Course – Márquez reste invaincu à Austin !

partages
commentaires
Course – Márquez reste invaincu à Austin !
Par : Léna Buffa
22 avr. 2018 à 20:03

Le Champion du monde en titre a bel et bien été au rendez-vous, dimanche, signant une sixième victoire tout en contrôle à Austin.

Le départ
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Alvaro Bautista, Angel Nieto Team, Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Chute d'Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Jack Miller, Pramac Racing, Tito Rabat, Avintia Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Le départ
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing, Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le départ
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
La Ducati de Nicky Hayden
Podium : le deuxième, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, et le troisième, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Marc Márquez a pris place à un emplacement inhabituel pour lui à Austin, privé du bénéfice de sa pole position après avoir été pénalisé pour avoir gêné Maverick Viñales en qualifications, samedi. Qu'à cela ne tienne, le pilote Honda pouvait aborder la course en confiance, sa performance du week-end ayant confirmé qu'il reste le roi des lieux, lui qui n'a jamais été battu sur le COTA depuis son intégration au calendrier, en 2013.

En s'élançant de la deuxième place sur la grille, Andrea Iannone savait qu'il avait une chance à saisir, se trouvant trop en difficulté dans les dépassements pour obtenir un bon résultat en cas de mauvaise qualification. Et le pilote Suzuki n'a pas manqué son départ, c'est bien lui qui a plongé en premier dans le premier virage, devant Márquez et Viñales, puis Crutchlow, Zarco et Rossi.

Il faudra cependant moins d'un tour à Márquez pour passer aux commandes de cette course, imprimant d'emblée un rythme qui n'appartient qu'à lui sur ce circuit. Iannone a bien tenté de le suivre dans son échappée, jusqu'à repousser les limites et s'offrir de grosses chaleurs dès les premières minutes. Cela lui a permis de combler la demi-seconde d'avance que s'était constituée le leader dès le premier tour, mais l'attaque était trop forcée et Iannone a rapidement dû se rendre à l'évidence et laisser la RC213V filer seule en tête.

Une seconde d'avance après le quatrième tour, quatre trois boucles plus tard, Márquez comptait six secondes de marge dans le 13e tour, puis plus de sept avant de lâcher du lest dans les dernières encablures, se sachant libre. Le Champion du monde en titre signe ainsi sa première victoire de la saison et remonte au championnat, où Dovizioso repasse en tête mais avec seulement un point de marge sur son adversaire. Un Márquez qui a eu le beau geste de fêter sa victoire en arborant un drapeau hommage à Nicky Hayden, mais qui a néanmoins dû essuyer des sifflets comme durant tout le week-end, preuve que l'épisode argentin n'est finalement pas si loin.

Derrière les deux hommes de tête de ces premiers instants, Rossi a pris l'avantage sur Zarco dès le premier tour, avant de se défaire de Crutchlow dans la boucle suivante. Le Docteur s'est installé dans la roue de Viñales, tous deux emmenant la meute de poursuivants, suivis non loin de là par un trio formé par Zarco, Crutchlow et Dovizioso, et à peine plus loin un Dani Pedrosa admirable au vu de sa récente blessure et de la douleur qui l'a accompagné tout le week-end.

Vite rentré dans le rang, Iannone n'a pu résister bien longtemps à Viñales, dont la montée en puissance l'a vu rivaliser avec les chronos d'un Márquez désormais solidement installé en tête grâce à un rythme qui s'est stabilisé dans la fenêtre basse des 2'05. Le pilote Yamaha a pris l'avantage dans le septième tour, laissant Iannone désormais sous la menace de Rossi. Celui-ci a pour sa part réussi à se détacher du trio Zarco-Dovizioso-Pedrosa, lui-même libéré de la menace constituée par Álex Rins lorsque l'Espagnol est parti à la faute à la mi-course.

Quant à Crutchlow, après avoir rapidement rétrogradé dans la hiérarchie, il a tout perdu en chutant. Reparti, il a écopé d'une pénalité pour avoir coupé un virage. Son calvaire a pris fin avec une 19e place qui ne lui rapportera rien au championnat, dont il perd par conséquent les rênes.

Iannone sur le podium

Son rythme s'abaissant peu à peu, Valentino Rossi n'a finalement pas réussi à reprendre Iannone et le priver du podium que le pilote Suzuki souhaitait tant rafler ce dimanche, en riposte à celui qu'a obtenu son coéquipier il y a deux semaines en Argentine. Les écarts se sont creusés tour après tour entre les deux hommes et Iannone a finalement passé la ligne d'arrivée à 3"2 de Viñales, avec 2"8 de marge sur son poursuivant, récompensé pour la première fois avec Suzuki.

Derrière, Pedrosa a fini par lâcher du lest, laissant Zarco et Dovizioso en découdre pour s'adjuger la cinquième place. Et, à quatre tours de l'arrivée, c'est le pilote Ducati qui a eu l'avantage, sauvant donc un top 5 au terme d'un week-end compliqué.

Tito Rabat est sorti vainqueur de la bagarre nourrie qui s'est jouée pour la huitième place, venu à bout à la toute fin de la course de Jack Miller et d'un Aleix Espargaró auteur d'une belle remontée après une qualification manquée et un départ de la 19e place. Jorge Lorenzo a connu le sort inverse, lui qui s'était offert un départ de la deuxième ligne, mais doit se contenter de la 11e place sans avoir pu tenir jusqu'au bout le rythme du trio infernal qui le devançait.

Les derniers points reviennent à Petrucci (qui a perdu gros au départ), Pol Espargaró, Nakagami et Bautista. On signalera en revanche l'abandon de Karel Abraham, touché au poignet pendant les essais et souffrant trop pour poursuivre, ainsi que de Hafizh Syahrin, qui a chuté après avoir déjà été accidenté ce matin.

Grand Prix des Amériques - Course
Pos.PiloteMotoTemps/Écarts
1 spain Marc Márquez  Honda RC213V 41'52.002
2 spain Maverick Viñales  Yamaha YZR-M1 3.560
3 italy Andrea Iannone  Suzuki GSX-RR 6.704
4 italy Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1 9.587
5 italy Andrea Dovizioso  Ducati GP18 13.570
6 france Johann Zarco  Yamaha YZR-M1 14.231
7 spain Dani Pedrosa  Honda RC213V 18.201
8 spain Tito Rabat  Ducati GP17 28.537
9 australia Jack Miller  Ducati GP17 28.671
10 spain Aleix Espargaró  Aprilia RS-GP 28.875
11 spain Jorge Lorenzo  Ducati GP18 31.355
12 italy Danilo Petrucci  Ducati GP18 34.993
13 spain Pol Espargaró  KTM RC16 37.264
14 japan Takaaki Nakagami  Honda RC213V 39.335
15 spain Álvaro Bautista  Ducati GP17 40.887
16 united_kingdom Bradley Smith  KTM RC16 48.475
17 united_kingdom Scott Redding  Aprilia RS-GP 49.995
18 switzerland Thomas Lüthi  Honda RC213V 51.115
19 united_kingdom Cal Crutchlow  Honda RC213V 59.055
20 belgium Xavier Siméon  Ducati GP16 59.747
21 italy Franco Morbidelli  Honda RC213V 1'00.513
Ab. spain Álex Rins  Suzuki GSX-RR 10 tours
Ab. malaysia Hafizh Syahrin  Yamaha YZR-M1 12 tours
Ab. czech_republic Karel Abraham  Ducati GP16 12 tours
Prochain article MotoGP
La grille de départ du GP des Amériques MotoGP

Article précédent

La grille de départ du GP des Amériques MotoGP

Article suivant

Dovizioso a refusé la première offre de Ducati

Dovizioso a refusé la première offre de Ducati
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Lieu Circuit of the Americas
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de course