Crutchlow espère aider Quartararo : "Ils peuvent tout tester avec moi"

Même s'il s'attend à être plus performant qu'en Autriche, Cal Crutchlow espère surtout que sa présence sur la Yamaha officielle au GP de Grande-Bretagne sera utile à l'équipe et à Fabio Quartararo.

Crutchlow espère aider Quartararo : "Ils peuvent tout tester avec moi"

Le départ de Maverick Viñales de l'équipe Yamaha a mis fin à plusieurs semaines de tensions aux formes diverses, des critiques du pilote jusqu'à ses fortes accélérations à l'origine de sa suspension puis de la rupture du contrat. L'équipe d'Iwata peut désormais travailler dans un climat plus serein, avec Cal Crutchlow aligné aux côtés de Fabio Quartararo pour le week-end de Silverstone. Le pilote d'essais de la marque est déterminé à aider son coéquipier dans sa quête du titre, en transformant son Grand Prix à domicile en séance d'essais grandeur nature.

Crutchlow a déjà disputé les deux dernières courses, en remplacement d'un Franco Morbidelli convalescent après son opération du genou, deux épreuves qui lui ont permis de reprendre le rythme mais avec une Yamaha version 2019 dotée d'évolutions, différente de celle utilisée dans l'équipe officielle. L'Anglais disposera de la machine la plus récente à Silverstone et il pourra ainsi faire un travail qu'il espère utile pour son équipe et Quartararo.

"Je pense que c'est bien d'être sur la moto de 2021, c'est la moto que j'ai testée en début d'année, il y a longtemps", a déclaré Crutchlow en conférence de presse jeudi. "Je pense que la direction prise pour la moto 2022, que je devrais piloter bientôt, sera plus proche de la 2021. Tout ce que l'on apprend est utile, tout ce qu'on peut donner à Fabio et aux gars sur la moto 2021 est toujours positif."

"Ce qui est bien, c'est qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent avec moi. Ils ont un championnat à gérer et c'est dur d'avoir des séances de 45 minutes. Ils peuvent tout tester avec moi. C'est assez positif à ce niveau. Dans les dernières courses, c'était dur de trouver quelque chose parce que j'avais l'ancienne machine et que je devais reprendre le rythme."

Lire aussi :

"Peut-être qu'on peut faire quelque chose. On verra comment le week-end se passera. C'est bien de travailler avec Silvano [Galbusera], mon chef mécanicien dans les tests [qui travaillait avec Viñales depuis le GP de Catalogne]. On se connaît bien. On verra ce qu'on pourra faire."

Cal Crutchlow a été distancé dans chaque séance d'essais et il n'a ramené aucun point des deux courses en Autriche. Ce double rendez-vous lui a néanmoins permis de se remettre dans le bain et il pense avoir tout ce qu'il faut pour être plus performant sur ses terres.

"Je pense que ce n'était pas trop mauvais en Autriche. Ça l'était sur le papier mais on n'attendait rien et on n'a rien eu. On a récolté des informations pour Yamaha, j'ai fait mon travail et j'ai pris du plaisir, ce qui est l'essentiel. C'est bien de prendre du plaisir après autant de temps sans piloter. Mais en ce qui concerne les performances, ce n'était pas si mauvais. Je me suis qualifié à une demi-seconde de ce que j'ai fait l'an dernier avec la Honda. Ce n'était pas si mal après une pause de cinq mois."

"J'ai pris du plaisir sur la moto, je me suis senti bien et j'espère que je serai un peu plus à l'aise ce week-end et que l'écart ne sera pas aussi important. Silverstone est un bon circuit pour ça parce que j'en connais tous les secrets, ce qui n'est pas le cas de l'Autriche. On verra ce qu'on pourra faire ici."

Ce GP de Grande-Bretagne pourrait être le dernier de Crutchlow, qui a déjà évoqué son désir de ne pas disputer tout le reste de la saison. Il ignore encore de quoi la suite sera faite puisque la décision dépendra de la date du retour de Morbidelli et de la capacité du team Petronas à attirer Andrea Dovizioso : "Je ne sais pas combien de courses je vais faire et combien de temps je vais vous parler ! Ce n'est pas moi qui décide. Je roule ici ce week-end, ce qui est toujours bien."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Bagnaia espère se mesurer à Quartararo à Silverstone

Article précédent

Bagnaia espère se mesurer à Quartararo à Silverstone

Article suivant

Michelin attend moins d'adhérence qu'en 2019 à Silverstone

Michelin attend moins d'adhérence qu'en 2019 à Silverstone
Charger les commentaires