Crutchlow voyait Razgatlioglu comme un "choix évident" pour Petronas

Cal Crutchlow estime que le "choix évident" pour remplacer Valentino Rossi chez Petronas SRT en 2022 aurait été Toprak Razgatlioglu, en vain.

Crutchlow voyait Razgatlioglu comme un "choix évident" pour Petronas

Dans l'air depuis un petit moment, la retraite de Valentino Rossi a été officialisée par le pilote italien la semaine dernière. Dans le même temps, Franco Morbidelli est fortement pressenti pour rejoindre l'équipe officielle Yamaha l'an prochain et y remplacer Maverick Viñales, laissant le team Petronas en quête de deux nouvelles têtes pour 2022.

Pilote vedette de Yamaha en World Superbike, Toprak Razgatlioglu était l'un des noms circulant pour obtenir l'un des deux guidons, mais l'intéressé a mis fin aux rumeurs le mois dernier en paraphant un nouveau contrat de deux ans pour rester avec le constructeur dans le championnat dérivé de la série.

Appelé à remplacer Franco Morbidelli, blessé, depuis la reprise le week-end dernier en Autriche, Cal Crutchlow considère pourtant que le Turc constituait bel et bien la meilleure option possible.

"Ça aurait été génial de le voir en MotoGP, je crois que c'est un talent fantastique, et qu'il aurait également apporté une bouffée d'air frais au championnat", explique l'Anglais. "Être un pilote de MotoGP aujourd'hui, oui, il s'agit d'être rapide et évidemment, peu importe comment vous êtes, si vous obtenez des résultats, vous faites votre travail. Mais d'un autre côté, les équipes, les constructeurs, tout le monde aime voir le package complet, et je pense que c'était le cas de Toprak. Il connaît sa valeur, c'est une chose. Il aurait fait du bien au championnat, pour la promotion du championnat."

"Ce que je veux dire, c'est qu'il ne se dévalorise pas et il ne dévalorise pas le sport. On voit que son suivi sur les réseaux sociaux est bon, et ça ne fera que s'amplifier. C'est un pilote turc, peut-être que le MotoGP aurait pu retourner en Turquie, en tirer profit. C'est pourquoi je dis que c'est le meilleur. Il ne dévalorise pas les sponsors qu'il a. Je crois qu'il fait les choses bien comme il faut et qu'il aurait vraiment fait du bien pour la promotion de l'équipe ici. Il aurait été mon premier choix, mais ce n'est plus d'actualité. Non pas que j'aie quelque chose à voir avec ça ; évidemment j'en discute avec Lin [Jarvis, patron de Yamaha] et avec l'équipe. Donc les choix de Lin vont être énormément importants dans ce domaine aussi."

Cal Crutchlow aimerait également voir Sam Lowes, dont il est proche, décrocher une nouvelle chance en MotoGP après sa saison désastreuse comme pilote rookie en 2017 avec Aprilia. Parmi les options possibles pour Petronas figurerait Marco Bezzecchi, mais les discussions avec le protégé de Valentino Rossi auraient été mises sur pause le week-end dernier.

Lire aussi :

partages
commentaires
De nouveaux messages d'avertissement à destination des pilotes
Article précédent

De nouveaux messages d'avertissement à destination des pilotes

Article suivant

Zarco doit se couper de son "instinct" pour faire aussi bien que Martín

Zarco doit se couper de son "instinct" pour faire aussi bien que Martín
Charger les commentaires