Danilo Petrucci diminué par des douleurs au bras droit

Danilo Petrucci souffre d'une fatigue de l'avant-bras droit mais il ne s'agit pas d'un arm-pump selon le pilote italien, qui peine à retrouver des sensations après une chute en 2020.

Danilo Petrucci diminué par des douleurs au bras droit

En seulement quatre Grands Prix, de nombreux pilotes ont été touchés par un arm-pump, également appelé syndrome des loges, qui se caractérise par une perte de sensations au niveau de l'avant-bras, très sollicité dans le pilotage des machines. Danilo Petrucci souffre également du bras droit mais le mal est différent selon le pilote Tech3. Son avant-bras et son épaule sont diminués depuis plusieurs mois en raison d'une chute à Jerez en 2020, et Petrucci manque toujours de sensations.

Lire aussi :

"Ce n'est pas vraiment de l'arm-pump", a expliqué l'Italien. "L'an dernier, je suis mal tombé et j'ai eu une hernie. Mes nerfs ne sont pas complètement à 100%. J'y travaille depuis l'an dernier. Je sens surtout une grosse fatigue sur le bras droit, comme si les nerfs n'envoyaient pas la bonne information aux muscles. Donc j'étais très fatigué [lors du test post-course], mais ce n'était pas un arm-pump."

"[Un arm-pump] est quand l'avant-bras se remplit de sang et ce n'est pas mon cas, il est juste fatigué. Mais il l'est même en ne faisant rien. Parfois, dans mon lit, mon bras droit s'engourdit, donc c'est un autre problème."

Petrucci avait prévu des examens avant le Grand Prix de France mais un acte médical est peu probable à court terme, le vainqueur de l'édition 2020 privilégiant une bonne préparation physique pour retrouver ses sensations : "Il faut essayer de gagner de la force au niveau de l'épaule et sur la clavicule, pour que ce soit plus stable et que l'avant-bras soit moins sollicité dans le pilotage. Je vais passer des examens pour voir si tout va bien."

Lire aussi :

Depuis le début de la saison, Jack Miller, Iker Lecuona et Fabio Quartararo ont subi des interventions chirurgicales pour des arm-pumps, mal qui a également diminué Aleix Espargaró et Stefan Bradl au Grand Prix d'Espagne, tandis qu'une douleur à l'épaule droite s'est réveillée pour Álex Rins, à la suite d'une chute. Álex Márquez a de son côté dû débuter la saison avec une petite fracture sur le quatrième métatarse du pied droit, conséquence d'une chute survenue lors des tests de pré-saison.

partages
commentaires

Related video

Le MotoGP a su garder ses sponsors malgré la pandémie

Article précédent

Le MotoGP a su garder ses sponsors malgré la pandémie

Article suivant

Pourtant "inquiet", Schwantz croit à un rebond de Rossi

Pourtant "inquiet", Schwantz croit à un rebond de Rossi
Charger les commentaires