Crutchlow 5e à la photo-finish : "J'ai fait de mon mieux"

partages
commentaires
Crutchlow 5e à la photo-finish :
Par : Léna Buffa
6 août 2018 à 09:10

L'Anglais a disputé une grande partie de la course parmi les leaders, avant d'être battu sur le fil par Valentino Rossi.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Le troisième, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Deux ans après avoir signé ici-même sa première victoire MotoGP, Cal Crutchlow a obtenu ce week-end la cinquième place du Grand Prix de République Tchèque, battu sur le fil par Valentino Rossi au terme d'une course longtemps restée incertaine, avec un groupe de tête fourni et compact.

Après avoir été opposé à Zarco et Petrucci durant le premier tiers de la course, l'Anglais s'est frotté à Lorenzo puis Rossi pour remonter jusqu'à la troisième place qu'il a occupée jusqu'à six tours de l'arrivée. La riposte du #99, qui tentait alors de partir à la conquête de la victoire, allait le faire rétrograder au quatrième rang, avant une ultime attaque de Rossi… dans le dernier virage. Il lui a finalement manqué 56 millièmes pour battre le Docteur sur la ligne d'arrivée.

"En milieu de course, je m'attendais à être sur le podium parce que j'étais là, il n'y avait qu'un écart d'une demi-seconde. Je me suis plaint toute l'année de mon pneu avant, et aujourd'hui mon pneu avant était fantastique. Le pneu arrière a lâché par contre !" commentait Crutchlow à l'issue de la course, qu'il a disputée avec une monte hard-hard.

Lire aussi :

Et c'est le subtil contrôle de l'usure de la gomme arrière qui a, selon lui, donné l'avantage à Márquez dans le clan Honda, dimanche. "Marc avait l'air d'économiser le pneu, ou alors il pouvait piloter différemment. J'avais beaucoup de flottement dans le milieu des virages, je ne pouvais pas mettre les gaz. Je devais attendre longtemps avant de pouvoir le faire car j'essayais de contrôler les glisses de l'arrière dans le milieu des virages. C'était la seule différence entre ma moto et celle de Marc, et ça a fait la différence. Je pense que c'est la seule zone où sa moto est meilleure que la mienne."

"J'étais fâché de ne pas avoir été dans la bataille dans les derniers tours, mais je me suis fait une énorme chaleur dans le virage 9, où l'arrière m'a échappé à environ quatre tours de l'arrivée", poursuivait Crutchlow, satisfait de sa performance globale bien qu'il ait noté un point fort déterminant chez les Ducati. "J'arrivais à être compétitif, je sentais que je pouvais faire les temps qu'il fallait en fin de course pour être là, mais dès que vous perdez l'aspiration des Ducati, les problèmes arrivent. Ils étaient plus lents que nous dans les virages, ils arrivent à bien freiner, mais ils ont juste un moteur qui est incroyable, c'est une fusée. Dovi a parfaitement joué, il a retenu tout le monde pendant toute la course et puis il a probablement changé la cartographie de carburant en fin de course s'il le peut [ce que Dovizioso a démenti, ndlr], et c'était une fusée. C'est sans doute ce que Lorenzo a fait aussi, car quand il m'a dépassé, il allait beaucoup plus vite qu'au début de la course."

Restait donc à jouer la quatrième place face à Rossi, et là aussi l'Anglais a dû se rendre. "À l'entrée du dernier tour, j'avais un bon écart avec Valentino, mais j'ai fait une grosse erreur dans le virage 3", admettait-il. "Ensuite, il a juste fait une bonne fin de tour et il m'a passé dans le dernier virage, il a plongé parfaitement, pile ce que j'ai fait à tout le monde toute la course et il me l'a fait dans le dernier virage ! J'ai essayé de me battre, je n'ai pas été sur le vibreur intérieur de toute la course, car on n'a pas à l'utiliser, mais là je l'ai regardé et je me suis dit que je devais aller dessus. Mais il était plein de boue et je n'avançais pas, ça ne faisait que patiner, sinon je l'aurais battu sur la ligne."

Au cœur de la bagarre parmi les top pilotes

Sentant qu'il a trop usé son pneu arrière en réponse à un manque de grip, le pilote LCR dressait au final un bilan positif, convaincu d'avoir obtenu le maximum de ce qu'il était en mesure de réaliser. "J'ai fait du mieux que je pouvais avec ce que j'avais aujourd'hui. J'ai attaqué, je me suis bien battu, mais je n'avais plus de pneu arrière en fin de course."

"J'ai fait de mon mieux, Honda et mon équipe font un travail fantastique. Ils font un bien meilleur travail avec le moteur cette année, comme on le sait, et ça nous rend plus compétitifs. Brno est un circuit difficile pour la Honda, ça a toujours été le cas, mais je pense qu'on a fait les bonnes choses aujourd'hui, avec ce qu'on avait on a été assez compétitif. C'est bien de se battre avec les gars aux avant-postes, on a pu être compétitif quasiment à chaque course cette année, donc on doit retenir ce point positif."

Lire aussi :

S'il n'aime pas particulièrement juger ses performances comme celles d'un pilote satellite, compte tenu du lien direct qu'il a avec Honda, Cal Crutchlow ne peut néanmoins s'empêcher d'observer qu'il s'est battu contre des motos d'usine, et ce bien plus haut dans la hiérarchie que Dani Pedrosa, pilote officiel du HRC, qui s'est classé huitième.

"Un autre point positif d'aujourd'hui pour mon équipe, du point de vue avec lequel on regarde les résultats, c'est qu'on a de nouveau 'explosé' Dani. Il a été fort tout le week-end, il était fort lors du test il y a quelques semaines, et on l'a battu aujourd'hui", retenait-il dimanche. "On doit voir nos propres objectifs parfois, et pas seulement être sur le podium. Je suis déçu de ne pas y être, je voulais y être, j'étais dans la bataille, et on n'a pas fini bien loin."

"C'était une bonne bataille, une nouvelle fois le MotoGP a prouvé être le meilleur sport mécanique au niveau du divertissement, toutes les semaines on a ces bagarres-là."

Avec Michaël Duforest

Prochain article MotoGP
Viñales : "Trouver les réglages au warm-up, c'est trop tard"

Previous article

Viñales : "Trouver les réglages au warm-up, c'est trop tard"

Next article

Viñales et Bradl absents du test, après la chute du 1er tour

Viñales et Bradl absents du test, après la chute du 1er tour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Course
Lieu Brno Circuit
Pilotes Cal Crutchlow Shop Now
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions