Course - Márquez surnage et chipe la victoire à Petrucci !

Marc Márquez a repris la tête du championnat en réalisant un chef d'œuvre dont il a le secret, sorti vainqueur avec l'art et la manière d'un Grand Prix longtemps dominé par Danilo Petrucci.

L'été indien de la côte adriatique n'était plus qu'un lointain souvenir lorsque les 23 pilotes MotoGP ont pris place sur la grille de départ de Misano, peu avant 14h, pour les 28 tours d'une course qui s'annonçait détrempée de bout en bout. Les courses Moto3 et Moto2, qui ont précédé celle de la catégorie reine, avaient été une succession de chutes et laissaient présager des conditions très compliquées pour le rendez-vous final du week-end, à juste titre.

À l'extinction des feux, le holeshot est revenu à Marc Márquez, mais la joie du pilote Honda fut de courte durée car Jorge Lorenzo a bondi avec brio de la deuxième ligne pour s'emparer du leadership dans le premier virage et filer en tête. Le pilote Ducati s'est installé aux commandes devant Márquez, Dovizioso et Viñales, ayant grillé la politesse aux trois prétendants au titre qui formaient la première ligne.

Derrière eux, un certain Danilo Petrucci a bien vite joué du klaxon, semblant rapidement à l'aise dans ces conditions. Dans le deuxième tour, le pilote Pramac avait pris l'avantage sur Viñales, puis il a enchaîné en passant Dovizioso trois boucles plus tard pour se porter sur le podium provisoire. À cet instant, trois Ducati figuraient aux quatre premières places, seul Márquez leur offrant de la résistance, et le leadership était toujours détenu fermement par Lorenzo, qui s'était creusé plus de trois secondes d'avance.

La valse des chutes n'a pas tardé, ajoutant son grain de sel au scénario de cette course. Il y eut d'abord Abraham puis ce fut au tour de Crutchlow et Lorenzo, coup sur coup. L'Espagnol, qui venait de signer le meilleur temps en tête de la course, a tout perdu dans un highside qui ne lui a laissé aucune chance. C'est ainsi que Petrucci s'est retrouvé en tête dans le septième tour, devant Márquez et Dovizioso. Viñales suivait alors en quatrième position, plus distancé.

 

Baz se montre, puis chute

Peu à peu, la pluie a perdu en intensité, mais alors que les stands étaient à l'œuvre pour faire basculer les motos en réglages pour le sec, les pilotes, eux, poursuivaient leur effort avec les pneus pluie soft fournis par Michelin et choisis par tous. Il faut dire que la piste restait vraiment mouillée malgré une relative amélioration des conditions.

Certains en profitaient au maximum, à l'instar de Loris Baz, très performant sur le mouillé. Sixième dans la roue de Jack Miller, et avec Maverick Viñales en vue, il a chuté à son tour dans la dixième boucle en perdant l'avant à la sortie du virage 8. Dans la foulée, c'était au tour d'Héctor Barberá, Aleix Espargaró, Sam Lowes ou encore Tito Rabat de partir à la faute.

Dani Pedrosa, lui, a réussi à éviter la chute mais sa course aura été un véritable calvaire. Alors qu'il tournait à quatre secondes du leader durant la première partie de la course, il a même été repris par Baz et Crutchlow après leur chute. Le Français allait toutefois être victime d'un autre accident plus tard et, s'il finira par terminer la course, ce sera en dehors des points. Quant à Pedrosa, ses chronos se sont améliorés dans les derniers tours, jusqu'à lui permettre de tourner sur un rythme comparable à celui de Dovizioso ou Viñales… mais trop tard.

Bien plus à l'aise, Miller a profité d'être libéré de la pression exercée par Baz après les dix premiers tours pour lui-même pousser Viñales, tous deux se trouvant à environ huit secondes du podium à ce stade de la course. Mais l'Australien n'a pas été aussi verni que lors de sa victoire acquise l'an dernier sous la pluie d'Assen et ses performances ont fini par s'effondrer dans la dernière dizaine de tours, offrant un peu d'air à Viñales et une chance à saisir pour Pirro.

Zarco à pied, Márquez en fusée

Derrière ce groupe, Johann Zarco a longuement occupé la septième place devant Scott Redding et Álex Rins. Il l'a toutefois perdue à la fin du dernier tour et s'est vu contraint de terminer à la poussette pour aller chercher dans un ultime effort le point de la 15e place. Indéniablement l'une des images fortes de cette saison.

 

À l'avant de la course, Petrucci allait lui aussi subir un revers dans les derniers instants. Alors que les derniers tours approchaient, l'Italien et son dauphin Marc Márquez ont haussé le ton, se détachant définitivement de Dovizioso, troisième. Mais avec un Márquez dans sa roue, chacun sait que la pression est constante et la menace à ne pas sous-estimer… C'est ainsi qu'après avoir occupé la tête durant 21 tours, Petrucci a vu le Champion du monde en titre lui chiper le leadership à l'entrée de la dernière boucle.

Avec un dernier tour époustouflant – qui s'est soldé par le meilleur temps de la course –, Márquez s'est constitué 1"1 d'avance sur son adversaire et il a filé vers sa quatrième victoire de la saison. Une réussite à en laisser bouche bée les tribunes de Misano !

Andrea Dovizioso s'octroie donc la troisième place et se félicite de monter pour la première fois sur le podium de Misano alors qu'il ne se sentait pas parfaitement à l'aise. Il faut signaler par ailleurs qu'il courait avec le carénage évolué, qu'il avait pourtant boudé vendredi et samedi.

Maverick Viñales marque les points de la quatrième place, à 16"5 du vainqueur. Il devance Michele Pirro, puis Jack Miller, Scott Redding, Álex Rins et le pilote Tech3, Jonas Folger. Bradley Smith devance son coéquipier chez KTM, Pol Espargaró puis la Ducati satellite d'Álvaro Bautista.

Cal Crutchlow a réussi à sauver les trois points de la 13e place malgré sa chute et en termine devant Dani Pedrosa et Johann Zarco. Loris Baz, lui, a rallié l'arrivée juste en dehors des points, devant Karel Abraham.

On signalera enfin l'abandon d'Andrea Iannone, rentré au stand dans le 17e tour au terme d'un week-end encore synonyme de calvaire.

 Misano - MotoGP - Course

Pos.PiloteMotoAv.Ar.Écart
1 spain Marc Márquez   Honda RC213V 50'41.565
2 italy Danilo Petrucci   Ducati GP17 1.192
3 italy Andrea Dovizioso   Ducati GP17 11.706
4 spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 16.559
5 italy Michele Pirro   Ducati GP17 19.499
6 australia Jack Miller   Honda RC213V 24.882
7 united_kingdom Scott Redding   Ducati GP16 33.872
8 spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 34.662
9 germany Jonas Folger   Yamaha YZR-M1 54.082
10 united_kingdom Bradley Smith   KTM RC16 57.964
11 spain Pol Espargaró   KTM RC16 1'00.440
12 spain Álvaro Bautista   Ducati GP16 1'17.356
13 united_kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 1'35.588
14 spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 1'38.857
15 france Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 2'02.212
16 france Loris Baz   Ducati GP15 1 tour
17 czech_republic Karel Abraham   Ducati GP15 1 tour
Ab. spain Tito Rabat   Honda RC213V 9 tours
Ab.  italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 12 tours
Ab.  united_kingdom Sam Lowes   Aprilia RS-GP 13 tours
Ab.  spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 15 tours
Ab.  spain Héctor Barberá   Ducati GP16 17 tours
Ab.  spain Jorge Lorenzo   Ducati GP17 22 tours

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Sous-évènement Course
Circuit Misano
Type d'article Résumé de course