MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Crutchlow blessé au genou : Pas idéal, mais pas plus lent pour autant

partages
commentaires
Crutchlow blessé au genou : Pas idéal, mais pas plus lent pour autant
Par :
6 juil. 2019 à 06:46

Le pilote anglais s'est rassuré sur sa capacité à piloter sa MotoGP vendredi au Sachsenring, même si sa blessure du genou lui a valu une chaleur dans la pitlane.

Deux jours après s'être blessé au genou lors d'un entraînement à vélo, Cal Crutchlow a non seulement pris part normalement à la première journée du Grand Prix d'Allemagne, mais il a fait partie des piliers du top 10 tout au long de la journée. Dixième à l'issue des EL1, il a obtenu le sixième temps des EL2 et se trouve donc, à ce stade, qualifié directement pour la Q2.

Si un doute subsistait avant qu'il n'enfourche sa RC213V, le pilote anglais a vite démontré qu'il parviendrait à disputer ce Grand Prix, pour le plus grand soulagement de son équipe. Hier soir, après avoir bouclé 43 tours, il dressait lui-même un bilan positif, rassuré sur plusieurs points. "Je suis content que ma jambe n'aille pas trop mal sur la moto, je peux la plier suffisamment. J'ai eu du mal dans les virages 1 et 3 car ils sont très serrés, mais c'était attendu. Globalement, je ne suis pas mal", commentait Crutchlow, dont la seule déception venait de son manque de vitesse par rapport à Márquez. 

Lire aussi:

Touché au genou droit après avoir glissé sur des pavés mercredi à la mi-journée, le pilote LCR rapportait à son arrivée en Allemagne une fracture de la tête du tibia et une blessure du ligament croisé. Soulagé jeudi par le drainage de l'épanchement de liquide qui s'est formé dans son genou, il doit désormais s'en remettre à d'autres types de soins pendant le week-end, compte tenu du Code médical qui définit les limites du possible en MotoGP. "Mon genou est OK pour le moment. Nous allons essayer de diminuer le niveau de fluide. Mais je ne peux pas le faire drainer de nouveau car il y a une politique de non-utilisation d'aiguilles à laquelle je dois me soustraire", explique-t-il.

"Je ne fais que mettre de la glace dessus et je prends des anti-inflammatoires. Et il faut aussi le bouger, quand on reste assis ça devient bien pire", poursuit-il, expliquant s'être senti bien mieux à la fin des séances qu'au début. "Oui, car j'étais échauffé, je bougeais plus. Mais une fois que tu t'arrêtes, ça fait très mal", observe-t-il. "J'utilise juste des anti-inflammatoires, pas d'anti-douleurs. Mais à part ça, ça va. Je veux retourner sur mon vélo ! Mais ils m'ont dit que s'ils me voyaient sur mon vélo, ils m'interdiraient de participer au Grand Prix !"

"Mon problème principal, c'est à quel point je dois plier [le genou] dans les virages 1 et 3, et surtout le 3. C'est très difficile car il faut se pencher énormément, ce qui fait qu'il faut plier bien plus qu'à Barcelone par exemple", souligne Crutchlow, qui sait cependant qu'il aurait été bien plus en difficulté sur d’autres pistes, étant donné que le Sachsenring fait la part belle aux virages à gauche. "Je ne peux pas imaginer les changements de direction à Assen, ça aurait été une journée difficile !" 

Lire aussi:

"En tout cas, ça ne me rend pas plus rapide ou plus lent que sur une journée normale", assure Crutchlow, qui s'est tout de même fait une chaleur dans la pitlane à cause des mouvements limités qu'il parvient à faire : "Ça n'est pas une situation idéale, c'est sûr. J'ai failli chuter dans la voie des stands, car je n'ai pas de stabilité. Quand j'ai mis le point mort, j'ai sorti mon pied droit comme je le fais à chaque fois, et j'ai failli tomber. Mon genou est tellement mou quand je le bouge latéralement."

Gare au trampoline

Déjà habitué à gérer des soucis de genou, Cal Crutchlow n'a aucune intention de se faire opérer. "Absolument pas. Tu n'as pas besoin de ça, sauf si tu fais des sports particuliers", assure-t-il, sachant simplement qu'il devra faire attention aux activités qu'il pratiquera. "On m'a dit que je ne pourrais plus faire de motocross, sauf que je n'ai pas touché une motocross depuis deux ans, donc je m'en fous."

"J'ai toujours eu des genoux en mauvais état, ça n'est pas la première fois que ça m'arrive. Ça m'est déjà arrivé au début de l'année dernière en Californie, j'ai juste glissé dans les escaliers, mais comme mes genoux étaient déjà en mauvais état..." raconte encore l'Anglais, qui n'attend que de se sentir mieux pour reprendre ses entraînements favoris à vélo. À moins que l'appel du trampoline soit trop fort...

"J'ai des genoux en mauvais état depuis 15 ans, et ils ont parfois été dans un état terrible. C'est pour ça que je ne fais que du vélo, je ne peux plus courir, c'est impossible. […] Heureusement, je n'en n'ai pas besoin pour faire du vélo, ou marcher, tout ce que je dois éviter, c'est de jouer au foot et ce genre de choses ! Ce qui m'inquiète le plus, c'est le trampoline avec ma fille à la maison, elle adore ça !"

Avec Michaël Duforest

 

Article suivant
Cinq pilotes reçoivent un avertissement de la direction de course

Article précédent

Cinq pilotes reçoivent un avertissement de la direction de course

Article suivant

Márquez : Quartararo a la pression d'être le seul Français devant

Márquez : Quartararo a la pression d'être le seul Français devant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Sachsenring
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa