La décision des pilotes a été "presque unanime"

partages
commentaires
La décision des pilotes a été
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
Co-auteur: Léna Buffa
26 août 2018 à 18:19

Jorge Lorenzo et Marc Márquez participaient à la réunion des pilotes MotoGP avec les promoteurs et les équipes du championnat, à l'issue de laquelle il a été décidé que, pour des raisons de sécurité, la course de Silverstone n'aurait pas lieu.

Après une attente tendue de plus de quatre heures, les pilotes ont décidé de provoquer une réunion avec les promoteurs du championnat et l'association des équipes (IRTA) lors de laquelle il a été décidé presque à l'unanimité d'annuler le Grand Prix de Grande-Bretagne pour des raisons de sécurité.

"La décision presque unanime de l'ensemble du groupe a été d'annuler le Grand Prix en raison des mauvaises conditions de l'asphalte, qui n'est pas bien drainé. Des travaux ont été effectués dans ce virage [7-8], mais aujourd'hui le problème était général, sur l'ensemble du circuit", a expliqué Jorge Lorenzo après la réunion.

Lire aussi :

Outre le Majorquin et Marc Márquez, qui ont pris la tête du groupe, étaient présents un grand nombre des pilotes MotoGP, et la décision a été nette. "Tous les pilotes sauf un ne voulaient pas courir. Personne ne nous a poussés à prendre une décision différente", assure Jorge Lorenzo, rejetant toute pression subie par les coureurs pour maintenir l'épreuve.

Le pilote Ducati avait déjà indiqué hier qu'il jugeait qu'une forte pluie sur cette journée de dimanche poserait un gros problème, compte tenu des conditions déjà observées samedi pendant les EL4. Au vu de la pluie continue qui s'est abattu sur le circuit depuis ce matin et du risque qui perdurait de ne pas pouvoir compter sur une amélioration nette des conditions, il est resté aujourd'hui de cet avis.

"Si la course avait été disputée et qu'il s'était mis à pleuvoir, cela aurait été très dangereux, alors nous avons décidé, conjointement avec la direction de course, de ne pas courir," explique Lorenzo. "Sur un asphalte normal, avec un bon drainage, la course se serait déroulée normalement, parce qu'il n'y a pas eu beaucoup de pluie. Mais il y a un problème d'asphalte et il faut voir s'ils pourront le résoudre à l'avenir."

Rossi et Dovizioso absents

Il semble que les seuls absents à cette réunion aient été Valentino Rossi, qui était au courant et a fait savoir qu'il suivrait le choix de la majorité, et Andrea Dovizioso, qui a dit ne pas avoir été informé de cette réunion. "Nous avons informé tout le monde, et c'est une certitude. Nous avons informé les team managers, et je ne sais pas pourquoi Andrea n'était pas là ; j'en suis désolé", a tenté d'expliquer Loris Capirossi lorsqu'il a été interrogé sur la question lors de la conférence de presse donnée par le directeur de course et les responsables sécurité.

"Notre intention est d'écouter et comprendre les opinions de tous les pilotes, car la sécurité est notre priorité", assure l'ancien pilote. "On avait presque tout le monde [présent] à part une paire de pilotes : la décision a été presque unanime pour dire que les conditions de sécurité ne permettaient pas de courir, mais on a dit à tous de venir et ceux qui n'étaient pas là l'ont décidé."

Lire aussi :

"Sur la base de leur retour sur l'eau stagnante, il était impossible de courir. Nous avons vérifié toutes les demi-heures, et il n'y a pas eu de progression. Les conditions de piste étaient vraiment dangereuses, avec de l'aquaplaning", confirme Loris Capirossi. "Tout le monde avait plus ou moins la même opinion. Quelqu'un a dit que les conditions n'étaient pas vraiment mauvaises et qu'il fallait vérifier, mais nous suivons la majorité, et ils ont dit qu'être à 270 km/h sur la moto avec du patinage en ligne droite était trop dangereux, et au final, ça a été la décision."

Jack Miller a fait savoir qu'il avait été la voix discordante à cette unanimité, jugeant la décision prématurée. "C'est une question de sécurité, comme on peut le comprendre ; ils ne sont pas contents de la manière dont fonctionne l'asphalte en termes de drainage, et [la décision s'appuie sur] l'accident d'hier impliquant Tito [Rabat]", a-t-il expliqué à BT Sport. "C'est dommage pour moi de l'annuler déjà. On parlait d'attendre que la météo s'améliore un peu et de choses comme ça. Annuler d'ores et déjà, c'est faire défaut à tout le monde, aux fans."

Avec Guillaume Navarro

Prochain article MotoGP
Márquez : "La sécurité passe avant tout"

Previous article

Márquez : "La sécurité passe avant tout"

Next article

Zarco : "J'étais d'accord de ne pas courir"

Zarco : "J'étais d'accord de ne pas courir"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Catégorie Course
Lieu Silverstone
Pilotes Jorge Lorenzo Shop Now
Équipes Ducati Team Shop Now
Auteur Oriol Puigdemont
Type d'article Réactions