MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
03 Heures
:
38 Minutes
:
47 Secondes

Crutchlow : "Une grande bataille avec au moins 10 pilotes"

partages
commentaires
Crutchlow : "Une grande bataille avec au moins 10 pilotes"
Par :
14 juil. 2018 à 15:34

Le pilote britannique partira en troisième ligne malgré un retard sous la demi-seconde. Il regrette une erreur qui lui coûte quelques positions sur la grille et s'attend à des Ducati très rapides en course.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Podium : Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Qualifié en septième position, à 0''405 du poleman Marc Márquez, Cal Crutchlow peut d'un côté regretter le fait de ne pas avoir placé sa moto plus haut sur la grille après avoir commis une erreur dans son dernier time attack ; mais le Britannique dispose aussi finalement de la confiance dans le fait que sa LCR Honda était capable de le porter deux dixièmes plus haut sur la feuille des temps et de se trouver en sandwich entre la Ducati d'Andrea Dovizioso et la Yamaha factory de Valentino Rossi.

"Je suis en colère car j'ai fait une erreur. Je n'ai absolument pas d'excuse : je suis arrivé dans le virage 8 vraiment très vite en sortant du Virage 7 et je savais que j'étais bien. J'ai freiné tôt, trop tôt. J'ai relâché les freins de nouveau trop vite et ça m'a fait monter sur le vibreur à la sortie, ce qui m'a coûté deux dixièmes. Deux dixièmes, comme on est, ça nous aurait mis là-haut. J'ai fait deux 20.6 de suite. Un 20.4 m'aurait placé en seconde ligne et j'aurais été bien plus heureux que sur la troisième ligne. Mais comme je l'ai dit, c'est une erreur que j'ai fait moi-même : ça va mieux qu'hier, la moto se comporte bien mais il faut voir ce que ça donnera en course."

Le Britannique s'attend comme lors de la dernière épreuve à une course mettant en scène un grand nombre de protagonistes dans la lutte pour la victoire.

"Ça va être une grande bataille, je pense avec au moins 10 pilotes", estime ainsi le #35, qui annonce le comportement des pneus comme étant le grand facteur de différenciation entre les équipes. "Je ne sais pas si quelqu'un a fait 30 tours sur un pneu ; on en a été proche, je pense. Mais si tu en a fait 20, il en reste encore 10, sur lesquels tu peux perdre une seconde au tour… Honnêtement, je ne sais pas ce qui va durer. J'espère que tout le monde utilisera le dur et que ce sera rendu obligatoire, car je sais que je suis en bonne forme avec par rapport aux autres [rires] !"

Ducati capable de faire tenir le pneu tendre ?

Ducati pourrait être la réelle menace, selon Crutchlow, qui pense l'équipe italienne en mesure de mieux préserver le composé le plus tendre proposé ce week-end par Michelin.

"Le problème est que pour le moment, on a utilisé le tendre et le medium : ils sont tous les deux vraiment similaires. C'est certain que le tendre est plus rapide, mais le medium dure plus longtemps. Quiconque décidera d'utiliser le tendre devra donner un bon coup de marteau et si tu as… Notre moto, la Honda, marche bien : elle n'est pas parfaite, car on souffre au niveau de l'adhérence arrière par rapport à nos adversaires, mais la Ducati a peut-être plus de grip actuellement et si l'une d'entre elles roule avec les tendres, je pense que ce sera difficile... Je veux dire par là que je ne pense pas que le pneu s'effondrera autant pour eux que pour tout les autres. Ils pourraient même bien dérouler."

Selon Crutchlow, le travail sur la décélération de la Honda au cours du week-end a porté ses fruits. Cependant, le vainqueur du Grand Prix d'Argentine sait où doit encore se porter l'attention de son équipe pour trouver plus de performance. 

"Nous avons amélioré l'équilibre de la moto, mais pas tant que ça", détaille-t-il. "Il reste des choses à faire dans le dernier secteur : j'y suis dernier. Mais sur un tour de course normal, je ne suis pas mal. Sur un tour, j'ai perdu mon temps là-bas, dans le dernier secteur. En revanche, j'étais rapide hier dans le premier secteur et ai perdu un peu dans cette zone."

"Nous devons continuer à progresser. Nous sommes bien dans le secteur 2, compte tenu du fait que nous avons vraiment souffert avec l'entrée en virage de notre moto. Mais nous avons juste trouvé une solution, Marc, Dani et moi. Je pense que nous avons pris le dessus sur notre difficulté de pilotage à ce niveau. Quand vous êtes en groupe…je ne dirais pas que c'est plus facile de piloter, car c'est plus dur avec la chaleur, les pneus, mais vous êtes aussi emmené dans les endroits dans lesquels vous n'êtes pas au mieux. Donc nous verrons."

Article suivant
La grille de départ du GP d'Allemagne MotoGP

Article précédent

La grille de départ du GP d'Allemagne MotoGP

Article suivant

Lorenzo, troisième sur la grille : "La victoire est possible"

Lorenzo, troisième sur la grille : "La victoire est possible"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Qualifications
Lieu Sachsenring
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Guillaume Navarro