Crutchlow sur un remplacement de Pedrosa : "Rien n'a été discuté"

partages
commentaires
Crutchlow sur un remplacement de Pedrosa :
Par : Willy Zinck
6 avr. 2018 à 11:01

La selle de Dani Pedrosa suscite de nouveau l'intérêt de nombreux pilotes, parmi lesquels figure le pilote anglais, qui se défend cependant d'avoir été plus en avant dans les discussions avec Honda.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Marc Márquez, Repsol Honda Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Marc Márquez, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Marc Márquez, Repsol Honda Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Danilo Petrucci, Pramac Racing, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Ce n'est un secret pour personne : les contrats de la majorité des pilotes présents sur la grille en 2018 arrivent à terme en fin de saison, et le marché des transferts n'en est donc que d'autant plus sensible à mesure que nous avançons dans la saison, à l'image d'une construction de Mikado dont le mouvement d'une pièce menacerait de faire bouger tout l'ensemble.

Parmi les points sensibles de ce mercato, le guidon de Dani Pedrosa bien sûr. Maintes fois convoités ces dernières années par de nombreux pilotes, la situation s'est souvent mue en situation de viager pour les intéressés.

Mais à l'heure de l'expiration de son présent contrat avec Repsol Honda, et après avoir effectué l'intégralité de sa carrière en MotoGP avec le constructeur japonais – depuis ses débuts dans la discipline en 2006 –, les tractations ont d'ores et déjà repris pour savoir qui allait bien pouvoir faire équipe l'an prochain avec Marc Márquez, qui a récemment re-signé pour deux ans avec le HRC.

Pour Cal Crutchlow, qui jouit du statut de pilote d'usine au sein du team LCR, un éventuel mouvement chez Repsol Honda serait tout à fait naturel. Mais interrogé lors de la conférence de presse du Grand Prix d'Argentine, l'Anglais a préféré rester pudique concernant son avenir et celui de Pedrosa. "Tout d’abord, nous devons respecter la situation", a-t-il ainsi expliqué. "On parle du travail de Dani Pedrosa, et tous les gens qui spéculent et écrivent à ce sujet, je ne sais pas comment ils se sentiraient si d’autres parlaient de leur propre travail. Mais rien n’a été discuté."

Se concentrer sur le travail en piste

Pour l'instant, le pilote de Coventry préfère donc se focaliser sur son travail avec son équipe, alors que se profile la manche où il avait décroché son seul podium de l'année 2017 – une troisième place. "Au final, je pilote pour LCR Honda", a-t-il rappelé. "Mon travail consiste à faire du super boulot ; d’essayer d’être aussi compétitif et rapide que possible pour eux. Je suis ici pour courir pour eux, pour nos sponsors et pour moi-même."

Crutchlow a par ailleurs démenti avoir fait le moindre commentaire sur la situation de Pedrosa, mais plutôt sur la bonne adéquation entre la RC213V et le pilotage de Johann Zarco, dont les rumeurs ont pu faire état d'un éventuel transfert chez Honda. "Au final, tout ce que je fais, c’est aller en piste pour obtenir un bon résultat pour mon équipe LCR Honda", s'est défendu Crutchlow. "Comme je l’ai dit, ça n’a même pas été mentionné, je n’ai pas fait de commentaires à ce sujet, et ce que j’ai dit faisait référence à Johann, disant que s’il obtenait le guidon, je pense que la moto ne conviendrait pas autant à son style de pilotage que ce qu’il pilote actuellement."

Au final, le numéro 35 a préféré mettre un terme aux conjectures sur l'avenir des uns et des autres, réaffirmant que l'important, dans cet instant précis, c'est de faire la meilleure impression par le biais de résultats obtenus en piste. "Je pense que Dani est un pilote fantastique, qui a piloté extrêmement bien pour cette équipe pendant de très longues années", a-t-il souligné. "On continue à travailler aussi dur que possible et nous verrons ce qui se passe."

Avec Guillaume Navarro

Prochain article MotoGP
Pedrosa se méfie d'une météo orageuse en Argentine

Previous article

Pedrosa se méfie d'une météo orageuse en Argentine

Next article

Lorenzo veut se concentrer sur l'Argentine pour oublier le Qatar

Lorenzo veut se concentrer sur l'Argentine pour oublier le Qatar