MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Crutchlow contraint à un début de course de gestion

partages
commentaires
Crutchlow contraint à un début de course de gestion
Par :
22 oct. 2019 à 09:33

Avant d'avaler Franco Morbidelli sur la ligne d'arrivée, le pilote LCR a dû se montrer prudent pendant une bonne dizaine de tours, ce qui l'a peut-être privé du podium qu'il aurait aimé décrocher.

Cal Crutchlow a fait son retour dans le top 5 grâce à un dépassement spectaculaire sur Franco Morbidelli sur la ligne d'arrivée du Grand Prix du Japon. Un résultat meilleur que ceux qu'il a obtenus depuis deux mois, mais qui lui laissait tout de même une pointe de frustration car c'est en réalité pour le podium qu'il aurait aimé se battre, or il a rallié l'arrivée à 7"8 d'Andrea Dovizioso, troisième.

"Je suis bien sûr un peu déçu de ne pas être sur le podium, mais je n'ai jamais eu de très bonnes sensations dans la première partie de la course", explique le pilote anglais auprès du site officiel du MotoGP. Le fait est toutefois que Crutchlow, qui a bouclé les premiers tours entre Dovizioso et Viñales, a dû se résoudre à une première partie de course de gestion. "J'ai dû gérer la situation pour être sûr d'aller au bout. Pendant dix ou 12 tours, cela a été vraiment difficile à gérer, mais je pense qu'on a fait du bon boulot."

Lire aussi :

Si on lui demande de préciser ce qu'il a dû gérer, le pilote Honda reste bouche cousue : "Je ne peux pas le dire ! Probablement la même chose que tous les autres", sourit-il toutefois, alors que Marc Márquez, leader à chaque tour, a fini la course avec une alerte liée à sa consommation de carburant. "Il fallait que je m'assure d'aller au bout et de terminer la course", reprend Crutchlow. "J'étais partagé entre l'idée d'aller plus vite et d'essayer de rattraper le groupe de devant ou bien le fait de ralentir, alors j'ai un peu ralenti, probablement un peu trop. Puis Álex [Rins] m'a passé. Ça m'a un peu aidé, mais ça a aussi voulu dire qu'on n'a pas été plus haut."

Dépassé par le pilote Suzuki à la mi-course, Cal Crutchlow l'a laissé mener durant sept tours. Tous deux ont repris une demi-seconde à Franco Morbidelli durant ces quelques boucles, puis l'Anglais a repris les devants pour donner le dernier coup de collier alors que le pilote Petronas était désormais en difficulté.

"Rins et moi, on a juste continué la bagarre de l'an dernier ! J'avais fini deuxième et lui troisième l'an dernier. On a eu un peu plus de mal cette année, j'ai dû gérer dès le septième tour, pendant une douzaine de tours, pour être sûr de finir. Rins m'a dépassé, ça a rendu les choses plus faciles, puis il est sorti large, je l'ai repassé et ça a rendu les choses plus difficiles de nouveau. Je devais attaquer pour rattraper Morbidelli car je voyais qu'il perdait du temps et il ne termine jamais bien ses courses."

Lire aussi :

Satisfait de son choix de deux pneus medium (le même que celui fait par Márquez ou encore Lorenzo), Crutchlow a réussi à livrer une fin de course solide qui l'a mené dans la roue de Morbidelli. Il a finalement pu dépasser la M1 dans la dernière ligne droite et la priver de la cinquième place pour 47 millièmes.

"J'ai été constant en course. Je n'étais pas rapide en début de course, mais j'ai fait les mêmes chronos qu'à la fin. Je suis resté constant et c'est toujours positif. Je n'ai pas vraiment fait d'erreur, ce qui est bien, et nous devons être contents de ça", souligne le pilote LCR. "J'ai dit que je voulais viser le podium et je n'y suis pas monté, mais avec mon équipe et Honda on est contents de ce top 5 sur le Grand Prix à domicile de Honda."

"Je n'ai jamais senti que j'avais un rythme fantastique tout le week-end. Je n'avais pas non plus un super rythme en Thaïlande, mais en Thaïlande je pensais pouvoir obtenir un bon résultat, peut-être similaire à celui-ci", ajoute Crutchlow, seulement 12e à Buriram à cause d'un problème de freins. Mais au-delà de ce souci technique, le potentiel de top 5 affiché durant ce début de tournée asiatique a, selon lui, confirmé les limites de la Honda version 2019. "Je pense que ces deux dernières courses ont vraiment mis en évidence nos problèmes", estime-t-il. "Il faut que l'on comprenne quel sera le package pour l'année prochaine et que l'on commence à regarder cela, parce qu'on ne peut pas vraiment améliorer nos réglages ou notre moto cette année. Je pense donc qu'il faut que l'on attende plus de l'année prochaine que de cette année."

Le top 6 en course :

P. # Pilotes Moto Temps Ecart
1 93 Spain Marc Márquez Alentà
Honda 42'41.492
2 20 France Fabio Quartararo
Yamaha 42'42.362 00.870
3 4 Italy Andrea Dovizioso
Ducati 42'42.817 01.325
4 12 Spain Maverick Viñales Ruiz
Yamaha 42'44.100 02.608
5 35 United Kingdom Cal Crutchlow
Honda 42'50.632 09.140
6 21 Italy Franco Morbidelli
Yamaha 42'50.679 09.187

Avec Michaël Duforest

Article suivant
MotoGP : les horaires TV sur RSI, DAZN et Canal+ du Grand Prix d'Australie

Article précédent

MotoGP : les horaires TV sur RSI, DAZN et Canal+ du Grand Prix d'Australie

Article suivant

Quartararo n'a "aucun regret" malgré les imperfections de ses débuts

Quartararo n'a "aucun regret" malgré les imperfections de ses débuts
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa