MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Crutchlow : "Rien de pire que de rentrer chez soi sans aucun point"

partages
commentaires
Crutchlow : "Rien de pire que de rentrer chez soi sans aucun point"
Par :
16 avr. 2019 à 12:25

L'Anglais a subi son premier abandon cette saison au Texas, alors qu'il évoluait aux avant-postes et semblait promis à un bon résultat.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Cal Crutchlow avait raison d'être déçu à l'issue du Grand Prix des Amériques. Comme l'an dernier, c'est en tentant de rattraper le pilote devant lui que l'Anglais est parti à la faute, dans le sixième tour, annihilant toute chance de faire un résultat à Austin.

Le pilote LCR avait pourtant toutes les cartes en main pour signer au minimum un deuxième podium cette saison. Parti depuis la première ligne de la grille, celui-ci suivait en effet sans mal Valentino Rossi et semblait même se rapprocher peu avant son accident.

Une chute que le numéro 35 expliquait par une glissade de l'arrière de sa Honda, qui a modifié la répartition du freinage et entraîné une perte de contrôle de l'avant. "Je suis arrivé probablement trop vite, car j'ai freiné au même endroit, j'ai pris la trajectoire habituelle, et en entrée de virage la moto s'est mise à glisser au freinage, et quand l'arrière se dérobe, soudainement vous bloquez l'avant car vous avez toute la pression des freins dessus", a–t-il tenté d'expliquer après l'épreuve.

Lire aussi :

Difficultés lors des courses en peloton

Ce n'est pas la première fois que Crutchlow se plaint du comportement de la RC213V dans les courses en peloton. En effet, le Britannique a souvent évoqué ses difficultés à suivre un concurrent, les qualités aérodynamiques de sa machine se voyant altérées par le moindre flux d'air venant s'y opposer.

"L'effet de décélération de notre moto n'est pas suffisant pour le moment, nous devons donc régler cela, que ce soit en jouant sur les réglages ou par d'autres biais", reprend-il. "C'est décevant de finir de cette façon, mais notre moto fonctionne bien, hormis cette chute. Quand j'ai piloté seul en Argentine [après son ride through, ndlr], j'ai fait une très bonne course. Au Qatar, ce fut une autre histoire, c'est une piste très différente d'ici. Mais, ici, dans les zones de freinage, la moto ne décélérait pas assez. C'est pourquoi vous m'avez vu me déporter dans les lignes droites [de la zone d'aspiration derrière Valentino Rossi], en particulier à l'approche du virage 12 ou dans le virage 1. Bien sûr, je ne suis pas content, mais satisfait quand même de ma vitesse, qui ne fait aucun doute."

Lire aussi :

Un manque d'aisance dans le sillage de Rossi qui a donc fini par piéger l'Anglais, alors qu'il était sur le point de porter une attaque sur l'Italien, bien conscient de la nécessité pour lui de bénéficier d'une piste dégagée pour retrouver toute la performance de sa moto.

"Mon plan c'était de rester derrière Valentino deux tours de plus, et ensuite de tenter ma chance", poursuit-il. "Je ne pense pas que je me serais échappé, mais je pense que j'aurais pu le maintenir derrière moi vu la façon dont on freinait tous les deux. Je savais que j'en avais besoin, j'avais besoin d'une bouffée d'air frais pour pouvoir accélérer, pour la moto. Mais cela ne s'est pas produit, et il faut voir le verre à moitié plein ce week-end."

"Bien sûr, je suis embêté, il n'y a rien de pire que de rentrer chez soi sans aucun point, surtout après un week-end solide où vous vous êtes qualifié sur la première ligne et que vous avez été compétitif dans toutes les séances, mais aussi en course. Le côté positif, c'est que j'ai été rapide sur toutes les courses cette année, et donc nous allons nous rendre à Jerez dans de bonnes dispositions."

Trois points marqués en deux courses

Reste que ce résultat vierge est un coup dur pour Crutchlow et l'équipe LCR. Une nouvelle occasion manquée après l'Argentine alors que la compétitivité est bien là, ce qui rend ce dénouement d'autant plus amer.

"C'est une grosse occasion manquée, et il faut que nous limitions cela, car 13e lors de la dernière course en raison de ce que je considère bien sûr comme une mauvaise décision, cela avait déjà porté atteinte à mon championnat, et aujourd'hui j'ai encore perdu une bonne poignée de points", s'est agacé Crutchlow, qui ne figure désormais qu'à la huitième place du championnat, avec 19 points seulement à son compteur.

 
Article suivant
Photos - Au GP des Amériques, l'hommage à Nicky Hayden

Article précédent

Photos - Au GP des Amériques, l'hommage à Nicky Hayden

Article suivant

Honda : "Nous ne savons pas ce qui est arrivé à la moto de Lorenzo"

Honda : "Nous ne savons pas ce qui est arrivé à la moto de Lorenzo"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Course
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Willy Zinck