Course - Échec et mat pour Valentino Rossi !

Après plus d'un an sans gagner, Valentino Rossi a fait son retour à la victoire ce dimanche à Assen, en venant à bout d'une course intense, chamboulée par l'arrivée de la pluie dans les derniers tours.

Course - Échec et mat pour Valentino Rossi !
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, manque de chuter en heurtant Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Podium : deuxième place pour Danilo Petrucci, Pramac Racing, victoire pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, troisième place pour Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, vainqueur de la course
Deuxième place pour Danilo Petrucci, Pramac Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, vainqueur de la course
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, vainqueur de la course
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, vainqueur de la course
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Jusqu'au bout, ce Grand Prix des Pays-Bas aura offert un superbe show ! Et cet après-midi encore, la météo y a mis son grain de sel, chamboulant l'ordre des choses dans les derniers tours, tandis qu'il s'agissait jusqu'alors d'une longue course d'observation entre quatre pilotes tenant solidement les rênes.

Après la pluie quasi continue d'hier et le déluge de ce matin, c'est sur le sec qu'est partie cette course, avec 18°C dans l'air et 25°C au sol, mais aussi un vent assez soutenu (14 km/h) qui laissait craindre que la météo puisse à nouveau changer d'un instant à l'autre. Et ce fut bel et bien le cas : à sept tours de l'arrivée, les drapeaux blancs annonçaient soudain quelques gouttes de pluie et la possibilité de changer de moto pour sauter sur une machine chaussée de pneus rainurés.

Zarco longtemps aux commandes

Au préalable, quatre hommes s'étaient imposés comme les références de cette course, se détachant rapidement de leurs poursuivants pour une confrontation qui laissait présager un final exaltant. Johann Zarco en était : qualifié en pole pour la première fois, c'est bien lui qui est entré en leader dans le premier virage après un premier coude à coude contre Marc Márquez, et durant dix tours il allait maintenir les commandes. Sans parvenir à se détacher, le Français emmenait dans sa roue Márquez, Rossi et Petrucci, un ordre longtemps figé tandis que chacun observait ses comparses en attendant son heure.

La pression de plus en plus forte exercée par Rossi sur Márquez a mené à un premier dépassement dans ce groupe, lorsque l'Italien a pris l'avantage sur les freins, dans le virage 1 du dixième tour. Une boucle plus tard, au même endroit, c'est Zarco qui subissait la loi du Docteur, perdant ainsi pour la première fois les commandes de la course.

Le Français a bien tenté de répliquer en faisant l'intérieur à Rossi lorsque celui-ci a élargi sa trajectoire dans le virage 4, mais l'Italien a tenu bon et les deux hommes en ont été quitte pour un impact lorsque la Yamaha numéro 46 a repris la corde. Alors passé à la troisième place, Zarco allait dans la foulée être dépassé par Petrucci. Nous en étions à la mi-course et la donne changeait soudain pour le poleman.

Devant lui, Petrucci parvenait à prendre l'avantage sur Márquez, mais la première place semblait s'échapper car Rossi profitait d'avoir une piste dégagée pour se creuser rapidement quelques dixièmes d'avance.

Zarco tente de passer par les stands

C'est alors que de premières gouttes de pluie ont été signalées et, cette fois, la course allait changer du tout au tout. Il s'agissait d'avoir le nez fin – et peut-être un peu de chance – pour interpréter les conditions et comprendre si le changement de moto était le bon choix à faire ou non. Alors que Johann Zarco tentait le pari (ils ne seront que quatre à le faire), Valentino Rossi choisissait de rester en piste et bien lui en a pris. Le Français allait définitivement perdre tout le bénéfice de sa qualification et d'une course solide disputée aux avant-postes, tandis que l'Italien résistait en maître aux écueils d'Assen comme aux attaques de ses poursuivants.

Des poursuivants qui s'appelaient Marc Márquez, Danilo Petrucci mais aussi Andrea Dovizioso, l'invité surprise. Celui-ci, après s'être défait de ses adversaires du second groupe, a émergé à l'arrivée de la pluie et il a, dans un premier temps, pu s'attaquer avec succès à Zarco et Márquez, au ralenti lorsque tombaient les premières gouttes.

S'ouvrait alors une phase finale un peu folle, où la physionomie de la course allait changer du tout au tout d'un tour à l'autre. Rossi au ralenti ? Petrucci et Dovizioso en profitaient pour le mettre sous pression. Puis c'était au pilote officiel Ducati d'être soudain moins à son aise et d'être repris par Márquez, tandis que Petrucci s'emparait des commandes dans le 22e tour.

Une nouvelle fois transcendé par les conditions piégeuses, Petrucci se montrait capable de mettre son compatriote sous pression, mais celui-ci résistait et tous deux se détachaient finalement de leurs rivaux pour se livrer le dernier duel. Au final, le vétéran du plateau n'a pas tremblé et, après être repassé en tête dans la chicane à quatre tours de l'arrivée, c'est bien lui qui a passé la ligne d'arrivée en premier, faisant parler sa dextérité sur cette piste qui l'avait déjà vu s'imposer neuf fois au cours de sa carrière.

Quant à la dernière marche du podium, elle allait se jouer… sur la ligne d'arrivée ! Sorti du second groupe tel un boulet de canon, Cal Crutchlow s'est à son tour invité à la fête et a profité du rythme plus faible de Márquez et Dovizioso en fin de course pour venir les titiller. L'Anglais les a passés dans l'avant-dernier tour, mais ce ne fut pas suffisant pour se mettre à l'abri. Et le pilote Repsol Honda a fini par trouver l'ultime ressource pour reprendre la troisième place sous le drapeau à damier !

Viñales part à la faute

Andrea Dovizioso peut tout de même se réjouir du bilan de cette course, car elle lui vaut de prendre la tête du championnat, et pour cause : Maverick Viñales, qui se frayait un chemin dans le second groupe, est parti à la faute dans le 12e tour, piégé par la chicane, concluant ainsi avec un score vierge un week-end décidément complexe pour lui.

Déception également pour Jonas Folger, qui a rétrogradé en dernière place en manquant un virage dans le premier tour, avant de chuter dans le virage 1 à l'entrée de la neuvième, et d'abandonner pour la première fois en course cette saison. Sam Lowes, Bradley Smith et Álvaro Bautista sont eux aussi partis à la faute, ainsi que Scott Redding, piégé dans l'avant-dernier tour alors qu'il était septième.

Jorge Lorenzo marque, lui, un point derrière Dani Pedrosa et Johann Zarco. Après avoir obtenu hier sa plus faible qualification en MotoGP, il a peu à peu grimpé dans la hiérarchie jusqu'à faire, lui aussi, le choix de changer de moto, un choix qui n'allait pas être récompensé.

 Assen - MotoGP - Course

 PiloteMotoTrsÉcartPointsPneus
1 italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 26   25

2 italy Danilo Petrucci   Ducati GP17 26 0.063 20

3 spain Marc Márquez   Honda RC213V 26 5.201 16

4 united_kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 26 5.243 13

5 italy Andrea Dovizioso   Ducati GP17 26 5.327 11

6 australia Jack Miller   Honda RC213V 26 23.390 10

7 czech_republic Karel Abraham   Ducati GP15 26 36.982 9

8 france Loris Baz   Ducati GP15 26 37.058 8

9 italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 26 37.166 7

10 spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 26 1'01.929 6

11 spain Pol Espargaró   KTM RC16 26 1'09.384 5

12 spain Tito Rabat   Honda RC213V 26 1'10.121 4

13 spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 26 1'10.344 3

14 france Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 26 1'35.655 2

15 spain Jorge Lorenzo   Ducati GP17 25 1 tour 1

16 spain Héctor Barberá  Ducati GP16 25 1 tour  

 

17 spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 25 1 tour  

Ab  united_kingdom Scott Redding   Ducati GP16 24 2 tours  

Ab  spain Álvaro Bautista   Ducati GP16 17 9 tours  

Ab  united_kingdom Bradley Smith   KTM RC16 13 13 tours  

Ab  spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 11 15 tours  

Ab  germany Jonas Folger   Yamaha YZR-M1 9 17 tours  

Ab  united_kingdom Sam Lowes   Aprilia RS-GP 8 18 tours  

partages
commentaires
Zarco : "Un coup d'éclat, pourquoi pas !"

Article précédent

Zarco : "Un coup d'éclat, pourquoi pas !"

Article suivant

Rossi retrouve la victoire et les sensations qu'il aime le plus

Rossi retrouve la victoire et les sensations qu'il aime le plus
Charger les commentaires