Deux jours d'essais pour commencer à écrire 2022

Les pilotes MotoGP entament la préparation de la saison 2022 avec deux jours d'essais très attendus, jeudi et vendredi.

Deux jours d'essais pour commencer à écrire 2022

Le rideau à peine tombé sur la saison 2021, le MotoGP entre d'ores et déjà dans la suivante avec deux jours d'essais très attendus, jeudi et vendredi à Jerez, les seuls autorisés aux pilotes titulaires avant le début de la trêve hivernale. Lorsque les pilotes retrouveront leur machine, nous serons début février et la préparation du championnat ne laissera déjà plus de place à l'erreur.

Le gel du développement mis en place l'an dernier dans le contexte de la crise sanitaire va désormais être levé et l'on attend donc l'entrée en scène de machines bien plus évoluées et renouvelées qu'elles ne l'ont été pour la saison 2021. L'occasion pour certains de rectifier le tir sur les points faibles identifiés avec les machines actuelles.

Les pilotes Yamaha et Suzuki, en particulier, trépignent à l'idée de recevoir leur nouveau moteur, et surtout de jauger du gain de puissance qu'il pourrait apporter, les deux derniers champions que sont Fabio Quartararo et Joan Mir ayant clairement affirmé leurs attentes auprès de leur employeur respectif. Des attentes d'autant plus fortes que la fin du championnat a mis en évidence de nets progrès chez Ducati, avec des performances jugées inquiétantes par les deux plus solides représentants actuels de la concurrence.

Lire aussi :

Mais Ducati également proposera à ses pilotes un nouveau moteur cette semaine, ainsi que des solutions visant à poursuivre la progression déjà menée ces derniers mois. Rien de révolutionnaire, indique Gigi Dall'Igna, mais un cahier des charges qui donne le cap malgré tout pour que les quelques défauts persistants puissent être gommés.

Chez Honda aussi, on aimerait en être à une étape de finition, néanmoins le challenge est de taille pour le constructeur japonais, qui doit tenter de faire oublier deux saisons bien rudes. Si le retour en forme de Marc Márquez était vécu comme un soulagement, la nouvelle blessure qui le tient éloigné des pistes est un coup dur pour le HRC. Le seul pilote à avoir pu faire gagner la RC213V malgré ses imperfections cette année ne pourra pas évaluer les nouveautés. Son coéquipier Pol Espargaró devrait quant à lui être en mesure de reprendre la piste après la lourde chute qui lui a fait manquer la course de dimanche, mais on ignore s'il sera suffisamment en forme pour réaliser un programme intense durant ces deux jours.

Chez KTM aussi, on espère replacer le développement sur de bons rails, après une saison 2021 irrégulière. Les points faibles ont été compris, il s'agit désormais de tenter de les corriger et le constructeur, qui a perdu les concessions réglementaires cette année, tentera de profiter de ses deux pilotes "seniors" que sont Miguel Oliveira et Brad Binder pour passer en revue les nouveautés des ateliers de Mattighofen.

Chez Aprilia, une version "hybride" de la moto de 2022 sera confiée à Aleix Espargaró et Maverick Viñales. Seul constructeur à disposer des concessions réglementaires désormais, la marque de Noale a déjà fait rouler sa nouvelle RS-GP avec son pilote essayeur, Lorenzo Savadori, et mené un travail de minutie en soufflerie avec ses titulaires.

Cinq rookies en piste

Puisque cette séance marque le coup d'envoi de la prochaine saison, ce sera également l'occasion de voir tous les rookies de la promotion 2022 réunis en piste. Tech3 retrouvera donc Remy Gardner et Raúl Fernández qui avaient déjà eu les honneurs d'un roulage anticipé au mois de septembre et qui vont désormais entrer dans le vif du sujet au guidon de la KTM RC160.

Le Champion du monde Moto2 et son dauphin retrouveront également le troisième homme de cette saison dans la catégorie intermédiaire, Marco Bezzecchi, qui participera à ces essais avec le team VR46 qui, bien que toujours cible de rumeurs quant à son avenir, a confirmé sa participation avec le nouveau venu et son coéquipier, Luca Marini. À noter que ce dernier prendra le guidon d'une Ducati de 2021, avant de recevoir le modèle 2022 lors du test de Sepang, début février.

Fabio Di Giannantonio rejoindra quant à lui le team Gresini, qui redevient indépendant en MotoGP et s'associe à Ducati. Ce sera également l'occasion de voir Enea Bastianini, fort d'une année d'expérience avec Avintia, changer de box. Il pourra découvrir cette semaine la Ducati de 2021, alors qu'il a disputé sa première saison avec le modèle de 2019. De la même façon, Andrea Dovizioso quittera la "vieille" Yamaha pour passer à une spec récente et désormais mieux évaluer son potentiel en vue de 2022.

Enfin, les regards se tourneront vers Darryn Binder, frère de Brad, qui fera ses débuts sur la Yamaha YZR-M1 du team nouvellement baptisé RNF en arrivant directement du Moto3.

La piste de Jerez s'est déjà animée mercredi, journée autorisée aux pilotes essayeurs et à ceux d'Aprilia, qui dispose des concessions. Pour l'ensemble du plateau, c'est jeudi et vendredi, de 10h à 18h, que se dérouleront ces essais.

partages
commentaires
La Ducati tourne mieux, mais pas encore assez pour Dall'Igna
Article précédent

La Ducati tourne mieux, mais pas encore assez pour Dall'Igna

Article suivant

Ducati : "Zarco s'est mis trop de pression"

Ducati : "Zarco s'est mis trop de pression"
Charger les commentaires