Course - Márquez impérial face à Dovizioso !

partages
commentaires
Course - Márquez impérial face à Dovizioso !
Par : Léna Buffa
23 sept. 2018 à 13:11

Marc Márquez a fait son retour à la victoire lors du Grand Prix d'Aragón, un succès acquis de haute lutte face à Andrea Dovizioso, alors que Jorge Lorenzo a été blessé dans un accident au départ.

Avec une troisième pole position consécutive dans la besace, un pneu avant soft et peu à perdre au championnat, Jorge Lorenzo avait prévu d'attaquer et promettait assurément d'être un caillou dans la botte d'Andrea Dovizioso et Marc Márquez, les deux autres principaux prétendants à la victoire ce dimanche. Las, sa course s'est arrêtée sitôt commencée, lorsque le pilote majorquin est parti en highside sur la trajectoire extérieure du virage 1. Lourdement retombé au sol, il a été évacué sur civière après avoir tenté de quitter les lieux seul. Au centre médical, une luxation d'orteil lui a été diagnostiquée.

À la gauche de la Ducati numéro 99, c'est Márquez qui a signé le holeshot à l'extinction des feux, avant de voir Dovizioso se faufiler et rapidement prendre les rênes de la course. Se sachant contraint de devancer le pilote Honda pour conserver une chance au championnat, l'Italien n'a pas rechigné à mener la course et s'est solidement maintenu à la première place durant les 13 premiers tours. 

Lire aussi:

Derrière lui, Márquez emmenait les poursuivants, à commencer par les pilotes Suzuki, Andrea Iannone et Álex Rins, puis Dani Pedrosa et un Aleix Espargaró auteur d'un fabuleux départ qui l'a vu gagner huit places. Mal qualifiées, les Yamaha n'étaient pas à la fête dans cette phase initiale de la course, sachant que Zarco s'est fait déposséder de la neuvième place par Petrucci à la fin du premier tour, tandis que Rossi était 12e et Viñales 18e.

Devant, les écarts ne se creusaient pas. Les pilotes Suzuki nous ont offert un mano a mano durant quelques instants, devant un trio composé de Pedrosa, Aleix Espargaró et Crutchlow, aux aguets. Pour l'Anglais, la course s'est cependant arrêtée dans le cinquième tour, piégé par sa roue avant dans le virage 1.

Dans le même tour, Rossi prenait l'avantage sur Zarco pour la neuvième place. Se détachant rapidement du Français, il l'a laissé aux prises avec Smith et Nakagami, bientôt rattrapés par Morbidelli et Viñales. Peu avant la mi-course, Zarco avait rétrogradé au 14e rang, tandis que Viñales profitait de pneus durs désormais au meilleur de leur forme pour rattraper son mauvais départ et remonter peu à peu dans le peloton. 

Et puis ce fut l'heure du duel

Quel qu'ait pu être le mérite de leurs poursuivants, longtemps restés au contact, chacun savait que la victoire se jouerait entre Dovizioso et Márquez. Les deux hommes de tête de cette course et du championnat ne se quittaient pas d'une semelle, l'Espagnol se montrant toujours pressant dans la roue du pilote Ducati, visiblement très à l'aise avec la gomme arrière tendre qu'il a décidé de monter à la dernière minute en remplacement du pneu dur. Dovizioso, lui, avait fait confiance à la gomme dure à l'avant comme à l'arrière.

 

À dix tours de l'arrivée, Dovizioso et Márquez avaient haussé le ton pour descendre dans la fenêtre basse des 1'48, un signe qui ne trompait pas et annonçait l'entrée dans le sprint final. C'est alors que l'Espagnol a porté une attaque payante dans le virage 12 et s'est emparé des commandes. Il se frottait cependant à un pilote qui a prouvé plus d'une fois qu'il avait du répondant et cette course n'a pas fait exception. Deux tours plus tard, en effet, Dovizioso a repris l'avantage dans le virage 7. Les pilotes Suzuki, eux, avaient recollé et tentaient de se mêler à la bagarre.

D'ailleurs, quelques instants plus tard, alors que Márquez était momentanément repassé devant et que Dovizioso l'attaquait pour récupérer son droit, Iannone en a profité pour prendre les commandes lorsqu'ils ont passé le virage 15 à trois de front ! Nous en étions à quatre tours de l'arrivée et tout restait à faire, même si Iannone a vite été repris par les deux fauves en quête de victoire.

 

Dans le tour suivant, Márquez a pris l'aspiration de Dovizioso pour repasser une nouvelle fois en tête au freinage du virage 1. Dovizioso a encore répliqué, mais l'Espagnol a repris son dû sans faiblir et cette prise de pouvoir s'est, cette fois, révélée définitive. Le pilote Honda signe donc son retour à la victoire pour la première fois depuis le GP d'Allemagne, début juillet, augmentant encore un peu plus son avance au championnat.

Les Suzuki, bien que proches, n'ont plus eu la capacité d'attaquer les deux hommes de tête dans le final. Iannone s'est maintenu devant son coéquipier pour signer son premier podium depuis le GP d'Espagne. Quant à Rins, il obtient avec cette quatrième place son meilleur résultat depuis Assen.

Auteur d'un week-end bien plus satisfaisant que ne l'ont été les dernières manches en date, Dani Pedrosa est récompensé par la cinquième place, à 5"2 du vainqueur. Il devance Aleix Espargaró, qui a tenu bon et affiché un rythme étonnamment rapide au vu des profondes difficultés auxquelles il a dû faire face ces derniers mois. 

Lire aussi:

Le pilote Aprilia se classe près de cinq secondes devant Danilo Petrucci, qui obtient quant à lui la septième place, sauvé sur le gong alors qu'un certain Valentino Rossi avait dépossédé Jack Miller de la huitième position dans les derniers tours et se rapprochait peu à peu. Lui aussi auteur d'une seconde moitié de course bien plus convaincante, Maverick Viñales en termine à la dixième place, à 22"4 du vainqueur.

Les derniers points reviennent à Morbidelli, Nakagami, Smith, Zarco et Abraham. On notera encore que Jordi Torres, pour son premier Grand Prix MotoGP, a rallié l'arrivée à 59 secondes du vainqueur et à une demi-seconde de Xavier Siméon, son coéquipier ce week-end mais au guidon d'une machine plus récente que la sienne.

Álvaro Bautista, par contre, a chuté en début de course alors qu'il était en bagarre avec Aleix Espargaró et Cal Crutchlow. 

 
Spain Grand Prix d'Aragón - Course
Pos. Pilote Moto Av. Ar. Écart
1 Spain Marc Márquez  Honda RC213V
41'55.949
2 Italy Andrea Dovizioso  Ducati GP18
0.648
3 Italy Andrea Iannone  Suzuki GSX-RR
1.259
4 Spain Álex Rins  Suzuki GSX-RR
2.638
5 Spain Dani Pedrosa  Honda RC213V
5.274
6 Spain Aleix Espargaró  Aprilia RS-GP
9.396
7 Italy Danilo Petrucci  Ducati GP18
14.285
8 Italy Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1
15.199
9 Australia Jack Miller  Ducati GP17
16.375
10 Spain Maverick Viñales  Yamaha YZR-M1
22.457
11 Italy Franco Morbidelli  Honda RC213V
27.025
12 Japan Takaaki Nakagami  Honda RC213V
27.957
13 United Kingdom Bradley Smith  KTM RC16
28.821
14 France Johann Zarco  Yamaha YZR-M1
32.345
15 Czech Republic Karel Abraham  Ducati GP16
37.639
16 United Kingdom Scott Redding  Aprilia RS-GP
39.585
17 Switzerland Thomas Lüthi  Honda RC213V
40.763
18 Malaysia Hafizh Syahrin  Yamaha YZR-M1
56.296
19 Belgium Xavier Siméon  Ducati GP17
58.981
20 Spain Jordi Torres  Ducati GP16
59.513
Ab. United Kingdom Cal Crutchlow  Honda RC213V
-
Ab. Spain Álvaro Bautista  Ducati GP17
-
Ab. Spain Jorge Lorenzo  Ducati GP18
-

 

Prochain article MotoGP
Rossi : Le projet de Yamaha ? On ne le connaît pas

Article précédent

Rossi : Le projet de Yamaha ? On ne le connaît pas

Article suivant

Championnat - Márquez augmente encore son avance !

Championnat - Márquez augmente encore son avance !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Course
Lieu Motorland Aragon
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de course