Crutchlow : "Finir quatrième, cela rend tout le monde content"

partages
commentaires
Crutchlow :
Par : Willy Zinck
13 août 2018 à 06:15

L'Anglais a vaincu le signe indien en Autriche, après avoir fini 15e des deux dernières éditions sur le Red Bull Ring.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Si le niveau de performance affiché par la Honda de Marc Márquez sur le Red Bull Ring a pu surprendre étant donné le profil du tracé autrichien, il est un autre pilote chevauchant une RC213V qui a lui aussi fait des merveilles, en la personne de Cal Crutchlow.

Pourtant, l'Anglais pouvait se montrer pessimiste en débarquant dans les montagnes de Styrie. Jugez plutôt : le numéro 35 avait terminé 15e des deux éditions qui se sont tenues en Autriche depuis le retour de l'épreuve au calendrier MotoGP, en 2016.

Lire aussi :

Mais le pilote LCR s'est accroché, figurant aux avant-postes tout le week-end avant de signer une cinquième place qui avait déjà tout d'une victoire samedi après-midi. La course, elle, a plutôt été tranquille pour le Britannique, qui a pris le meilleur sur Danilo Petrucci, quatrième sur la grille et auteur d'un départ moyen.

Conscient qu'il serait difficile d'aller chercher le trio de tête, Crutchlow n'a dès lors pas voulu faire la même erreur qu'au Sachsenring, lorsqu'il en avait trop fait, pensant pouvoir jouer une place sur le podium.

Un pneu avant piégeur

Il faut dire que le pneu dur chaussé à l'avant de sa machine a rapidement refroidi ses ardeurs. "Je n'ai pas pu attaquer au départ, avec le pneu dur à l'avant", a-t-il ainsi déclaré après la course. "J'ai bien failli chuter à cause de cela dans le premier tour au virage 4. Ensuite je me suis retrouvé derrière Dovi, et j'ai commencé à faire quelques erreurs. C'est toujours le cas, comme l'an passé. Un pneu avant dur a tendance à bloquer davantage que le medium."

L'objectif de la course de l'Anglais s'est donc résumé à contenir le retour de Petrucci, l'Italien qui prévoyait de souffrir sur la distance en raison de son style de pilotage qui engendre, surtout sur ce type de circuit, une usure prématurée des pneus et une forte consommation de carburant.

De quoi permettre à Crutchlow de finir près de quatre secondes devant, et donc de ne pas être inquiété. À l'arrivée, ce dernier était donc ravi de sa performance, après une course menée tambour battant et à un rythme bien plus élevé qu'en 2017.

Lire aussi :

"J'ai gardé un bon rythme, j'avais un bien meilleur rythme comparé à l'an dernier, car on était environ une seconde et demie plus rapide par tour", explique-t-il. "Il n'y a que dans les cinq derniers tours où j'ai un peu baissé de régime. Mais c'est bien, venir sur une piste où on a fini 15e lors des deux dernières années, et là finir quatrième, cela rend tout le monde content."

Un résultat qui ne lui permet pas encore de repasser devant Petrucci et Zarco au championnat, mais les trois hommes se tiennent désormais en deux points seulement, laissant la bataille pour le titre de meilleur pilote indépendant plus indécise que jamais.

Prochain article MotoGP
De la déception mais pas de regrets pour Zarco

Previous article

De la déception mais pas de regrets pour Zarco

Next article

De Puniet de retour chez KTM : "Une grande surprise"

De Puniet de retour chez KTM : "Une grande surprise"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Catégorie Course
Pilotes Cal Crutchlow Shop Now
Équipes Team LCR
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions