Crutchlow percuté par Espargaro - "Un incident de course"

Cal Crutchlow a vu son Grand Prix de Catalogne s'arrêter dès le quatrième virage, poussé à la chute par un contact avec Aleix Espargaro, qui lui faisait l'intérieur. Malgré des signes évidents de colère et alors que son directeur d'équipe, Lucio Cecchinello, indiquait à chaud qu'il allait saisir la Direction de Course, le pilote anglais a rapidement reconnu qu'il ne s'agissait de rien de plus qu'un incident de course.

"J'ai été heurté par Aleix et quand il m'a touché j'étais déjà sur le côté de la moto parce qu'on entrait dans le virage," explique Cal Crutchlow. "C'était clairement un incident de course, je ne pense pas qu'il ait eu l'intention de faire cela. Il m'a juste touché et j'ai fini par terre. Il m'a poussé à passer sur la partie sale de la piste et il était impossible que je m'en sorte."

Privé de frein arrière, l'abandon était inévitable, et ce pour la troisième fois consécutive. "Je suis en colère parce que c'était le premier tour, et déçu de ce résultat parce que je suis certain que j'avais une chance de monter sur le podium," assure le pilote LCR.

Pourtant, ses performances sont restées plutôt modestes à Barcelone. A l'image du reste du clan Honda, Crutchlow recherche activement à améliorer son package technique, un travail de fond qui ne correspond pas vraiment au rythme du week-end de course. C'est ainsi qu'il a dédié sa première journée à de nombreux tests comparatifs, reléguant au second plan ses ambitions chronométriques.

Mon rythme est le meilleur parmi les pilotes satellites, cela ne fait pas l'ombre d'un doute, et je suis également proche des pilotes officiels Honda.

Cal Crutchlow

Samedi, l'Anglais était déterminé à se positionner en première ligne de la grille de départ, mais une erreur lui a coûté cher. Alors qu'il avait avalé les trois premiers secteurs de la piste à un rythme qu'il n'avait pas encore atteint au cours du week-end, une chute dans le virage n°10 l'a finalement relégué au neuvième rang.

"J'ai fait une faute. J'ai attaqué et, malheureusement, voilà le résultat. Neuvième, ce n'est pas notre niveau réel," indiquait-il. "Je pense qu'il est clair pour tout le monde que les pilotes Honda ont plus de mal que ces dernières années dans ces conditions. Je sais que l'usine travaille très dur au Japon pour améliorer les choses."

Les essais de lundi n'ont pas aidé Cal Crutchlow à aller de l'avant. En plus d'être affaibli par une intoxication alimentaire, il a dû composer avec le mauvais temps et rapidement interrompre son programme.

Le travail reprendra donc la semaine prochaine à Assen, avec une obligation réelle de résultats, et ce alors qu'il se trouve sous pression au Championnat : Bradley Smith se détache et compte à présent 21 points d'avance, tandis que Maverick Viñales revient à une unité seulement.

"Il faut que l'on continue à travailler dur parce qu'on vient d'enchaîner de mauvais résultats, dont deux qui sont de ma faute. Mon rythme est le meilleur parmi les pilotes satellites, cela ne fait pas l'ombre d'un doute, et je suis également proche des pilotes officiels Honda. On va donc à Assen avec de grands espoirs," promet Cal Crutchlow.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Sous-évènement Course
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Cal Crutchlow
Type d'article Résumé de course
Tags aleix espargaro, cal crutchlow, chute, grand prix catalogne, honda, lcr, motogp