MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
08 Heures
:
43 Minutes
:
01 Secondes

Crutchlow : "Si Nakagami refait cela, il sait ce qui l’attend"

partages
commentaires
Crutchlow : "Si Nakagami refait cela, il sait ce qui l’attend"
Par :
20 juin 2019 à 09:28

Agacé par un dépassement de son coéquipier au début du Grand Prix de Catalogne, Crutchlow a fait connaître son mécontentement et espère que cela ne se reproduira plus.

Passée plutôt inaperçue en début de course, une manœuvre un peu agressive de Takaaki Nakagami sur son coéquipier Cal Crutchlow a crispé leur relation sur la fin de week-end à Barcelone. Si le Japonais, qui a battu pour la première fois l’Anglais à la régulière au Mugello, estime que c’est un fait de course qui sera très vite oublié, son coéquipier est bien plus amer, bien qu’il lui reconnaisse d’importants progrès.

"Taka m'a emmené hors de la piste", a expliqué Crutchlow. "Je faisais partie de ce groupe [de tête], et j'ai été déçu de ne pas être en mesure de rester dans une meilleure position au départ. Si cela ne s'était pas passé, je ne me serais probablement pas retrouvé aussi loin du groupe devant moi, je n'aurais pas eu à réduire un tel écart."

Lire aussi :

Concentré sur sa grande remontée, le pilote LCR est ensuite parti à la faute en tentant de doubler Jack Miller, et n’a pas manqué de faire un parallèle entre leurs deux actions. "Je suis entré [dans le virage] comme d'habitude, et lui est entré comme je suis entré avec Jack, mais il a continué de prendre le virage, alors que moi j'étais beaucoup plus loin que Jack, et il nous a sortis tous les deux. Je suis passé sur la ligne blanche à l'extérieur et quatre personnes m'ont passé. Mais c'était le deuxième tour de course. Je comprends qu'il faille se battre pour des positions au départ, mais il a ruiné sa propre course au départ, et il a ruiné la mienne, mais je m'en suis sorti, et pas lui. Je lui en ai touché deux mots en des termes non équivoques : s'il refait cela, il sait ce qui l'attend, je peux vous le dire", a-t-il conclu le dimanche soir.

Interrogé à ce sujet par Motorsport.com, Nakagami n’a pas jugé son dépassement problématique et a plutôt mis la colère de son coéquipier sur le compte d’une mauvaise fin de Grand Prix. "J’ai bien sûr pris un risque, mais ce n’est rien, je ne l’ai pas touché, je l’ai peut-être juste un peu gêné mais c’est la course. Si je l’avais percuté et si j’étais tombé ou ce genre de choses, je me serais évidemment excusé, mais [là] c’est difficile, ce sont les courses et parfois vous devez être agressif. Il n’y a rien entre moi et Cal. Je le comprends, il a terminé sa course sur une chute, la situation n’est peut-être pas très bonne, je comprends donc ce qu’il a voulu me dire. Mais ce n’est rien, sûrement que dès aujourd’hui ou la prochaine course, tout sera rentré dans l’ordre", a-t-il déclaré lors du test de lundi.

Un bon package et des résultats en hausse

Les récents bons résultats du Japonais sont peut-être un autre facteur qui entre désormais en compte sur ce genre de manœuvre. En effet, tandis que Crutchlow se trouve en difficulté avec sa Honda cette année, Nakagami n’a jamais été aussi performant et a décroché son meilleur résultat lors du Grand Prix d’Italie. Même s’il reconnaît son talent, le Britannique ne manquait pas de rappeler à la veille du Grand Prix qu’ils ne disposent pas de la même machine : "Je pense qu'il fait du bon travail. Je l'ai dit au début de l'année, il avait besoin d'être dans le top 6 régulièrement. C'était son premier top 6, il a fait du super boulot. Son équipe et la nôtre fonctionnent bien, et il est où il devrait être. Il est sur un package qui a remporté le titre l'an dernier."

"Taka a encore cette moto [de 2018] et il est meilleur que nous tous dans bien des domaines pour le moment. Tout dépend du package que vous avez. Il a un package qui est très bon, il en a un meilleur que moi l'an dernier. Il a ce que je n'avais pas ! Mais au final il pilote bien, et il doit finir les courses, et il l'a fait à la dernière course. Je suis content pour lui, je suis content pour l'équipe car ils ont travaillé dur pour avoir deux pilotes rapides et c'est bien d'être là dans le championnat par équipes aussi."

Lire aussi :

Le rookie n’est donc plus, et c’est un coéquipier plus expérimenté qui évolue désormais dans le même box que Crutchlow, avec six points d’avance sur lui au championnat. Reste à savoir si la balance s’inversera lors du prochain Grand Prix, qui se tiendra aux Pays-Bas du 28 au 30 juin.

Avec Michaël Duforest et Willy Zinck

Propos recueillis par Valentin Khorounzhiy

Article suivant
Développement et points : Guintoli fait coup double à Barcelone

Article précédent

Développement et points : Guintoli fait coup double à Barcelone

Article suivant

Syahrin croit en Tech3 et respectera la décision prise pour 2020

Syahrin croit en Tech3 et respectera la décision prise pour 2020
Charger les commentaires