Dall'Igna : normal que l'adaptation de Lorenzo prenne du temps

partages
commentaires
Dall'Igna : normal que l'adaptation de Lorenzo prenne du temps
Par : Willy Zinck
16 mars 2017 à 08:45

L'ingénieur italien ne le cache pas : le recrutement de Jorge Lorenzo est censé procurer à Ducati ce supplément d'âme devant lui permettre de renouer à terme avec le titre.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Gigi Dall'Igna, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Cristian Gabarrini, crew chief Ducati Team, Gigi Dall'Igna, Directeur Général Ducati Team
La Ducati de Jorge Lorenzo équipée de son nouveau carénage
Cristian Gabarrini, crew chief Ducati Team, Gigi Dall'Igna, Directeur Général Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Gigi Dall'Igna, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Gigi Dall'Igna, Manager Général de Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Tous les projecteurs sont braqués cette saison sur Ducati. Le recrutement à coup de millions du triple champion du monde de MotoGP, Jorge Lorenzo, exige en effet de l'équipe des résultats immédiats, chose qui ne va semble-t-il pas être facile pour le pilote des îles Baléares.

Lorenzo est censé représenter l'élément clé qui manquait jusqu'ici à Ducati pour pouvoir espérer retrouver la voie du titre. Mais les premiers pas de l'ancien pilote Yamaha, qui a jusqu'à présent réalisé toute sa carrière en MotoGP avec l'équipe nippone, soit neuf saisons, n'ont pas été sans quelques ratés.

Et il a fallu attendre les derniers essais à Losail, sur un tracé favorable à l'équipe transalpine, pour voir enfin l'Espagnol reprendre des couleurs, même si celui-ci a connu sa toute première chute au guidon de la Desmocedici lors de la deuxième journée.

"Lorenzo est en train de faire un travail difficile", explique Gigi Dall'Igna à la chaîne espagnole MovistarMotoGP, conscient du nécessaire temps d'adaptation de l'Espagnol à sa GP17. "Changer de moto est une chose compliquée, surtout si vous avez toujours évolué avec la même, comme c'est son cas, et que vous avez toujours été avec les mêmes personnes. Il est clair qu'il a fait un grand changement cet hiver, et il est normal que nous rencontrions des difficultés, que nous allons tenter de résoudre."

Lorenzo a semblé enfin s'inscrire dans une dynamique positive dans le désert qatari, décrochant le quatrième temps global des essais, soit son meilleur résultat à date avec Ducati, la première journée de tests à Valence en novembre dernier exceptée. "Les personnes changent toujours un peu", reprend Dall'Igna. "Mais connaissant Jorge depuis qu'il est petit, il est clair qu'il a changé, qu'il a mûri, il sait ce qu'il veut et ce qu'il peut obtenir. Mais au fond son caractère est resté le même, et je me réjouis sincèrement qu'il soit resté comme avant."

Dall'Igna/Lorenzo, une relation de plus de dix ans

Dall'Igna et Lorenzo se connaissent en effet depuis plusieurs années, en l'occurrence depuis le passage du Majorquin chez Derbi lors de ses premières années mondiales, en 125cc. Ils ont ensuite travaillé ensemble chez Aprilia en 250cc, en 2006 et 2007, une collaboration qui s'était soldée par deux sacres, et dont les deux compères vont à coup sûr s'inspirer à l'avenir.

Mais des dires de Dall'Igna, le chemin est encore long pour espérer voir son poulain jouer la victoire. "Dans le cas de Jorge, il reste encore du pain sur la planche, mais nous sommes extrêmement contents de ce que nous avons fait ensemble. Je crois que nous allons parvenir à être dans les temps pour pouvoir exprimer toutes les qualités de notre moto, et essayer de réduire les aspects négatifs", poursuit-il.

À l'approche de la nouvelle saison, l'Italien reste toutefois prudent dans ses prédictions : "Notre objectif après le recrutement de Jorge est de lutter pour le titre. Il est clair que pour le moment nous ne sommes pas prêts à le décrocher, mais nous avons des solutions pour réduire nos problèmes, et tout va dépendre de ce que nous allons être capables de faire, et de la vitesse à laquelle nous allons tester en piste ces solutions."

Si l'équipe italienne a déjà fait un premier pas vers ce but en 2016, en renouant par deux fois avec la victoire après six années d'attente, il faut en revanche remonter à 2007 et le sacre de Casey Stoner pour trouver trace d'un titre dans la catégorie reine. "Je n'ai qu'un seul objectif, auquel je vais me tenir cette année, la prochaine, et tant que je travaillerai dans ce monde : faire en sorte que Ducati remporte le championnat", de conclure l'ingénieur italien. 

Porte-clés logo 99 Jorge Lorenzo 2016
Porte-clés logo 99 Jorge Lorenzo 2016, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
KTM ne valide pas son nouveau moteur pour les courses

Article précédent

KTM ne valide pas son nouveau moteur pour les courses

Article suivant

Zarco - Une simulation régulière pour boucler sa préparation

Zarco - Une simulation régulière pour boucler sa préparation
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Willy Zinck