MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé

Crutchlow : "Je n'étais pas venu ici pour finir huitième"

partages
commentaires
Crutchlow : "Je n'étais pas venu ici pour finir huitième"
Par :
7 mai 2019 à 14:50

L'Anglais s'est montré frustré par son résultat à Jerez dimanche, au terme d'une course marquée par un mauvais départ et des soucis avec son pneu arrière.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Une huitième place et puis c'est tout ! Cal Crutchlow a beau avoir retrouvé les points à Jerez, l'Anglais ne cachait pas une pointe de déception à l'issue de la course dimanche. Il faut dire que, qualifié en sixième position, il espérait sans doute se mêler à lutte dans le top 5. Mais un mauvais choix de pneu arrière, combiné à un départ difficile, l'ont empêché de terminer à un meilleur résultat.

Lire aussi:

À l'arrivée, le numéro 35 s'efforçait néanmoins de voir le verre à moitié plein, se satisfaisant au moins d'avoir vu le drapeau à damier, faute de mieux. "C'est bien de finir, mais le reste n'a pas été fantastique, je ne suis clairement pas venu ici pour terminer huitième mais c'est ce qu'on a, on doit l'accepter", a-t-il déclaré au terme d'un week-end où il a peiné à trouver ses marques. "Dans une mauvaise journée, cette année, on devrait quand même sûrement réussir à finir dans le top 6. Je ne me suis pas senti à l'aise, rapide, confiant, de tout le week-end, je n'avais pas l'air non plus en regardant des vidéos, donc c'était important de finir aujourd'hui. J'avais besoin de points, huit points ça n'est toujours pas assez, mais j'ai choisi le mauvais pneu arrière, c'est aussi simple que ça."

Le pneu medium à l'arrière, un mauvais choix

On l'a dit, le choix du pneu arrière a également joué dans le résultat final de l'Anglais. En délicatesse avec la monte de la gomme dure, celui-ci s'est donc ravisé pour la course sur l'option medium, sans doute trop tendre dans la chaleur andalouse.

Le pilote LCR n'a ainsi pas eu d'autre choix que de baisser de rythme en fin d'épreuve, et de laisser filer devant lui certains pilotes qui auraient pourtant dû être à sa portée. Après coup, Crutchlow assumait néanmoins l'entière responsabilité de son choix de pneumatique.

"C'était mon choix, je ne me suis pas senti rapide sur le pneu hard pendant tout le week-end, à n'importe quel moment où je l'ai utilisé", a-t-il reconnu. "Je me suis senti rapide sur le medium à un moment, mais on ne savait pas à quel point il allait durer, et c'était vraiment mauvais ! Les dix derniers tours, je ne faisais que survivre, c'est aussi simple que ça, et dans les cinq derniers tours je n'avais absolument pas de grip du tout. Mais j'ai fait en sorte de finir la course. Bien sûr je ne voulais pas me faire dépasser par Valentino et Morbidelli à la fin mais je ne pouvais rien faire, je n'avais absolument pas de grip du tout et c'est comme ça. Je patinais dans les lignes droites, et quand ça arrive, tu ne passes clairement pas bien les virages !"

Pire départ depuis deux ans

Mais bien avant ses tourments sur la fin de course, le classement de l'Anglais a d'emblée été compromis au départ, avec un piètre envol qui lui a valu de perdre deux positions dès le premier tour. "Ce qui m'a plombé, c'est que j'ai pris un très mauvais départ, sans doute le plus mauvais depuis deux ans", reprend-il. "J'ai perdu quelques places, si j'avais pu garder ma position, rester devant quelques-uns des gars, peut-être que j'aurais pu utiliser le medium un peu plus au départ et partir avec eux, et être un peu plus loin devant, mais je n'ai pas pu."

Au final, cette huitième place est donc en-deçà des attentes de Crutchlow en début de week-end, lui qui avait signé la pole position à Jerez l'an passé (mais avait chuté en course). Trop peu de points inscrits au championnat donc, un manque qui commence à se faire ressentir sur son classement, lui qui occupe désormais la neuvième place avec 27 points, à deux unités de son coéquipier Takaaki Nakagami.

"Comme on l'a vu toute l'année, je suis rapide, je me sens rapide, mais c'est étrange car si tu regardes la huitième place, tu penses que c'est terrible, mais dans un championnat où neuf pilotes terminent en dix secondes, ou quelque chose comme ça, c'est très proche", conclut l'Anglais.  

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Márquez, une référence de luxe pour Quartararo en course

Article précédent

Márquez, une référence de luxe pour Quartararo en course

Article suivant

Petrucci : Pas le moment de "prendre des risques et perdre confiance"

Petrucci : Pas le moment de "prendre des risques et perdre confiance"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Course
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Willy Zinck