Les deux KTM de nouveau dans les points au Mans

partages
commentaires
Les deux KTM de nouveau dans les points au Mans
Par : Willy Zinck
24 mai 2017 à 10:30

Pour la seconde fois cette saison, les deux représentantes de la marque autrichienne ont terminé dans les points, et obtenu ainsi le meilleur résultat d'ensemble de l'équipe.

Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Voilà un résultat qui a sans doute satisfait l'équipe KTM ! Pour la seconde fois de la saison après l'Argentine, les deux pensionnaires de la marque autrichienne sont en effet parvenus à voir l'arrivée dans les points et à concrétiser les récentes améliorations apportées sur la RC16.

Mais à la différence de Termas de Río Hondo, Pol Espargaró et Bradley Smith n'ont pas bénéficié des abandons devant eux pour faire leur entrée dans le top 15. Leurs places dans les points, les deux pilotes KTM les ont en grande partie assurées lors des qualifications. D'abord en se qualifiant directement pour la Q2, une première cette saison, puis en devançant plusieurs pilotes pour se porter aux huitième (Espargaró) et dixième (Smith) positions sur la grille.

Les choses ont certes été plus compliquées en course, compte tenu de la dégradation prononcée des gommes sur la RC16, qui a fait dégringoler les deux pilotes aux 12e et 13e places finales, mais à l'arrivée, le résultat d'ensemble avait dépassé les espérances de l'équipe, comme l'indique Smith. "Ce n'est certainement pas facile, mais pour le moment, nous allons dans la bonne direction en marquant un ou deux points par course."

L'Anglais termine finalement dans l'échappement de son coéquipier espagnol, à une demi-seconde précisément, après l'avoir rattrapé dans les dernières encablures de course. Il faut dire qu'Espargaró n'était pas au mieux de sa forme au cours de cette cinquième manche du championnat, souffrant de maux à l'estomac. "À 12 tours de la fin, j'étais trop faible et j'ai commencé à faire de mauvais temps au tour", explique l'Ibère. "Mon coéquipier m'a rattrapé, et à la fin, j'ai pu faire un tour en attaquant car j'ai puisé dans mes réserves."

Une trop forte des pneus

Si la RC16 s'est montrée très véloce dans l'exercice du tour lancé, elle s'est donc en revanche révélée beaucoup plus en délicatesse sur toute la durée d'une course. "Nous accumulons l'expérience, et en particulier sur un tour, nous sommes plus compétitifs que par le passé", analyse Espargaró. "Mais nous sommes toujours faibles lorsque le pneu se dégrade. Il nous manque quelque chose en virage et il nous manque aussi du grip au début. La moto bouge, quitte la bonne trajectoire, [...] c'est une perte de temps et d'énergie. Nous avons fait un grand pas en avant au niveau du moteur, et à présent, il nous faut faire la même chose avec le châssis cas nous en avons besoin." 

À l'inverse, c'est en début de course que Smith a pour sa part rencontré des difficultés, perdant pas mal de temps dans le trafic. "J'ai pris un bon départ, mais les trois ou quatre premiers tours ont été un carnage à l'arrière", relate-t-il. "Si j'avais été un peu plus aux avant-postes, je pense que j'aurais gagné deux ou trois secondes dans la première partie de course."

L'Anglais a par la suite tenté de rattraper le coup, mais en a trop fait. "Je suis ensuite sorti de la piste en étant trop gourmand, en essayant de piloter trop près de la limite. Lorsque vous pilotez sans marge de sécurité, ce genre de chose arrive et parfois, j'essaye de voir où se situe la limite."

Une situation amenée à se reproduire selon lui, alors que KTM poursuit son apprentissage dans la catégorie reine et doit pour ainsi dire repartir de zéro et emmagasiner des données sur chaque week-end de course, comme s'il s'agissait de séances d'essais. "Nos courses ressemblent parfois un peu à des tests : [il faut] voir ce que la moto fait, comment elle réagit, et cela continue de nous surprendre, donc ce genre d'erreur va encore se produire."

Article suivant
Nouveau top 10 pour Miller malgré son gros accident lors des essais

Article précédent

Nouveau top 10 pour Miller malgré son gros accident lors des essais

Article suivant

GP de France : les performances des équipes à la loupe

GP de France : les performances des équipes à la loupe
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Catégorie Course
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Bradley Smith , Pol Espargaró
Auteur Willy Zinck