Crutchlow désobéit aux médecins et se qualifie 5e

Après avoir obtenu la cinquième place sur la grille de départ du Grand Prix de République Tchèque, le pilote anglais a assumé sa décision de rester en piste, malgré l'inquiétude des médecins.

Crutchlow désobéit aux médecins et se qualifie 5e
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Accidenté pendant les EL3 ce matin, Cal Crutchlow a pris un choc violent qui a laissé de lourds stigmates sur sa moto mais l'a aussi secoué physiquement. Une chute subie conjointement avec Marc Márquez, sur une piste salie malencontreusement par la moto d'Álvaro Bautista quelques instants plus tôt.

"C'était un manque de chance, parce que Marc et moi sommes passés en premiers alors qu'il y avait quelque chose en piste et cela signifie que je suis tombé à plus de 150 km/h", explique-t-il. "Je suis désolé pour le team, parce que la moto de Marc avait deux rayures tandis que la nôtre n'avait pratiquement plus que les roues après la chute !"

Cet accident a valu à Crutchlow un passage par le centre médical du circuit après la séance, où le Dr Ángel Charte l'a examiné. Suspectant une possible blessure vertébrale, le médecin du championnat souhaitait que le pilote stoppe sa journée et se rende à l'hôpital pour y passer des examens plus approfondis. Seulement Cal Crutchlow a tenu à disputer les EL4 puis les qualifications en début d'après-midi.

"Je respecte beaucoup le docteur Charte et tous les médecins de la Clinica, mais c'était ma décision et c'est la raison pour laquelle ils se sont mis en colère. Je suis pilote de course et je veux courir", a-t-il fait savoir à Movistar TV après les qualifications.

Finalement, le pilote anglais a passé un contrôle plus poussé dans l'après-midi, des examens qui ont écarté toute lésion importante. Il pourra donc courir sans problème demain, un an après avoir remporté ici-même sa première victoire MotoGP.

"Il fallait que je me qualifie. Je ne ressentais rien de trop méchant quand je pilotais", explique-t-il. "Je me sens bien et je me suis même super bien senti tout le week-end jusqu'ici. Hier, on a eu quelques soucis de réglages, mais j'avais le sentiment qu'il me fallait juste travailler dans un domaine différent et je crois qu'aujourd'hui, on a fait du très bon boulot."

partages
commentaires
En confiance, Lorenzo conserve le nouveau carénage pour la course
Article précédent

En confiance, Lorenzo conserve le nouveau carénage pour la course

Article suivant

Dall'Igna : "La moto, sans ailerons, est moins sûre"

Dall'Igna : "La moto, sans ailerons, est moins sûre"
Charger les commentaires