto  Retard/Abandon 
1 93  Marc Márquez Honda 41'55.371 
2 99  Jorge Lorenzo Yamaha 0.688
3 46  Valentino Rossi Yamaha 5.966
4 26  Daniel Pedrosa Honda 6.147
5 29  Andrea Iannone Ducati 21.528
6 38  Bradley Smith Yamaha 21.751
7 44  Pol Espargaró Yamaha 30.378
8 35  Cal Crutchlow Honda 31.607
9 Andrea Dovizioso Ducati 32.821
10 Danilo Petrucci Ducati 34.517
11 25  Maverick Viñales Suzuki 39.010
12 68  Yonny Hernández Ducati 41.815
13 45  Scott Redding Honda 50.209
14 41  Aleix Espargaró Suzuki 1'00.465
15 Héctor Barberá Ducati 1'04.147
16 69  Nicky Hayden Honda 1'05.066
17 63  Mike Di Meglio Ducati 1'06.941
18 19  Álvaro Bautista Aprilia 1'13.862
19 50  Eugene Laverty Honda 1'18.706
20 Stefan Bradl Aprilia 1'19.730
21 15  Alex de Angelis ART/Aprilia 1'19.882
22 24  Toni Elías Honda 1'19.934
partages
commentaires
Valentino Rossi - Le dixième titre ne serait pas le plus beau
Article précédent

Valentino Rossi - Le dixième titre ne serait pas le plus beau

Article suivant

Championnat - Valentino Rossi a sauvé les meubles

Championnat - Valentino Rossi a sauvé les meubles
Charger les commentaires