Crivillé : "Márquez peut battre Rossi et rêver des 15 titres d'Agostini"

partages
commentaires
Crivillé :
Par : Carlos Guil Iglesias
19 oct. 2018 à 14:54

Le premier Champion espagnol dans la catégorie reine avoue ne pas savoir quelles sont les limites de Marc Márquez.

En 1999, Alex Crivillé a abattu le dernier mur qui restait en travers de la compétition moto espagnole en étant le premier de son pays à obtenir le titre en 500cc. Le Catalan a alors ouvert la voie à de futures générations et, bien qu'il ait fallu attendre plus d'une décennie pour voir de nouveau un ibère coiffer la couronne dans la catégorie reine, en la personne de Jorge Lorenzo en 2010, la domination des Espagnols a depuis été pratiquement sans partage.

De cet à instant à aujourd'hui, seul Casey Stoner a empêché de voir l'Espagne remporter le titre des pilotes en MotoGP, que ce soit par le biais de Lorenzo ou de Marc Márquez, les deux hommes qui ont décroché sept des huit derniers sacres. Le numéro 93 est même sur le point d'ajouter un nouveau titre à son palmarès ce week-end à Motegi, ce qui constituerait son cinquième dans la catégorie reine, et le septième de sa carrière en Grand Prix.

Lire aussi :

"Márquez a la partie facile pour devenir Champion du monde MotoGP lors du Grand Prix du Japon, et décrocher ainsi son cinquième titre dans la catégorie reine, et égaler de la sorte Mick Doohan", déclare Alex Crivillé. "Si ce n'est pas au Japon, ce sera en Australie. Il lui suffit de finir devant Andrea Dovizioso pour être Champion. C'est d'ailleurs le seul à pouvoir se mettre en travers de son chemin, de fait, l'an dernier il l'a déjà battu après un bras de fer passionnant contre lui. Marc va tout donner à Motegi, mais il est aussi conscient que s'il ne peut l'emporter face à Dovizioso, il pourra attendre jusqu'en Australie."

Des statistiques dignes des plus grands

À 25 ans, les statistiques du pilote Honda le mettent au même niveau que les plus grands de tous les temps. En obtenant un septième titre, il égalerait ainsi John Surtees et Phil Read, et seuls Valentino Rossi, Mike Hailwood, les 12+1 titres d'Ángel Nieto et les 15 sacres de Giacomo Agostini seraient encore devant lui. Pour Crivillé, il n'y a aucune raison de penser que l'Espagnol n'atteigne pas de tels sommets à terme.

"Il va obtenir son cinquième titre en MotoGP, auxquels il faut ajouter ses sacres en 125cc et en Moto2. Difficile d'imaginer les limites de Márquez. S'il ne se passe rien, il pourrait atteindre les neuf titres de Valentino Rossi ou les 12+1 d'Ángel Nieto. Ensuite, il pourrait rêver des 15 titres de Giacomo Agostini. Márquez est incroyable, unique, et aujourd'hui, c'est le meilleur", tranche Crivillé, dont l'avis est partagé par son grand rival des années 1990, Mick Doohan.

Lire aussi :

 

 
Article suivant
La Malaisie, "chance la plus concrète" d'un retour pour Lorenzo

Article précédent

La Malaisie, "chance la plus concrète" d'un retour pour Lorenzo

Article suivant

Freddie Spencer président du collège des commissaires MotoGP

Freddie Spencer président du collège des commissaires MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Marc Márquez Boutique , Alex Criville
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Carlos Guil Iglesias
Type d'article Actualités