Des débuts difficiles pour Pirro à Imola

Quelques jours après la présentation de l’équipe à Milan, Michele Pirro a pu enfourcher pour la toute première fois sa FTR motorisée par Ten Kate à Imola, en même temps qu’un week-end de roulage organisé par le championnat italien

Quelques jours après la présentation de l’équipe à Milan, Michele Pirro a pu enfourcher pour la toute première fois sa FTR motorisée par Ten Kate à Imola, en même temps qu’un week-end de roulage organisé par le championnat italien.

"J'ai enfin pu essayer ma CRT, la moto avec laquelle je ferai mes débuts en MotoGP," a commenté Pirro. "C'était un vrai 'shakedown', durant lequel nous nous sommes assurés que tout fonctionnait correctement. Après quelques tours, nous avons aussi défini les points sur lesquels nous allons nous concentrer lors des deux prochaines journées et surtout la semaine prochaine lorsque nous serons au Test de Jerez."

"Nous savons qu'il nous reste beaucoup à faire mais nous sommes confiants. Le potentiel est bien là et il ne nous reste plus qu'à faire les bons choix. Je ne peux pas dire grand chose d'autre après aussi peu de tours mais nous sommes tous très enthousiastes et le bon état d'esprit qui règne parmi nous nous aidera pour la suite de ce challenge."

Malheureusement pour le dernier vainqueur d’un GP Moto2, ce premier contact n’a pas donné de suite positive, l’équipe ayant dû arrêter là ses essais après avoir connu des problèmes techniques. La partie cycle britannique a besoin de beaucoup de développement, ce qui est tout à fait normal.

Fausto Gresini a donc préféré stopper les essais afin de réaliser quelques ajustements sur la FTR et être prêt pour le prochain test officiel de Jerez en fin de semaine. Michele Pirro espère se situer à moins de cinq secondes des premiers. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Michele Pirro
Type d'article Actualités