Crutchlow à nouveau premier pilote non officiel à Jerez
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP et Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Andrea Iannone, Ducati Team & Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Andrea Dovizioso, Ducati Team and & Crutchlow, Team LCR Honda

Cal Crutchlow a encore fait le boulot durant ce Grand Prix d'Espagne disputé dimanche sur le tracé de Jerez. Malgré des qualifications en demi-teinte et une santé marquée par un état grippal, le Britannique s'est montré comme le meilleur des pilotes non officiels au guidon de la Honda du team LCR.

De la bel ouvrage certes, mais aussi comme un goût d'inachevé après être monté sur le podium du Grand Prix d'Argentine. Une cérémonie aux drapeaux à laquelle il pense s'inviter plus souvent, à condition de mieux réussir la séance déterminante dans l'attribution des plots sur la grille de départ.

Un exercice qu'il avoue ne pas avoir vraiment réussi depuis cette entame de campagne : "Il faut nous rendre la vie plus facile en nous qualifiant sur la première ligne" annonce carrément le Britannique de 29 ans. "J'ai perdu un peu plus de trois secondes en début de course. Je ne les aurais pas gaspillées si je m'étais élancé devant, et j'aurais pu rouler avec les hommes de tête et même être près de Valentino Rossi"

"En quatre meeting, j'ai commis quatre erreurs et connu deux problèmes lors des qualifications. Ceci alors que c'est mon point fort. Il nous faut travailler cette phase pour rester au contact des leaders." Sinon, en course, le natif de Coventry a aussi connu ses étourderies en sélectionnant les mauvais boutons gérant l'électronique de sa Honda.

A l'image d'un Andrea Iannone au départ avec sa Ducati, il s'est emmêlé les pinceaux, mais en pleine course : "J'ai pressé les mauvais boutons ! Au lieu d'en actionné un, j'ai appuyé sur deux commandes et le moteur a cru que je venais d'avoir un accident. J'ai eu de la chance de ne perdre qu'une seule seconde avant que je réinitialise l'électronique dans le tour suivant."

J'ai perdu un peu plus de trois secondes en début de course. Je ne les aurais pas gaspillées si je m'étais élancé devant, et j'aurais pu rouler avec les hommes de tête et même être près de Valentino Rossi

Cal Crutchlow

"Je pense sincèrement qu'il m’aurait été possible d’être plus rapide d'environ cinq secondes sur la distance de course, mais ce n'était pas vraiment primordial. J'ai néanmoins préféré maintenir mon écart sur Pol Espargaró qui évoluait derrière moi. Je pense également que la difficulté était trop importante pour tenter de revenir au contact de Valentino, même après m'être battu avec Aleix et Pol lorsque j'avais la piste libre."

"On a ramené des points et, de mon point de vue, on a fait du bon travail. On est encore un peu faible sur certains aspects techniques et il nous faudra résoudre ça. Je n'étais pas non plus au meilleure de ma forme, mais ça ne m'a pas trop gêné, même si en fin de course, j'étais fatigué. La quatrième place est de toute façon ce que nous pouvions obtenir de mieux aujourd'hui compte-tenu de nos difficultés."

Cal Crutchlow pointe sixième au classement général du championnat avec 47 points et n'est pas si loin des pilotes officiels qui le devancent.

 

partages
Iannone a payé cher une mauvaise manipulation à Jerez

Article précédent

Iannone a payé cher une mauvaise manipulation à Jerez

Article suivant

Tests Jerez - Des nouveautés et Lorenzo encore au sommet

Tests Jerez - Des nouveautés et Lorenzo encore au sommet