Crutchlow : "Mes sensations se dégradaient chaque tour"

partages
commentaires
Crutchlow :
Par : Willy Zinck
19 juil. 2018 à 11:35

L'Anglais a abandonné sur chute alors qu'il se battait dans le groupe de tête en Allemagne. La faute à un pneu avant qu'il n'a selon lui pas réussi à maîtriser.

Chute de Cal Crutchlow
Chute de Cal Crutchlow
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Chute de Cal Crutchlow
Chute de Cal Crutchlow
Chute de Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Chute de Cal Crutchlow
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Cal Crutchlow pourra longtemps regretter d'être parti à la faute lors du Grand Prix d'Allemagne. Car l'Anglais a en effet affiché un excellent rythme de course dimanche dernier dans la Saxe, et pouvait légitimement espérer venir se mêler aux pilotes devant lui pour tenter de jouer le podium.

Malheureusement, une mauvaise gestion de son pneu avant, qui selon lui a surchauffé et par conséquent perdu de l'adhérence au fil des tours, a entraîné sa chute à la fin du premier tiers de course, alors qu'il ferraillait à l'entrée du top 5.

Lire aussi :

Un deuxième abandon cette saison et un troisième résultat vierge (il avait également chuté en course à Austin mais avait pu repartir) juste avant la pause dont le numéro 35 se serait bien passé. "C'est une occasion manquée", a-t-il déploré à son retour dans le paddock. "J'ai senti que mes sensations se dégradaient chaque tour. Je savais ce qui se passait avec le pneu avant avec le feeling que j'avais, mais sur les autres courses cette année j'avais réussi à gérer cela, ce qui n'a pas été le cas cette fois-ci."

À l'instar d'autres pilotes tel que Maverick Viñales, qui lui a réussi à remonter le terrain perdu lors des premières boucles pour finir sur le podium, l'allure de Crutchlow allait donc crescendo au fil des tours, et lui laissait donc espérer une issue bien plus positive à son week-end. "On a regardé les données et on a vu que trois tours avant j'avais fait mon meilleur chrono. C'est donc un problème avec le pneu avant qui chauffe trop", insiste-t-il, un poil dépité.

L'exemple Márquez

Avec du recul, le pilote LCR aurait préféré la jouer comme Márquez. Depuis de nombreuses courses, le vainqueur du Grand Prix d'Argentine explique en effet éprouver des difficultés à maintenir son pneu avant dans une fenêtre de température permettant un fonctionnement optimal, à l'inverse de son homologue de chez Repsol Honda.

"Je pense que Márquez a très bien joué avec cela, car en début de course il a laissé Lorenzo se ménager une avance d'une à deux secondes, et tout allait bien avec son pneu avant", analyse-t-il ainsi. "Il a juste profité d'une erreur de Lorenzo pour le passer et bénéficier d'un air frais sur tout le reste de la course."

La déception était donc de mise dans le clan LCR, car il y avait bien mieux à faire pour les deux pilotes de l'équipe, qui s'étaient qualifiés tous les deux en Q2, et qui ont finalement tous les deux abandonné.

D'autant plus que le pneu tendre chaussé à l'arrière de la RC213V de Crutchlow semblait être une bonne pioche pour la fin de course. "C'est vraiment dommage, parce que nous avions le pneu soft à l'arrière, et il devait mieux se comporter que le medium chaussé par les autres gars", confirme le natif de Coventry. "Je suis déçu, mais j'ai fini les quatre courses qui précédaient, j'ai pris de bons points et je me suis compétitif sur chaque course, il faut donc voir le bon côté des choses."

Il est vrai que le bilan d'ensemble du Britannique demeure positif alors que le championnat vient d'achever sa première moitié. Celui-ci figure en effet à la huitième position du classement, soit deux rangs de mieux qu'à la même époque l'an dernier.

Mais c'est surtout le faible écart qui le sépare de ses adversaires devant lui qui peut constituer une véritable source de motivation pour la seconde partie de saison, Crutchlow n'étant qu'à neuf points du quatrième, Andrea Dovizioso.

Prochain article MotoGP
Iannone : "C'est très dangereux de courir sans sa tête"

Previous article

Iannone : "C'est très dangereux de courir sans sa tête"

Next article

Smith : "J'étais sûr de pouvoir réaliser ce type de performances"

Smith : "J'étais sûr de pouvoir réaliser ce type de performances"
Load comments

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Course
Pilotes Cal Crutchlow Shop Now
Équipes Team LCR
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions