Crutchlow : "Deux semaines de repos, je pense que c'était beaucoup"

partages
commentaires
Crutchlow : "Deux semaines de repos, je pense que c'était beaucoup"
Par :
28 mars 2019 à 19:12

Diminué lors de la première manche à Losail, c'est ragaillardi et muni d'un mental renforcé que l'Anglais aborde le GP d'Argentine, dont il a remporté la dernière édition.

Cal Crutchlow ne doit sans doute pas savoir sur quel pied danser en ce début de saison. Après une première manche abordée sans aucune certitude sur sa condition physique ou bien encore son niveau de performance, un simple podium au Qatar, pour ce qui constituait paradoxalement sa meilleure entame de saison en MotoGP, lui permet de se présenter en pleine confiance ce week-end en Argentine.

D'autant plus que l'Anglais revient sur les terres de sa dernière victoire, obtenue l'an dernier après un âpre combat mené notamment face à Johann Zarco et Álex Rins. Le pilote LCR a même trouvé trop long le délai séparant les deux premières manches de la saison. "Nous avons eu deux semaines de repos, je pense que c'était beaucoup", a-t-il ainsi confié en conférence de presse ce jeudi. "Le fait de revenir en Argentine, sur une course que j'ai remportée l'an dernier, ça me rend enthousiaste pour faire du bon travail pour mon équipe et me battre ce week-end."

Lire aussi :

Son podium au Qatar a stimulé Crutchlow, qui a été sans doute soulagé de pouvoir tenir la distance tout en soutenant le rythme de ses rivaux. Autant dire qu'il se montre particulièrement impatient d'en découdre sur le tracé de Termas de Río Hondo. "Ce fut bien sûr un très bon week-end au Qatar pour l'ensemble de l'équipe, et pour Honda qui selon moi a fait un très bon travail durant l'hiver au niveau du moteur", poursuit-il. "Cela nous a permis d'être plus compétitif, donc j'étais heureux en rentrant du Qatar bien sûr, mais je pensais déjà à la manche suivante en Argentine."

Pas d'explication sur sa compétitivité en Argentine

Mais comment expliquer ses bons résultats dans le pays sud-américain ? L'intéressé peine lui-même à trouver la réponse, lui qui a signé deux autres podiums en Argentine en dehors de sa victoire de 2018, avec des troisièmes places décrochées en 2015 et 2017. 

"Je ne sais pas... Je ne dirais pas que c'est un circuit que j'apprécie", assure-t-il pourtant. "Il ne fait pas partie de mes circuits favoris, mais ça se passe toujours plutôt bien ici. Je ne sais pas pourquoi. Avec Honda nous tirons je pense un bon avantage dans la zone de freinage dans le virage 6, ainsi que dans le dernier secteur. Il y a toujours beaucoup de fans ici, ce qui est une bonne chose, et j'espère que nous allons pouvoir leur offrir du bon spectacle."

Lire aussi:

 
Article suivant
Rossi veut progresser sur le package et la gestion des essais

Article précédent

Rossi veut progresser sur le package et la gestion des essais

Article suivant

Honda veut homologuer un déflecteur similaire à Ducati dès ce week-end

Honda veut homologuer un déflecteur similaire à Ducati dès ce week-end
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Jeudi
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir toute l'actu