Petrucci certain qu'il était "au même niveau" que Binder au Sachsenring

Danilo Petrucci estime qu'il était dans un rythme similaire à celui de Brad Binder, quatrième du Grand Prix d'Allemagne. Il reste frustré de sa chute, provoquée selon lui par une "manœuvre idiote" de son coéquipier Iker Lecuona.

Petrucci certain qu'il était "au même niveau" que Binder au Sachsenring

Miguel Oliveira n'est plus le seul à porter les espoirs de KTM cette saison. Monté sur le podium pour la première fois de l'année au Mugello avant de s'imposer lors du rendez-vous suivant à Barcelone, le pilote portugais a encore décroché un podium au Sachsenring, derrière l'intouchable Marc Márquez. Avec la seconde machine officielle, Brad Binder a réalisé une belle remontée jusqu'à la quatrième place.

Les deux autres KTM, celles de l'équipe Tech3, n'ont en revanche pas pu briller. Iker Lecuona n'a pris que la 17e place et il a été impliqué dans un incident qui a provoqué les chutes d'Álex Márquez et surtout de son coéquipier Danilo Petrucci. Ce dernier est convaincu qu'il aurait pu réaliser une belle course, dans l'esprit de celle de Binder : "En fait, j'étais très proche de Brad au Sachsenring, et quand je suis tombé, on n'était qu'à deux places de lui et on attendait", a précisé l'Italien à Assen ce jeudi. "J'avais un bon rythme et j'étais satisfait."

Lire aussi :

"On était à peu près au même niveau au Sachsenring, donc c'était une vraie déception de ne pas avoir pu montrer nos progrès en course. Je fais les choses différemment sur la moto, dans les réglages et dans mes mouvements sur la moto, donc j'essaie d'exploiter tout mon potentiel, même de changer ma façon de piloter."

Une "manœuvre idiote" de Lecuona au Sachsenring

Au Sachsenring, les KTM du team Tech3 bénéficiaient pour la première fois du châssis utilisé par les pilotes du team factory depuis le Mugello, course qui a coïncidé avec la montée en puissance des machines autrichiennes, un nouveau carburant ayant également été introduit pour le rendez-vous du MotoGP en Toscane. Petrucci sentait des progrès en Allemagne et alors que Tech3 et KTM doivent se prononcer sur son avenir durant la pause estivale, il est frustré de ne pas avoir pu montrer son potentiel.

Dans les instants suivant sa chute au Sachsenring, Danilo Petrucci semblait en colère contre Álex Márquez mais c'est finalement Iker Lecuona qui a été la cible de son courroux, le pilote espagnol ayant selon lui provoqué l'accrochage qui a mené à son abandon. "Álex est tombé et j'ai été emmené par sa moto", a expliqué Petrucci après le Grand Prix d'Allemagne. "Il a freiné tard, comme Lecuona. Pour moi, Lecuona a vraiment fait une manœuvre idiote parce que tout le monde attendait."

"On était tous les uns derrière les autres. J'avais pris un bon départ et j'étais là. C'est sûr que j'aurais pu doubler les pilotes devant moi, mais personne ne doublait parce qu'il restait 25 tours à faire au moment de la chute, et qu'il fallait attendre dans cette course. Il a beaucoup poussé, il m'a doublé deux fois et au premier virage, on était les uns derrière les autres, j'ai freiné fort, il a freiné plus fort, Álex était derrière lui et il a freiné avec ses propres références. Iker est passé large, Álex est tombé et sa moto s'est retrouvée en dessous de la mienne."

"Il n'y a pas grand chose à dire parce qu'on avait fait un bon week-end, on avait pris un bon départ, et on attendait. Mais je suis vraiment déçu d'Iker parce qu'il n'apprend pas des 21 autres pilotes autour de lui, pas seulement moi. Il continue à être trop agressif dans les premiers tours pour finir la course dans les dernières places. C'est plus ou moins sa stratégie."

Lire aussi :

Petrucci n'a pas l'intention de discuter de l'incident avec Lecuona et reste frustré d'avoir perdu une occasion de bon résultat après un début de saison délicat, ses seuls top 10 de la saison étant ceux du Mans, sous la pluie, et du Mugello : "Quand ta course s'arrête si tôt et que ce n'est pas de ta faute... Il y avait une grosse chance d'entrer dans le top 10, peut-être mieux", a-t-il martelé ce jeudi. "Ça aurait été bien pour notre état d'esprit. Je suis un pilote et j'aime faire des courses. Malheureusement, dans cette situation, on n'a même pas pu reprendre la course. C'était de la malchance et j'espère être mieux placé ce week-end, grâce au travail effectué en Allemagne la semaine dernière."

"C'était une grosse déception de ruiner le travail de notre week-end en chutant sans que ce soit de ma faute", a ajouté Petrucci. "J'étais vraiment très triste parce qu'on était bien placés et qu'on attendait. Pour moi, il n'y avait aucune raison de faire ce genre de dépassement, surtout sur son équipier, alors qu'il restait 25 tours. Ça ne m'intéresse pas de continuer cette discussion."

partages
commentaires

Related video

Gerloff juge "étrange" de faire ses débuts aux côtés de Rossi

Article précédent

Gerloff juge "étrange" de faire ses débuts aux côtés de Rossi

Article suivant

Fabio Quartararo optimiste sur l'un de ses circuits préférés

Fabio Quartararo optimiste sur l'un de ses circuits préférés
Charger les commentaires