Dans le rétro - Le Grand Prix du Japon 2016

partages
commentaires
Dans le rétro - Le Grand Prix du Japon 2016
Par : Willy Zinck
11 oct. 2017 à 18:01

Il y a un an, le Grand Prix du Japon était le théâtre du troisième sacre en MotoGP de Marc Márquez, après avoir profité d'un concours de circonstances des plus favorables à la suite des abandons de Jorge Lorenzo et Valentino Rossi.

Diapo
Liste

Le Japon, 15e manche du Championnat du monde 2016

Le Japon, 15e manche du Championnat du monde 2016
1/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Comme cette année, le pays du Soleil Levant inaugure le triptyque des courses aux antipodes, après une pause bienvenue de trois semaines. Dani Pedrosa espère bien y réitérer sa performance de 2015, où il avait signé la première de ses deux victoires.

Première balle de match pour Márquez

Première balle de match pour Márquez
2/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Fort de sa victoire acquise en Aragón, Márquez débarque sur le Twin Ring avec une marge confortable sur ses deux plus proches adversaires au général. Rossi est en effet relégué à 52 points, et Lorenzo à 66. Avec trois courses restantes après Motegi, l'Espagnol dispose déjà d'un (mince) espoir de remporter le titre.

Barberá au soutien de Ducati

Barberá au soutien de Ducati
3/23

Photo de: Ducati Corse

Plusieurs changements sont à noter dans le paddock pour ce week-end nippon, le plus notable étant la titularisation de Barberá en lieu et place de Iannone, toujours convalescent suite à la fissure d'une vertèbre survenue à Misano. Barberá est pour sa part remplacé chez Avintia par Mike Jones, qui évolue dans le championnat australien de Superbike.

Miller de retour pour de bon

Miller de retour pour de bon
4/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Absent en Autriche et en République Tchèque, Miller avait bien tenté un retour à Silverstone. Peine perdue : l'Australien avait de nouveau dû se résoudre à déclarer forfait à Misano, la faute à une fracture au niveau du poignet mal résorbée. Les trois semaines de break lui ont fait le plus grand bien, et c'est affûté qu'il se présente cette fois-ci au Japon.

Nakasuga, l'invité de luxe de Yamaha

Nakasuga, l'invité de luxe de Yamaha
5/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Comme souvent lors du Grand Prix du Japon, les constructeurs japonais donnent à la possibilité à des pilotes du cru de s'essayer au MotoGP. La marque aux trois diapasons invite ainsi Katsuyuki Nakasuga, alors double vainqueur des 8 Heures de Suzuka.

Dovizioso le plus impatient

Dovizioso le plus impatient
6/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

La première séance d'essais libres se déroule dans des conditions idéales. Et pour ce premier roulage en trois semaines, les pilotes entendent bien se faire plaisir. Surtout Dovizioso, qui s'empare du meilleur temps des EL1.

Pedrosa hors-jeu

Pedrosa hors-jeu
7/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Les hostilités se poursuivent dans l'après-midi, et elles font une première victime : Pedrosa. Le numéro 26 perd en effet le contrôle de sa machine et effectue un vol plané à l'atterrissage duquel il se fracture la clavicule droite. L'Espagnol doit déclarer forfait pour le reste du week-end.

Les pilotes jouent avec les limites

Les pilotes jouent avec les limites
8/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Alors que les températures ont encore augmenté dans l'après-midi et offrent à ces EL2 des conditions optimales de roulage, les pilotes cherchent la performance. Mais cela a un prix, et de nombreuses chutes sont à déplorer, avec celles de Laverty à haute vitesse, ou bien celle de Crutchlow ici.

Lorenzo marque son territoire

Lorenzo marque son territoire
9/23

Photo de: Yamaha MotoGP

De chutes, Lorenzo n'en souffre pas encore dans ce week-end nippon. Le Majorquin s'empare ainsi du meilleur temps des EL2 et boucle cette première journée à Motegi avec le chrono de référence absolu, avec 53 millièmes d'avance sur Dovizioso.

Aoyama remplace Pedrosa pour le reste du Grand Prix

Aoyama remplace Pedrosa pour le reste du Grand Prix
10/23

Photo de: Repsol Media

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Honda n'a pas tardé à annoncer le remplaçant de Pedrosa, blessé. Il faut dire que la marque à l'aile dorée n'a pas eu à chercher bien loin sur ses terres, et c'est donc Hiroshi Aoyama, pilote essayeur du HRC, qui va suppléer l'Espagnol.

Márquez remet les choses dans l'ordre

Márquez remet les choses dans l'ordre
11/23

Photo de: Repsol Media

Plutôt discret le vendredi et même victime d'une chute à basse vitesse, Márquez se ressaisit lors des EL3 pour claquer le meilleur chrono. De bon augure pour les qualifications pense-t-on alors chez Honda...

Les adversaires de Márquez au plus mal

Les adversaires de Márquez au plus mal
12/23

Photo de: Oriol Puigdemont

Il est vrai que le déroulé de ce Grand Prix du Japon joue pour le moment en la faveur du leader du championnat. Pedrosa blessé, celui-ci voit en outre Lorenzo faire un passage à l'hôpital suite à un high-side survenu lors des EL3. Rossi, lui, n'est que huitième aux temps combinés et ne semble pas constituer une menace crédible...

Rossi sort de l'ombre au meilleur des moments

Rossi sort de l'ombre au meilleur des moments
13/23

Photo de: Yamaha MotoGP

Et c'est pourtant bien le Docteur, victime d'un état grippal depuis son arrivée à Motegi, qui déjoue tous les pronostics et s'empare de la pole position ! L'Italien est même le seul pilote à passer sous la barre des 1'43. C'est la première pole position du pilote Yamaha depuis le Mugello, et encore la dernière à ce jour.

Le numéro 46 contre vents et marées

Le numéro 46 contre vents et marées
14/23

Photo de: Yamaha MotoGP

Huitième aux temps combinés, état grippal, Rossi a surmonté bien des obstacles pour s'adjuger cette 54e pole position dans la catégorie reine. Y compris une glissade de son repose-pied gauche !

Márquez et Lorenzo les plus prompts au départ

Márquez et Lorenzo les plus prompts au départ
15/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Le pilote Yamaha va néanmoins connaître en course un premier tour cauchemardesque. Celui-ci voit en effet non seulement Márquez et Lorenzo lui damer le pion à l'extinction des feux, mais aussi Aleix Espargaró l'espace de quelques virages.

Rossi amorce sa "remontada"

Rossi amorce sa "remontada"
16/23

Photo de: Yamaha MotoGP

Le numéro 46 se reprend cependant très vite. Après n'avoir fait qu'une bouchée d'Espargaró, le transalpin revient tel un boulet de canon sur son coéquipier Lorenzo, qu'il ne tarde pas à dépasser. Sa prochaine cible est désormais toute trouvée : c'est Márquez !

Rossi mord la poussière

Rossi mord la poussière
17/23

Photo de: Repsol Media

Le pilote Yamaha revient bien et semble en mesure de prendre l'ascendant sur Márquez. Las, le septuple Champion du monde va tout perdre en partant à la faute dans le cinquième tour. Ses espoirs de victoire, et surtout de titre, viennent de s'envoler...

Lorenzo prend le relais

Lorenzo prend le relais
18/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Voilà donc Márquez débarrassé de l'un de ses deux rivaux pour le titre. Mais il reste encore Lorenzo, bien décidé à jouer les trouble-fêtes jusqu'au bout en dépit de son débours comptable important. Mais avant de prendre en chasse le pilote Honda, celui-ci doit déjà repousser la menace Dovizioso...

Même cause, même conséquence pour Lorenzo

Même cause, même conséquence pour Lorenzo
19/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Mais le numéro 99 va connaître le même sort que son coéquipier, avec une chute à cinq tours du but. Ses deux adversaires éliminés, cela laisse à Márquez une voie royale pour aller s'adjuger le titre.

Duel fratricide chez Suzuki

Duel fratricide chez Suzuki
20/23

Photo de: Suzuki MotoGP

Ces nombreux rebondissements et l'enjeu du titre en viendraient presque à complètement occulter les bagarres qui se déroulent juste derrière. Ce serait pourtant un tort de les oublier, à commencer par celle qui oppose les deux pilotes Suzuki, Maverick Viñales venant à bout d'Aleix Espargaró pour aller signer son troisième podium de la saison.

Bautista réjouit Aprilia

Bautista réjouit Aprilia
21/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Grosse performance aussi pour Bautista, qui termine septième devant les Ducati des pilotes Pramac Danilo Petrucci et Scott Redding. L'Espagnol offre ainsi à Aprilia son meilleur résultat dans la catégorie reine depuis son retour en 2015.

Troisième couronne pour Márquez !

Troisième couronne pour Márquez !
22/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

De son propre aveu, son dernier adversaire lors des cinq derniers tours, suite à l'abandon de Lorenzo, aura été la déconcentration. Mais le numéro 93 matte également son ennemi intime pour aller s'emparer de la victoire. Avec respectivement 77 et 91 points d'avance sur Rossi et Lorenzo, celui-ci ne peut plus être rejoint au championnat et laisse donc exploser sa joie une fois la ligne d'arrivée franchie !

Márquez survole les débats et affole les statistiques

Márquez survole les débats et affole les statistiques
23/23

Photo de: Repsol Media

Ce troisième sacre dans la catégorie reine est aussi le cinquième en Grand Prix du jeune Espagnol de 23 ans, qui bat à cette occasion plusieurs records de précocité. Márquez fait ainsi tomber le record du plus jeune triple Champion du monde dans la catégorie reine, détenu depuis plus d'un demi-siècle (1964) par Mike Hailwood. Mais aussi celui du plus jeune quintuple Champion du monde en Grand Prix, naguère propriété de Rossi depuis 2003.

Prochain article MotoGP
Rossi constate que Honda et Ducati ont pris l'avantage

Previous article

Rossi constate que Honda et Ducati ont pris l'avantage

Next article

EL4 - Avant les qualifs, Márquez assomme et Rossi chute

EL4 - Avant les qualifs, Márquez assomme et Rossi chute
Charger les commentaires